En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 782.21 PTS
-0.64 %
4 773.5
-0.65 %
SBF 120 PTS
3 802.79
-0.76 %
DAX PTS
10 696.34
-0.85 %
Dowjones PTS
24 175.49
-0.88 %
6 600.14
-0.20 %
1.140
+0.13 %

Trump se moque de l'accusatrice de son candidat à la Cour suprême

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump lors d'un meeting à Southaven, le 2 octobre 2018 dans le Mississippi
Le président américain Donald Trump lors d'un meeting à Southaven, le 2 octobre 2018 dans le Mississippi ( MANDEL NGAN / AFP )

Le président américain Donald Trump s'est ouvertement moqué mardi soir de la femme qui accuse son candidat à la Cour suprême d'agression sexuelle, ironisant sur le manque de précision de son récit.

Christine Blasey Ford, universitaire de 51 ans, a affirmé la semaine dernière devant le Sénat --et des dizaines de millions d'Américains devant leur écran-- être sûre "à 100%" d'avoir été agressée, à l'été 1982, par Brett Kavanaugh.

"J'avais bu une bière, j'avais bu une bière...", a lancé M. Trump lors d'un meeting de campagne à Southaven, dans le Mississippi, faisant mine d'imiter le témoignage de Mme Blasey Ford.

"Comment êtes-vous rentrée chez vous? Je ne m'en souviens pas. Comment vous êtes-vous rendue sur place? Je ne m'en souviens pas. Il y combien d'années? Je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas", a-t-il lancé, sous les rires et applaudissements nourris.

"Dans quel quartier cela s'est-il passé? Je ne sais pas. Où est la maison? Je ne sais pas. Au premier étage, au rez-de-chaussée, où? Je ne sais pas. Mais j'avais bu une bière, c'est la seule chose dont je me souviens", a-t-il poursuivi.

Christine Blasey Ford, lors de son audition par la commission judiciaire du Sénat, le 27 septembre 2018 à Washington
Christine Blasey Ford, lors de son audition par la commission judiciaire du Sénat, le 27 septembre 2018 à Washington ( Melina Mara / POOL/AFP/Archives )

"Et la vie d'un homme est en lambeaux, la vie d'un homme a été brisée", a ajouté le président américain, qui avait jusqu'ici pris soin de ne pas s'en prendre directement à l'accusatrice.

Qualifiant le juge Kavanaugh d'"être humain parfait", le locataire de la Maison Blanche a longuement dénoncé l'attitude des élus démocrates, qu'il accuse d'obstruction.

- "Attaque ignoble" -

L'avocat de Mme Blasey Ford, Michael Bromwich, a immédiatement dénoncé sur Twitter une attaque "cruelle et ignoble" contre sa cliente.

"Est-il étonnant qu'elle était terrifiée à l'idée de parler, et que d'autres victimes d'abus sexuels le soient également?", a-t-il poursuivi.

"Elle est un exemple remarquable de courage. Lui est un exemple de lâcheté", a-t-il conclu.

Vendredi, depuis la Maison Blanche, Donald Trump avait adopté un ton très différent, assurant avoir trouvé le témoignage de l'universitaire "très convaincant". "Elle m'a l'air d'être une femme très bien", avait-t-il ajouté.

Aux États-Unis, il revient au Sénat de donner son feu vert pour les postes à vie à la Cour suprême, plus haute juridiction du pays et arbitre des questions de société les plus épineuses (droit à l'avortement, régulation sur les armes à feu, mariage homosexuel...).

Les républicains y détiennent actuellement une courte majorité, avec 51 sièges sur 100. La plupart soutiennent sans ciller M. Kavanaugh, mais trois d'entre eux ont ouvertement exprimé leurs doutes.

Et l'issue du vote, qui sera organisé au terme de l'enquête du FBI en cours, est à ce jour imprévisible.

Mardi, un peu plus tôt dans la journée, M. Trump avait estimé que les hommes se trouvaient désormais dans une situation très délicate aux Etats-Unis.

"C'est une époque vraiment terrifiante pour les jeunes hommes en Amérique, vous pouvez être coupable de quelque chose dont vous n'êtes pas coupable", avait-il déclaré depuis les jardins de la Maison Blanche.

"C'est vraiment une période difficile", avait-il martelé, estimant que la présomption d'innocence était trop souvent piétinée.

Sous la pression des élus démocrates et d'une poignée de républicains, le président américain a ordonné vendredi au FBI de "mener une enquête complémentaire" sur Brett Kavanaugh, au lendemain de l'audition au Sénat de son accusatrice, Christine Blasey Ford.

Les avocats de cette dernière ont regretté mardi, dans un courrier adressé au directeur du FBI, que leur cliente n'ait pas été interrogée par les enquêteurs.

Une autre femme, Deborah Ramirez, qui accuse Brett Kavanaugh d'avoir exhibé son sexe près de son visage lors d'une soirée arrosée à l'université de Yale au milieu des années 1980, a elle été entendue par le FBI.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 10/12/2018

Magasin laboratoire...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de Presse             Paris, le 10 décembre 2018   Tableau de déclaration mensuelle des opérations réalisées en novembre 2018 Date de début…

Publié le 10/12/2018

10 DECEMBRE 2018 NOMBRE D'ACTIONS ET DE DROITS DE VOTE COMPOSANT LE CAPITAL INFORMATION MENSUELLE 30 NOVEMBRE 2018     La société Officiis Properties…

Publié le 10/12/2018

Lundi 10 décembre 2018AIR FRANCE-KLM Le groupe aérien publiera (avant Bourse) le trafic du mois de novembre. Mardi 11 décembre 2018Aucune publication n'est attendue.Mercredi 12 décembre…