En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.82 PTS
+0.80 %
5 603.50
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 422.77
+0.74 %
DAX PTS
12 470.32
+1.47 %
Dowjones PTS
27 171.90
+0.07 %
7 905.12
+0.00 %
1.118
-0.26 %

Un deuxième séisme majeur fait trembler le sud de la Californie

| AFP | 420 | Aucun vote sur cette news
Une route endommagée après un séisme, le 4 juillet 2019 à Ridgecrest, en Californie
Une route endommagée après un séisme, le 4 juillet 2019 à Ridgecrest, en Californie ( FREDERIC J. BROWN / AFP )

Un séisme de magnitude 7,1 a secoué le sud de la Californie vendredi soir, le deuxième de grande ampleur à frapper cette zone peu urbanisée en deux jours, a annoncé l'institut américain de géophysique USGS.

Selon les experts, cette secousse était potentiellement environ dix fois plus dévastatrice que celle qui a touché jeudi matin la zone de Ridgecrest, d'une magnitude de 6,4, à environ 240 km au nord-est de Los Angeles.

Aucun bilan exhaustif n'était disponible quatre heures après le tremblement de terre, notamment en raison de l'obscurité, mais les secours sur place n'avaient recensé aucun mort ou dégâts majeurs.

Comme la veille, "il n'y a que des blessés légers, des coupures et contusions, par la grâce de Dieu", a déclaré lors d'une conférence de presse David Witt, le chef des pompiers du comté de Kern, au coeur du séisme.

Il n'a toutefois pas donné de bilan chiffré.

C'est dans le comté de Kern, à la périphérie de Ridgecrest, que "l'intensité de la secousse a atteint son plus haut niveau", a relevé Mark Ghilarducci, directeur des services d'urgence pour l'Etat de Californie.

"Nous avons des rapports concernant des incendies de bâtiments, essentiellement provoqués par des fuites de gaz", ainsi que des ruptures de canalisation d'eau, a-t-il résumé.

"Des maisons qui ont bougé, des fondations fissurées, des murs porteurs à terre. Un blessé (léger) et les pompiers le soignent", avaient rapidement indiqué sur Twitter les secours du comté voisin de San Bernardino, lui aussi proche de l'épicentre.

Spectre du "big One"

Séisme en Californie
Séisme en Californie ( / AFP )

Le séisme de vendredi a une nouvelle fois secoué jusqu'à Los Angeles, où aucun dégât majeur n'a toutefois été recensé, selon les autorités locales.

Ressentis également jusqu'à Las Vegas dans le Nevada voisin, ces deux tremblements de terre successifs ont ranimé le spectre du "Big One", un méga-séisme potentiellement dévastateur tant redouté dans l'Ouest américain.

La sismologue Lucy Jones, du California Institute of Technology (Caltech), a toutefois assuré que les deux séismes s'étaient produits "sur la même faille", qui n'est pas celle de San Andreas, susceptible de provoquer ce redouté "Big One".

La spécialiste a néanmoins insisté sur la "forte probabilité" d'assister à des répliques importantes dans les jours à venir dans la même zone.

Selon Lucy Jones, il y a 50% de chances d'avoir un séisme de magnitude 6 ou plus et 10% de magnitude 7 ou plus durant la semaine.

A Ridgecrest, petite ville d'environ 28.000 habitants, Jessica Kormelink, une habitante interrogée par la télévision CNN, a raconté qu'elle avait senti "un tremblement plutôt sérieux". "Et ma maison, c'est comme si elle ondulait", a-t-elle dit.

Mick Gleason, un responsable du comté de Kern où se situe Ridgecrest, a fait état de deux bâtiments en feu. "Mais nous avons des dizaines de camions de pompiers" grâce aux importants renforts dépêchés la veille pour réagir en cas de réplique destructrice, a-t-il rassuré.

Une maison endommagée par un séisme, le 4 juillet 2019 à Ridgecrest, en Californie
Une maison endommagée par un séisme, le 4 juillet 2019 à Ridgecrest, en Californie ( FREDERIC J. BROWN / AFP )

A Trona, petite communauté isolée au nord-est de Ridgecrest, un habitant cité par le Los Angeles Times, Ivan Amerson, a fait état de "dégâts importants", citant notamment des maisons ayant été jetées à bas de leurs fondations par les secousses.

Des routes ont été coupées par des chutes de pierre mais certaines avaient déjà été dégagées par les secours durant la nuit.

Selon l'USGS, le séisme de jeudi était vraisemblablement un précurseur de celui qui s'est produit vendredi à 20h19 heure locale.

D'après le Los Angeles Times, celui de vendredi était plus puissant que le séisme de Northridge (Californie) en 1994. D'une magnitude de 6,7, il avait fait officiellement 57 morts mais avait frappé une zone beaucoup plus densément peuplée.

Avec une magnitude de 6,4, le séisme de jeudi était le plus important à frapper la Californie du Sud depuis 1999.

Il avait fait quelques "blessés légers", principalement liés à des fenêtres brisées par la secousse ou des chutes d'objets ou d'étagères dans des magasins, mais pas de dégâts majeurs.

1.200 répliques

Depuis jeudi matin, Ridgecrest a été secouée par une vingtaine de séismes de magnitude 4 et au moins 1.200 répliques d'intensités variées au total.

Les pompiers de la ville ont fait état de lignes électriques tombées au sol et de coupures de courant localisées à la suite du séisme qui a duré une vingtaine de secondes, selon des journalistes de l'AFP.

Mais les inspections de sécurité menées à l'aéroport international n'ont détecté aucun dégât et le trafic aérien n'a en rien été perturbé par le séisme.

Selon des témoignages de touristes, les attractions du parc Disneyland, proche de Los Angeles, ont quant à elles été fermées pour une inspection de sécurité.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2019

Les marchés actions sont bien orientés, soutenus par des espoirs de dégel des négociations commerciales sino-américaines. Donald Trump a rencontré hier plusieurs patrons des grandes firmes…

Publié le 23/07/2019

PSA Groupe publiera ses comptes semestriels demain et Renault vendredi

Publié le 23/07/2019

En tête du CAC40, PSA Groupe grimpe de 3,4% à 22,7 euros en fin de matinée à Paris, dopé par la publication rassurante de Faurecia...

Publié le 23/07/2019

Après Plastic Omnium vendredi, c’est au tour de Faurecia de montrer sa résistance dans un marché automobile difficile à l’occasion de ses résultats du premier semestre 2019.…