En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 952.32 PTS
+0.56 %
4 936.5
+0.55 %
SBF 120 PTS
3 945.74
+0.56 %
DAX PTS
11 165.80
+0.90 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.141
+0.38 %

Trump avertit Syrie, Russie et Iran d'une "potentielle tragédie humaine" à Idleb

| AFP | 368 | Aucun vote sur cette news
Syrian rebel fighters prepare for an upcoming government forces offensive, in the countryside of the rebel-held northern Idlib province
Syrian rebel fighters prepare for an upcoming government forces offensive, in the countryside of the rebel-held northern Idlib province ( OMAR HAJ KADOUR / AFP )

Le président américain Donald Trump a mis en garde lundi la Syrie contre une offensive à Idleb, la dernière région syrienne contrôlée par la rébellion, déclarant qu'une telle opération pourrait provoquer une "tragédie humaine".

"Le président de la Syrie Bachar al-Assad ne doit pas attaquer imprudemment la province d'Idleb. Les Russes et les Iraniens commettraient une grave erreur humanitaire en prenant part à cette potentielle tragédie humaine", a tweeté Donald Trump.

"Des centaines de milliers de personnes pourraient être tuées. Ne laissons pas cela se produire!", a-t-il ajouté.

Les Nations Unies et des ONG ont averti qu'une attaque d'envergure sur Idleb pourrait entraîner une catastrophe humanitaire d'une ampleur inédite depuis le déclenchement du conflit syrien en 2011.

La province d'Idleb : dernier bastion insurgé en Syrie
La province d'Idleb : dernier bastion insurgé en Syrie ( Thomas SAINT-CRICQ / AFP )

Depuis plusieurs semaines, le régime syrien a amassé des renforts aux abords de la province d'Idleb, située dans le nord-ouest du pays, à la frontière avec la Turquie. La province est dans le collimateur du régime et de son allié russe qui visent particulièrement les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, une groupe dominé par les combattants de l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

La Turquie, parrain de certains groupes rebelles, a également déployé des troupes dans la région et cherche, de son côté, à éviter un assaut qui provoquerait un nouvel afflux massif de réfugiés sur son territoire.

Depuis début 2017, Téhéran, Moscou et la Turquie ont soutenu des négociations dans la capitale du Kazakhstan, Astana, pour tenter de faire cesser les hostilités en Syrie.

L'Iran et la Russie ont apporté un soutien politique, financier et militaire régulier à Bachar al-Assad tout au long du conflit.

Déclenchée en 2011 avec la répression par le régime de manifestations pro-démocratie, le conflit syrien s'est transformé au fil des ans en une guerre meurtrière qui a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et de réfugiés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Les marchés actions européens rebondissent timidement à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs sont rassurés par la bonne orientation du pétrole après sa chute de près de 7%…

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…

Publié le 21/11/2018

Lectra s'adjuge 2,4% à 18,8 euros alors que le groupe a livré au groupe autrichien iSi Automotive une machine FocusQuantum FT6K...

Publié le 21/11/2018

Mais la situation pourrait évoluer

Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 20 novembre 2018 par l'AMF, la société Morgan Stanley & Co...