En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Trump: il est temps de travailler de manière "constructive" avec Moscou

| AFP | 235 | Aucun vote sur cette news
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Donald Trump à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Donald Trump à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017 ( SAUL LOEB / AFP )

"Il est temps d'aller de l'avant et de travailler de manière constructive avec la Russie", a tweeté dimanche le président américain Donald Trump, ajoutant que son homologue russe Vladimir Poutine avait "nié catégoriquement" s'être mêlé de l'élection présidentielle américaine de 2016.

"J'ai fermement interrogé le président Poutine à deux reprises sur son intervention dans notre élection", a ajouté Donald Trump, à son retour d'un périple de quatre jours en Europe, au cours duquel il a rencontré M. Poutine pour la première fois. "Il l'a catégoriquement niée".

La Russie a toujours démenti toute ingérence dans le processus électoral de 2016.

"J'ai donné des éclaircissements. Il m'a semblé qu'il était satisfait de ces réponses" et qu'il les a "acceptées", avait dit samedi Vladimir Poutine, confirmant le récit fait la veille à ce sujet par le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Donald Trump avait estimé le même jour que leur rencontre avait été "formidable". Et la Maison Blanche avait affirmé qu'il était monté à l'offensive face à Vladimir Poutine sur l'interférence avec l'élection américaine.

Les déclarations russes et américaines à l'issue de la longue rencontre entre les deux présidents, en marge du sommet du G20 en Allemagne, ont divergé sur ce sujet qui empoisonne la présidence Trump depuis le début.

L'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies s'est montrée nettement moins convaincue par les dénégations du Kremlin, selon l'extrait d'un entretien enregistré samedi que CNN doit diffuser dimanche, pour insister sur le fait que le président américain Donald Trump avait bien pris de front son homologue russe.

"Il a confronté le président Poutine, il en a fait le premier sujet abordé", a déclaré Nikki Haley. "Tout le monde sait que la Russie a interféré dans nos élections".

M. Trump "voulait le regarder dans les yeux, lui faire savoir que (...) nous savons que vous avez interféré dans nos élections, oui, nous savons que vous l'avez fait et arrêtez", a-t-elle poursuivi. "Et je pense que le président Poutine a fait exactement ce que nous pensions qu'il allait faire, il a nié".

Pour Mme Haley, la version russe n'est que "la Russie qui tente de sauver la face. Et ils ne le peuvent pas. Ils ne le peuvent pas".

Le président américain a également indiqué dimanche dans une série matinale de tweets dont il est coutumier avoir discuté avec M. Poutine de la "création d'une unité de cybersécurité impénétrable" afin de lutter contre "le piratage d'élections, et de nombreuses autres choses négatives".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…