En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Trump sur l'Iran: "Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais"

| AFP | 637 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, le 29 décembre 2017
Le président américain Donald Trump dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, le 29 décembre 2017 ( Nicholas Kamm / AFP )

Le président américain Donald Trump a réitéré samedi ses avertissements en direction du pouvoir iranien confronté à des manifestations, déclarant que "les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais".

"Le monde entier comprend que le bon peuple d'Iran veut un changement, et qu'à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis, le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus", a écrit M. Trump dans un premier tweet, reprenant des extraits de son discours du 19 septembre à l'Assemblée générale des Nations unies.

"Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais, et le jour viendra où le peuple iranien fera face à un choix", a poursuivi le président américain dans un deuxième tweet, ajoutant: "Le monde regarde!".

Les deux tweets sont illustrés de vidéos montrant les passages de son discours consacrés à l'Iran.

Donald Trump avait déjà envoyé une mise en garde vendredi en direction de Téhéran, également sur Twitter: "Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de son peuple, notamment leur droit de s'exprimer. Le monde regarde!"

Le vice-président américain Mike Pence a joint sa voix à ces mises en garde samedi dans la soirée. "Le temps est venu pour le régime de Téhéran de mettre fin aux activités terroristes, à la corruption et à son mépris pour les droits de l'Homme", a-t-il dit.

Et la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a averti: "Les jours où l'Amérique détournait les yeux de l'oppression exercée par le régime iranien sont terminés. L'Amérique est avec le peuple iranien".

Les Etats-Unis avaient "fermement" condamné vendredi la vague d'arrestations lors de manifestations en Iran, qu'ils qualifient d'"Etat voyou" et qui est leur bête noire au Proche-Orient.

L'Iran a rejeté samedi les déclarations américaines. "Le peuple iranien n'accorde aucune valeur et aucun crédit aux déclarations opportunistes des responsables américains et de Trump", a dit le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, cité par les médias.

Face aux maux économiques de l'Iran, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, des mouvements de protestation - non autorisés - ont éclaté depuis jeudi dans plusieurs villes de province dont Machhad, la deuxième ville du pays. Des dizaines de personnes ont été arrêtées depuis, mais la plupart ont été libérées, selon la télévision iranienne.

Samedi, entre 50 et 70 étudiants ont encore manifesté devant l'université de Téhéran en scandant des slogans politiques contre le pouvoir, malgré les mises en garde du gouvernement iranien contre de nouveaux "rassemblements illégaux".

Le nombre des manifestants est resté limité à plusieurs centaines, mais c'est la première fois depuis 2009 qu'autant de villes iraniennes ont été touchées par de telles manifestations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…