5 390.46 PTS
+0.20 %
5 386.00
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 288.02
+0.14 %
DAX PTS
13 059.84
+0.39 %
Dowjones PTS
23 557.99
+0.14 %
6 409.29
+0.36 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Trump signe une résolution condamnant les suprémacistes blancs

| AFP | 149 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump, de retour de Floride, fait une déclaration à la presse, le 14 septembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington
Le président américain Donald Trump, de retour de Floride, fait une déclaration à la presse, le 14 septembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington ( NICHOLAS KAMM / AFP )

Donald Trump a promulgué jeudi une résolution du Congrès condamnant les suprémacistes blancs, qui fait suite à la mort d'une militante antiraciste à Charlottesville en août et aux propos ambigus du milliardaire sur les responsables des violences.

Le texte "rejette les nationalistes blancs, les suprémacistes blancs, le Ku Klux Klan, les néo-nazis et les autres groupes prônant la haine", selon un communiqué de la Maison Blanche.

La résolution avait été adoptée cette semaine à l'unanimité par le Congrès, d'abord par le Sénat lundi, puis par la Chambre des représentants mardi.

Le président a assuré, dans un second communiqué de la Maison Blanche, "avoir été heureux" de signer le texte, ajoutant qu'en "tant qu'Américains, nous condamnons les récents actes de violence à Charlottesville et nous nous opposons à la haine, au sectarisme, au racisme sous toutes ses formes".

Le texte a été rédigé pour condamner officiellement les violences de Charlottesville, en août, lors desquelles une manifestante antiraciste, Heather Heyer, a été tuée par un sympathisant néo-nazi fonçant dans la foule avec sa voiture. Dix-neuf personnes ont aussi été blessées.

La ville de Virginie a été le lieu pendant deux jours de confrontations violentes entre d'un côté le Ku Klux Klan et des militants suprémacistes blancs --qui s'opposaient au déboulonnage d'une statue de général confédéré-- et de l'autre, de nombreux contre-manifestants antiracistes.

Donald Trump avait suscité la stupeur parmi la classe politique américaine, y compris dans son camp républicain, par un commentaire ambivalent quelques jours après.

Tout en condamnant les suprémacistes blancs et les néo-nazis, il avait déclaré qu'il y avait des torts -- mais aussi des gens "très bien" -- "des deux côtés". Le dirigeant a ensuite évoqué les "antifas", militants antifascistes parfois violents.

Ces propos avaient provoqué un tollé et fait plonger M. Trump dans les sondages d'opinion.

Jeudi, le président semblait renvoyer une nouvelle fois dos à dos les suprémacistes blancs et les contre-manifestants antiracistes.

"Je pense que à la lumière de l'arrivée des Antifas, si vous voyez un peu ce qui se passe de ce côté là, vous avez aussi des mecs plutôt méchants de l'autre côté", a dit le président.

Le président semblait en particulier faire allusion à un groupe d'anti-fascistes vêtus de noir et masqués qui, le 28 août, avait violemment pris à parti des partisans de M. Trump et militants d'extrême-droite à Berkeley en Californie.

Des images immédiatement exploitées par les médias proches de l'extrême-droite pour minimiser ce qui s'était passé à Charlottesville et rejeter une partie de la faute sur les militants antiracistes.

"Maintenant à cause de ce qui s'est passé depuis avec les Antifa...vous regardez ce qui s'est vraiment passé depuis Charlottesville -- et un tas de gens disent, des gens l'ont même écrit: 'peut-être bien que Trump a raison'".

"J'ai dit, vous avez aussi des gens très mauvais de l'autre côté, et c'est vrai", a ajouté M. Trump.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 24/11/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a progressé de 100 en octobre par rapport à septembre en France, à 5 616 000 personnes, a annoncé le Ministère du travail. Il a…

Publié le 24/11/2017

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121…

Publié le 24/11/2017

Fouad Chéhady est nommé responsable de la Transformation et de l’Excellence opérationnelle, membre du comité exécutif de Natixis. Il est rattaché à Laurent Mignon, Directeur général de…

Publié le 24/11/2017

Saint-Gobain a acquis 90% des actions d'Isoroc Pologne ainsi que la marque Isoroc en Europe. Saint-Gobain détient déjà la société Isoroc Russie et la marque correspondante depuis 2016. Isoroc…

CONTENUS SPONSORISÉS