5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un tribunal rejette l'appel d'un soldat israélien condamné pour avoir achevé un Palestinien

| AFP | 110 | Aucun vote sur cette news
Elor Azaria, un soldat israélien (C) dans une cour militaire de Tel Aviv le 30 juillet 2017
Elor Azaria, un soldat israélien (C) dans une cour militaire de Tel Aviv le 30 juillet 2017 ( Dan Balilty / AP/AFP )

Un tribunal militaire israélien a rejeté dimanche l'appel d'un soldat franco-israélien, confirmant sa condamnation à 18 mois de prison pour avoir achevé un Palestinien blessé, selon des médias israéliens.

Les juges ont aussi rejeté un appel des procureurs d'augmenter la peine d'Elor Azaria pour homicide volontaire, a-t-on indiqué de même source.

Contactée par l'AFP, l'armée n'a pas confirmé ces informations dans l'immédiat.

Au terme d'un procès ultramédiatisé, Elor Azaria, 21 ans, avait été condamné en février à 18 mois de prison ferme, une peine jugée trop légère et "inacceptable" par l'ONU et qui avait déçu les défenseurs des droits de l'Homme.

Le soldat et des procureurs de l'armée israélienne avaient fait appel, ces derniers ayant jugé la peine "trop indulgente".

Membre d'une unité paramédicale, Elor Azaria avait été filmé le 24 mars 2016 par un militant propalestinien alors qu'il tirait une balle dans la tête d'Abdel Fattah al-Charif à Hébron en Cisjordanie occupée.

Le Palestinien venait d'attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il gisait au sol, apparemment hors d'état de nuire. Les images s'étaient propagées sur les réseaux sociaux.

Lors du procès en première instance, la présidente du tribunal Maya Heller avait estimé que le soldat avait bel et bien tiré pour tuer alors que le Palestinien ne constituait pas une menace, et a retenu qu'Elor Azaria n'avait exprimé aucun remords.

Elle lui avait cependant reconnu des circonstances atténuantes, évoquant le "territoire hostile" sur lequel s'étaient produits les faits et "l'épreuve subie par sa famille".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS