En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.17 PTS
+0.49 %
4 806.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
3 809.47
+0.00 %
DAX PTS
10 891.79
-
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+0.00 %
1.140
-0.06 %

Six morts dans un accident de train au Danemark

| AFP | 623 | Aucun vote sur cette news
Des secouristes s'affairent sur le site d'un accident de train au Danemark, le 2 janvier 2019
Des secouristes s'affairent sur le site d'un accident de train au Danemark, le 2 janvier 2019 ( Tim K. Jensen / Ritzau Scanpix/AFP )

Six personnes ont été tuées mercredi et 16 autres blessées au Danemark lorsqu'un train de passagers a percuté un objet tombé d'un train de marchandises qui circulait en sens inverse sur un pont suspendu balayé par des vents violents.

L'accident s'est produit à 07H30 locales (06H30 GMT) sur le pont du Grand Belt, qui relie l'île de Seeland, où se situe la capitale Copenhague, à celle de Fionie. Il s'agit du troisième plus long pont suspendu du monde (1,6 km) et du plus long hors d'Asie.

"Nous confirmons que six personnes sont mortes", a déclaré à l'AFP un responsable de la compagnie ferroviaire danoise DSB.

Les wagons endommagés d'un train de marchandises sur le pont du Grand Belt au Danemark le 2 janvier 2019
Les wagons endommagés d'un train de marchandises sur le pont du Grand Belt au Danemark le 2 janvier 2019 ( Michael Bager / Ritzau Scanpix/AFP )

Selon Bo Haaning, l'un des enquêteurs, une remorque de camion que transportait le train de marchandises semble être la cause de l'accident: "Une remorque transportée sur un wagon semble être tombée. Elle a percuté le train, ou alors le train l'a percutée", a-t-il dit.

"Tout ce que je peux dire est qu'il manque une remorque sur le train de marchandises et qu'il y a une remorque impliquée dans l'accident", a-t-il affirmé à la chaîne publique DR, sans préciser comment cette cargaison avait pu se désarrimer.

Les conducteurs des deux trains impliqués sont auditionnés par les enquêteurs, qui examinent les vidéos de surveillance du pont, selon la police. Des plongeurs sont également mobilisés dans les eaux en contrebas du pont pour recueillir d'éventuels indices.

Accident de train au Danemark
Accident de train au Danemark ( Vincent LEFAI / AFP )

Des images de l'accident montrent le train de marchandises toujours sur les rails, la bâche goudronnée couvrant ses wagons déchirée par endroits laissant voir des caisses de bière amoncelées. Un objet non identifié est également visible devant le train de passagers sur une autre voie.

Le train de voyageurs transportait 131 passagers et trois membres du personnel de la compagnie.

Une passagère, Heidi Langberg Zumbusch, a raconté à la radio publique danoise DR qu'elle venait juste de s'assoir quand l'accident est survenu.

"Des étincelles"

Un employé des chemins de fer passe devant les wagons endommagés d'un train de marchandises sur le pont du Grand Belt au Danemark après un accident meurtrier, le 2 janvir 2019
Un employé des chemins de fer passe devant les wagons endommagés d'un train de marchandises sur le pont du Grand Belt au Danemark après un accident meurtrier, le 2 janvir 2019 ( Tim Kildeborg Jensen / Ritzau Scanpix/AFP )

"Il y a eu un grand bruit et les vitres ont commencé à se briser sur nos têtes. Nous avons été projetés au sol et puis le train s'est arrêté", a-t-elle dit.

"Nous avons eu de la chance. Les passagers du wagon devant le nôtre n'ont pas été aussi chanceux", a-t-elle poursuivi, en racontant que selon d'autres voyageurs un côté de ce wagon a été arraché.

Le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen a présenté ses condoléances aux familles des victimes, évoquant "des Danois ordinaires en route pour leur travail ou rentrant chez eux après les vacances".

Un autre passager, Simon Voldsgaard Tondering, âgé de 19 ans, a déclaré au quotidien Politiken que le train s'était mis soudain à vibrer violemment.

"J'ai regardé par la fenêtre et il y avait des étincelles qui volaient sur le côté du train. Ensuite toutes les fenêtres se sont brisées et des éclats de verre ont volé au dessus de nous tandis que des panneaux se détachaient. Puis tout est devenu noir", a-t-il raconté. "Nous avons dû enjamber des cadavres (...) pour aider les rescapés" à sortir.

De forts vents balaient une partie de la Scandinavie depuis mardi soir, provoquant des coupures de courant ainsi que des fermetures de ponts et des annulations de ferries.

Le Grand Belt est constitué d'une série d'ouvrages: un pont routier suspendu et un tunnel ferroviaire entre l'île de Seeland et la petite île de Sprogo ainsi qu'un pont routier et ferroviaire entre Sprogo et la Fionie.

Après l'accident, le trafic ferroviaire a été totalement stoppé sur le pont pour le reste de la journée et le trafic routier suspendu pendant plusieurs heures.

Il s'agit du pire accident ferroviaire au Danemark depuis 1988, lorsque huit personnes avaient été tuées et 72 blessées dans le déraillement d'un train à grande vitesse, à Soro.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

Nexity et Morning Coworking (Groupe BAP) ont annoncé leur rapprochement pour renforcer et développer leur place sur le marché du coworking. Le promoteur immobilier a pris une participation de 54%…

Publié le 16/01/2019

La Française de l’Energie a totalisé sur le 1er semestre 2018-2019 un chiffre d’affaires de 3,3 millions d'euros, en repli de 2%. " Comme prévu, l’installation à Avion de deux nouveaux…

Publié le 16/01/2019

Valneva a annoncé la signature d'un contrat de 59 millions de dollars avec le Département de la Défense américain pour la fourniture de son vaccin contre l'encéphalite japonaise IXIARO. Selon les…

Publié le 16/01/2019

JCDecaux SA annonce que sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas, a remporté un nouveau contrat exclusif de 11 ans (8 + 3) portant sur l'ensemble du mobilier urbain publicitaire analogique et…

Publié le 16/01/2019

L'EUR/USD se maintient dans un canal haussier