En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 891.80 PTS
+0.33 %
4 891.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
3 862.42
+0.29 %
DAX PTS
12 614.84
-0.25 %
Dow Jones PTS
26 664.40
+0.89 %
11 055.08
+0. %
1.177
+0.12 %

Trump suggère de reporter l'élection et provoque un tollé

| AFP | 894 | 3.38 par 13 internautes
Le président américain Donald Trump s'exprime depuis le Bureau ovale le 30 juillet 2020
Le président américain Donald Trump s'exprime depuis le Bureau ovale le 30 juillet 2020 ( JIM WATSON / AFP )

Le président américain Donald Trump a ouvertement évoqué jeudi un possible report de l'élection de novembre, mettant en avant, sans la moindre preuve, des risques de fraude liés à l'épidémie de Covid-19.

Le tweet évoquant cette hypothèse, promptement rejetée par les ténors de sa famille politique, a été envoyé quelques minutes après l'annonce d'une chute historique du PIB américain au deuxième trimestre (-32,9%) en raison de la pandémie.

"2020 sera l'élection la plus inexacte et la plus frauduleuse de l'histoire", a lancé le locataire de la Maison Blanche, évoquant le recours élargi au vote par correspondance pour le scrutin du 3 novembre.

"Ce sera une véritable honte pour les Etats-Unis", a ajouté le milliardaire républicain, en grande difficulté dans les sondages à un peu moins de 100 jours de l'échéance.

"Reporter l'élection jusqu'à ce que les gens puissent voter normalement, en toute sécurité???", a-t-il poursuivi, dans le registre volontiers provocateur dont il est coutumier.

La Constitution américaine est claire: le président n'a pas le pouvoir de décider du report d'une élection. La date des élections étant fixée par une loi fédérale, seul le Congrès peut prendre une initiative en ce sens.

Le fait que le président lui-même évoque cette hypothèse pourrait cependant contribuer à alimenter, au sein de sa base électorale, les doutes sur la légitimité du scrutin.

Le tweet est aussi un aveu de fébrilité de la part de Donald Trump, qui redoute une humiliante défaite qui ferait de lui le premier président d'un seul mandat depuis plus d'un quart de siècle.

"Nous sommes en Amérique. Nous sommes une démocratie, pas une dictature. La Constitution fixe la date des élections en novembre. Rien de ce que le président dit, fait ou tweete ne peut changer cela", a réagi Dale Ho, de l'organisation de défense des droits civiques ACLU.

Donald Trump brandit son masque, le 21 juillet 2020 à Washington
Donald Trump brandit son masque, le 21 juillet 2020 à Washington ( JIM WATSON / AFP )

Plusieurs Etats américains veulent rendre le vote par courrier plus accessible afin de limiter autant que possible la propagation du nouveau coronavirus.

Nombre d'entre eux autorisent ce système de vote depuis des années et aucune étude sérieuse n'a à ce jour fait état de problèmes majeurs, au-delà de quelques incidents isolés.

"Jamais dans l'histoire"

Joe Biden lors d'un discours de campagne, le 28 juillet 2020 à Wilmington, dans le Delaware
Joe Biden lors d'un discours de campagne, le 28 juillet 2020 à Wilmington, dans le Delaware ( ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP )

Depuis plusieurs semaines, Donald Trump brandit pourtant le spectre de fraudes massives.

Ses propos sur ce thème ont poussé fin mai Twitter à signaler pour la première fois l'un de ses tweets comme étant trompeur.

Fin avril, son adversaire démocrate Joe Biden avait prédit que l'ancien homme d'affaires de New York ferait tout son possible pour reporter l'élection.

"Souvenez-vous de ce que je vous dis, je pense qu'il va essayer de faire reporter les élections d'une manière ou d'une autre, trouver des raisons pour lesquelles elles ne peuvent pas avoir lieu", avait-il lancé.

Quelques jours plus tard, M. Trump, interrogé lors d'un point de presse à la Maison Blanche, avait catégoriquement écarté cette hypothèse: "Pourquoi est-ce que je ferais cela?", avait-il répondu, évoquant "la propagande" du camp démocrate.

Fait notable, plusieurs ténors républicains ont rapidement et clairement marqué leur désaccord avec le président, écartant un éventuel report du scrutin.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a rappelé que "jamais dans l'histoire" des Etats-Unis une élection n'avait été repoussée, que ce soit pendant la guerre civile ou au coeur de graves crises économiques. "Nous nous assurerons que cela soit de nouveau le cas le 3 novembre", a-t-il ajouté.

Steven Calabresi, co-fondateur de l'organisation conservatrice "Federalist Society", qui précise avoir voté pour Trump en 2016 et pour tous les candidats républicains à la Maison Blanche depuis 1980 s'est dit "atterré", évoquant, dans une tribune dans le New York Times, un tweet "fasciste".

L'ancien président démocrate Barack Obama a lui aussi donné de la voix.

"Peu d'élections ont été aussi importantes que celle-ci à de nombreux niveaux", a lancé l'ancien président lors des funérailles de John Lewis, icône de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis.

"Les votes par courrier seront cruciaux dans ce scrutin", a-t-il ajouté, dénonçant, sans jamais le nommer, l'attitude de Donald Trump.

Selon la moyenne des sondages nationaux établie par le site RealClearPolitics, Joe Biden a, depuis plus de six semaines, une avance sur Donald Trump de 8 à 10 points de pourcentage.

Interrogé lors d'un point de presse en fin de journée à la Maison Blanche, le président américain a entretenu l'ambiguïté sur le scrutin.

"Est-ce que je veux une autre date? Non. Mais je ne veux pas voir une élection truquée", a-t-il répondu, assurant redouter, en raison du vote par courrier, de devoir attendre les résultats pendant "des semaines", "des mois" voire "des années".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
13 avis
Note moyenne : 3.38
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/08/2020

DBV Technologies décroche de 27,07% à 4,886 euros, l'autorité américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) ayant rendu un avis négatif sur l'approbation de Viaskin Peanut. Il…

Publié le 04/08/2020

Hopscotch Groupe a fait état d'un repli de 33,8% de son chiffre d'affaires consolidé au premier semestre 2020 à 52,2 millions d'euros contre 78,8 millions d'euros un an plus tôt. La marge brute…

Publié le 04/08/2020

Bonduelle a publié un chiffre d'affaires pour son exercice annuel 2019-2020 de 2,854 milliards d'euros, en hausse de 2,8% à données publiées et de 1,4% à taux de change et périmètre constants…

Publié le 04/08/2020

Le Conseil d’administration de Société Générale, présidé par Lorenzo Bini Smaghi, a approuvé les orientations présentées par Frédéric Oudéa, Directeur général, sur l’évolution de…

Publié le 04/08/2020

GenSight Biologics a annoncé avoir émis une demande de tirage de la Tranche B dans le cadre de son emprunt obligataire avec Kreos Capital. La biotech précise que l'accord de financement obligataire…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne