En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Un parcours de golf à l'origine de l'inimitié entre Trump et le gouvernement écossais

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Le luxueux complexe sportif et hôtelier de Turnberry, propriété de Donald Trump, le 24 juin 2016 au sud-ouest de l’Écosse
Le luxueux complexe sportif et hôtelier de Turnberry, propriété de Donald Trump, le 24 juin 2016 au sud-ouest de l’Écosse ( OLI SCARFF / AFP/Archives )

Pour une brouille vieille de dix ans portant sur un parcours de golf, le gouvernement écossais et le président américain Donald Trump entretiennent des relations fraîches, que ne devrait pas améliorer la venue du milliardaire en Écosse ce week-end.

Donald Trump est attendu dans son luxueux complexe sportif et hôtelier de Turnberry (sud-ouest de l’Écosse), qui comprend trois terrains de golf. Mais c'est pour son autre parcours, connu sous le nom de Trump International Golf Links, et situé au nord d'Aberdeen (nord-est de l’Écosse), qu'il a longtemps ferraillé avec Edimbourg.

Quelques jours avant la première visite officielle du président américain au Royaume-Uni, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon n'a pas caché son plaisir lors de l'inauguration d'une ferme éolienne dont la construction avait été un temps ralentie par le magnat de l'immobilier, qui craignait qu'elle gâche la jolie vue qu'offrait son domaine.

"Un célèbre américain propriétaire d'un parcours de golf, et qui, il me semble, s'est reconverti en politique, avait décidé de poursuivre en justice le gouvernement pour empêcher l’installation de ces turbines", a déclaré la cheffe du Parti national écossais (SNP) lors de la mise en fonctionnement de la première éolienne.

"Mais le gouvernement l'a battu devant les tribunaux. Et ces formidables éoliennes vont pouvoir commencer à produire de l'électricité", a-t-elle ajouté.

Le parcours de gold Trump International Golf Links, le 25 juin 2016 à Aberdeen, au nord-est de l'Ecosse
Le parcours de gold Trump International Golf Links, le 25 juin 2016 à Aberdeen, au nord-est de l'Ecosse ( Michal Wachucik / AFP/Archives )

Nicola Sturgeon a refusé de rencontrer Donald Trump lors de sa visite. Elle a néanmoins résisté à la pression de certains parlementaires écossais qui souhaitaient que le gouvernement lui interdise d’atterrir à l'aéroport -public- de Glasgow-Prestwick.

Car l'animosité est tenace entre l'homme qui se targue d'être le meilleur négociateur du monde et les dirigeants écossais.

- 'Terribles ravages' -

Fils d'une Écossaise, Donald Trump avait acquis 567 hectares de terre en 2006 à proximité d'Aberdeen, promettant d'en faire "le meilleur parcours de golf au monde".

La proposition avait été bien accueillie par le Premier ministre de l'époque, le travailliste Jack McConnell, qui avait même nommé l'américain "ambassadeur écossais mondial" pour les affaires.

Donald Trump (c) escorté par des joueurs de cornemuses arrive pour inaugurer son nouveau parcours de golf Trump International Golf Links à Aberdeen, le 10 juillet 2012 en Ecosse
Donald Trump (c) escorté par des joueurs de cornemuses arrive pour inaugurer son nouveau parcours de golf Trump International Golf Links à Aberdeen, le 10 juillet 2012 en Ecosse ( Andy Buchanan / AFP/Archives )

C'était sans compter sur l'opposition au projet des élus locaux, des habitants et des défenseurs de l'environnement.

Mais dans un premier temps, le gouvernement indépendantiste d'Alex Salmond, un fervent amateur de golf, annule la décision du conseil municipal pour permettre au chantier de débuter, s'attirant le qualificatif d'"homme extraordinaire" de le part de M. Trump et jetant les bases d'une amitié qui n'allait pas durer.

Le magnat américain a promis de créer 6.000 emplois et d'investir un milliard de livres (1,13 milliards d'euros), ce qui ne s'est jamais concrétisée. La Trump Organization a dépensé au total 100 millions de livres (113 millions d'euros) sur le site, et employé jusqu'à 650 personnes, intérimaires compris.

En outre, M. Trump commence à se mêler à la politique menée par le SNP, qui veut faire de l’Écosse un leader en matière d'énergies renouvelables.

En 2009, il se rend au parlement écossais pour dire tout le mal qu'il pense du projet de construire onze "horribles" éoliennes offshore, au large d'Aberdeen, estimant qu'elles provoqueraient "de terribles ravages" au tourisme écossais.

Six ans plus tard, le nombre de visiteurs en Écosse a augmenté de près de 25%, et plus des deux tiers des foyers écossais sont alimentés en énergies renouvelables.

Après avoir menacé de ne plus investir en Écosse si le projet éolien voyait le jour, Donald Trump s'est finalement consolé en s'offrant un autre terrain de golf, à l'autre bout du pays.

Choisissant avec soin le moment, il était venu inaugurer son complexe de Turnberry le 24 juin 2016, le lendemain du référendum qui a vu les Britanniques voter pour le Brexit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…