En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.45 PTS
+0.16 %
5 513.5
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 352.83
+0.17 %
DAX PTS
12 308.53
-0.19 %
Dowjones PTS
26 491.78
+0.10 %
7 637.57
+0.03 %
1.123
+0.36 %

Un évêque sommé de communiquer le dossier d'un prêtre pédophile à une victime

| AFP | 232 | 2.50 par 2 internautes
Un évêque sommé de communiquer le dossier d'un prêtre pédophile à une victime
Un évêque sommé de communiquer le dossier d'un prêtre pédophile à une victime ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

La justice a sommé mardi un évêque de remettre le dossier religieux d'un prêtre condamné pour agression sexuelle à sa victime qui le réclamait, une première saluée par les associations de lutte contre la pédophilie.

Statuant en référé, le tribunal de Bourg-en-Bresse a ordonné à l'évêque du diocèse de Belley-Ars (Ain), Mgr Pascal Roland, de communiquer sous 15 jours à Jean-Yves Schmitt, un retraité de 67 ans qui vit dans le département, "l'intégralité du dossier concernant Félix Hutin détenu par l'évêché".

Cet ancien prêtre de 86 ans avait été condamné au civil en juillet 2015, par le juge de proximité de Nantua, pour les abus subis par M. Schmitt durant son enfance dans un lycée de Bourg-en-Bresse, où le religieux officiait comme aumônier dans les années 60. Les faits sont prescrits depuis longtemps sur un plan pénal.

La victime, elle-même condamnée pour pédophilie par la suite, a depuis engagé des poursuites judiciaires en France contre le Vatican, l'accusant d'avoir exfiltré le prêtre en Suisse dans les années 70 quand ses agissements ont fait scandale dans l'Ain, au lieu de le dénoncer à la justice.

A cette fin, il avait demandé une première fois au diocèse, à l'amiable, de lui communiquer le dossier du prêtre. Face au refus de l'évêque, il l'a assigné devant le tribunal. A l'audience, le 14 mai, l'avocat de Mgr Roland a plaidé le secret professionnel et le respect de la vie privée, des arguments écartés par le juge des référés.

"C'est une première qui va faciliter le combat des victimes de prêtres pédophiles en leur donnant accès aux éléments de preuve qui sont souvent dissimulés par les évêchés", s'est félicité l'avocat du demandeur, Me Emmanuel Ludot. "On vient d'avancer d'un grand pas. C'est le signe que les mentalités changent et qu'on a désormais une politique judiciaire de transparence totale", a-t-il ajouté.

"Message extrêmement positif"

Contacté par l'AFP au sujet d'un éventuel appel, l'avocat de l'évêque, Me Laurent Delvolvé, n'a pas répondu dans l'immédiat.

Le jugement souligne que les pièces réclamées par Jean-Yves Schmitt au diocèse "sont de nature à éclairer les diligences entreprises par la hiérarchie de M. Félix Hutin" à la suite de ses agressions sexuelles, et sont donc "essentielles" à la manifestation de la vérité dans le cadre de l'action en responsabilité civile engagée contre le Saint-Siège auprès du même tribunal.

"Sauf à vider de sa substance le droit à la preuve", le respect du secret professionnel ne peut être invoqué dans cette affaire, selon le juge des référés. Ni celui de la vie privée puisqu'à l'audience, Félix Hutin ne s'était pas opposé à la communication de son dossier.

Le vieil homme, venu sans avocat, avait alors ajouté que sa nomination comme secrétaire du représentant permanent du Saint-Siège à Genève, au début des années 70, s'expliquait seulement par la rencontre fortuite de ce dernier, à une époque où lui-même cherchait à se rapprocher de sa mère malade qui vivait près de la frontière franco-suisse.

Le Vatican ayant refusé de comparaître à Bourg-en-Bresse, il devait normalement être jugé par défaut le 23 mai. Le procès a toutefois été renvoyé après que le Saint-Siège eût annoncé avoir désigné un avocat pour le représenter.

"C'est une décision très rassurante de la justice française, qui s'inscrit dans la continuité de la décision rendue à l'encontre de Philippe Barbarin et André Fort", a salué mardi François Devaux, cofondateur de l'association de victimes La Parole Libérée.

Celle-ci a porté la procédure engagée contre le cardinal Barbarin pour non-dénonciation d'agressions sexuelles. L'archevêque de Lyon a été condamné à six mois de prison avec sursis le 7 mars et a fait appel. L'ancien évêque d'Orléans, Mgr Fort, a été condamné à l'automne dans une affaire similaire.

"Cette justice assume pleinement son devoir sans fléchir et c'est un message extrêmement positif pour les victimes. On ne peut pas dire la même chose de l’Église", a ajouté M. Devaux.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2019

Safran Electronics & Defense, Hensoldt Optronics et Mades ont signé des accords de coopération pour développer ensemble l'Euroflir 610...

Publié le 19/06/2019

A nouveau, le Conseil d'administration de la société soumettra prochainement au vote des actionnaires réunis en assemblée générale ordinaire et extraordinaire, deux résolutions...

Publié le 19/06/2019

Publiés mardi soir après la clôture, les résultats du 2ème trimestre fiscal d'Adobe ont dépassé les attentes...

Publié le 19/06/2019

Pour accompagner la transformation digitale du secteur aérien

Publié le 19/06/2019

Capgemini signe avec Airbus le « Skywise Partners » Programme Agreement. Objectif : développer et proposer les services data de la plateforme Skywise aux compagnies aériennes. Aujourd'hui, plus de…