En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 418.54 PTS
-0.53 %
5 416.50
-0.57 %
SBF 120 PTS
4 333.52
-0.57 %
DAX PTS
12 672.53
-0.73 %
Dowjones PTS
25 083.03
-0.46 %
7 366.50
-0.32 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Un ex-Marine qui préparait un attentat pour Noël à San Francisco arrêté

| AFP | 544 | Aucun vote sur cette news
Le FBI a déjoué un projet d'attentat autour de Noël sur le
Le FBI a déjoué un projet d'attentat autour de Noël sur le "Pier 39", jetée de San Francisco ici photographiée le 18 october ( Daniel SLIM / AFP/Archives )

Le FBI a arrêté vendredi un ancien Marine américain accusé d'avoir fomenté un attentat inspiré par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre un symbole touristique de San Francisco lors de Noël, selon un document transmis au tribunal.

Everitt Aaron Jameson, un chauffeur de camion de 26 ans, comptait s'en prendre au "Pier 39", célèbre jetée de San Francisco et haut-lieu touristique de la ville, selon un procès-verbal transmis par la police fédérale.

Il a été inculpé pour tentative de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère, et risque 20 ans de prison.

Le suspect a expliqué à des agents sous couverture qu'il voulait utiliser des explosifs pour s'attaquer à la foule sur la jetée entre les 18 et 25 décembre, parce que "Noël est le jour parfait pour commettre un attentat".

Il avait choisi l'endroit car "il s'y était déjà rendu auparavant et savait que c'était un endroit où la foule était nombreuse".

L'homme a expliqué qu'il était "prêt à mourir", toujours selon les documents judiciaires. Des agents du FBI ont perquisitionné mercredi sa maison de Modesto, quelque 130 kilomètres plus à l'est, en Californie. Ils y auraient trouvé son testament, ses dernières volontés, plusieurs armes et des munitions.

Il avait fait part de ses intentions à un agent du FBI sous couverture qu'il pensait être un membre important de l'EI. Il fallait "une autre attaque comme New York ou San Bernardino" aux Etats-Unis, a-t-il également expliqué, toujours selon les documents judiciaires.

Selon la plainte déposée devant un tribunal fédéral de Californie, le suspect avait "épousé des croyances jihadistes radicales, et était notamment auteur de messages qui soutenaient le terrorisme sur les réseaux sociaux".

Il s'était notamment réjoui de l'attentat du 31 octobre à New York, quand un jihadiste a percuté la foule avec son camion, faisant huit mots, d'après le FBI. Il "aimait" aussi des messages de soutien à l'EI sur Facebook.

Il a ainsi "adoré" le 29 novembre une publication montrant le Père Noël portant une boite de dynamite à New York.

"Il était surveillé par les forces de l'ordre, le danger n'a jamais été imminent pour le public", a précisé le FBI dans un communiqué.

"Nos forces de l'ordre ont encore une fois déjoué un complot supposé contre les Américains", a déclaré le ministre de la Justice Jeff Sessions dans un communiqué.

Le suspect avait suivi un entrainement avec le corps des Marines en 2009. Il y avait reçu un diplôme de "tireur d'élite", selon le FBI, avant d'être congédié quand les Marines se sont aperçus qu'il n'avait pas signalé ses problèmes d'asthme.

Un journal local, le Merced Sun Star a publié une interview du père du suspect, Gordon Jameson, où il décrit son fils comme une personne "gentille".

"Je ne sais pas grand chose sur cette affaire parce que le FBI ne me dit pas grand chose, mais je sais que mon fils ne ferait de mal à personne. Il ne ferait pas ça à des innocents", a-t-il déclaré.

Selon le Sacramento Bee, l'ancienne femme du suspect, Ashley Jameson, est en prison. Le couple a deux enfants, qui ont été placés dans une famille d'accueil.

Le journal de sa ville, le Modesto Bee, a publié quelques heures après son arrestation une lettre qu'il leur avait écrite à 16 ans, dans laquelle il soutenait les troupes américains stationnées en Irak depuis le début du conflit en 2003.

"Je ne sais pas ce qu'on vous a appris, mais moi on m'a appris à finir ce que j'avais commencé. Et devinez quoi? Ce n'est pas encore fini", avait-il écrit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, Airbus annonce avoir engrangé 431 commandes d’avions et engagements. Le groupe aéronautique européen a recensé 93…

Publié le 19/07/2018

Les autorités européennes de la concurrence vont ouvrir une enquête approfondie sur l'offre de Thales sur le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, selon les informations de Reuters. La…

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

La CE entendrait ouvrir une enquête approfondie sur l'offre d'acquisition de Thales sur Gemalto pour 4,8 milliards d'euros

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), Airbus a fait part d’une commande additionnelle de 34 avions A330-900neo de la part de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia. Au…