En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.79 PTS
+0.04 %
5 621.50
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 434.88
+0.08 %
DAX PTS
12 388.43
+0.13 %
Dowjones PTS
27 110.80
+0.00 %
7 888.79
+0.00 %
1.106
-0.10 %

Trump: aucun désaccord à la Maison Blanche sur la rencontre annulée avec les talibans à Camp David

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump le 09 septembre 2019 à Washington DC
Le président américain Donald Trump le 09 septembre 2019 à Washington DC ( Nicholas Kamm / AFP )

Le président américain Donald Trump a vigoureusement contesté lundi les informations de presse selon lesquelles sa volonté d'organiser une rencontre avec les talibans à Camp David avait fait l'objet de vifs désaccords au sein de son équipe.

"Beaucoup de Fake News selon lesquelles j'aurais tranché contre l'avis du vice-président et de divers conseillers sur une rencontre éventuelle avec les talibans à Camp David", a tweeté le locataire de la Maison Blanche. "Cette histoire est fausse!", a-t-il martelé.

"J'ai toujours pensé qu'il était bon de rencontrer et parler" aux gens, "mais dans ce cas j'ai finalement décidé de ne pas le faire", a-t-il encore souligné.

Des médias américains ont rapporté que le vice-président Mike Pence, mais aussi le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, étaient opposés à la venue des talibans à Camp David, la résidence secondaire des présidents américains théâtre de plusieurs sommets historiques.

Donald Trump a dévoilé samedi soir, également sur Twitter, avoir organisé une rencontre secrète avec les chefs des talibans qui devait avoir lieu dimanche à Camp David. Il a par la même occasion annoncé avoir annulé cette rencontre en raison d'un attentat meurtrier revendiqué par les insurgés afghans qui a tué notamment un soldat américain jeudi à Kaboul.

"Les médias malhonnêtes aiment faire croire que la confusion règne à la Maison Blanche, mais ce n'est pas le cas", a encore protesté le milliardaire républicain.

Après avoir rompu les négociations avec les talibans qui semblaient pourtant sur le point d'aboutir à un accord historique après 18 ans de guerre en Afghanistan, Donald Trump a aussi assuré que l'armée américaine avait durci son offensive contre le mouvement rebelle depuis l'attentat de jeudi.

"Nous faisons office de policiers en Afghanistan, et ce n'est pas le rôle de nos grands soldats, les meilleurs au monde. Au cours des quatre derniers jours, nous avons frappé nos ennemis plus fort qu'à n'importe quel moment ces dix dernières années", a-t-il lancé lundi dans un autre tweet.

Dimanche, son secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait affirmé que les Etats-Unis avaient "tué plus d'un millier de talibans au cours des dix derniers jours". Il a ainsi voulu contester l'idée selon laquelle Washington négociait avec eux en position de faiblesse.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/09/2019

L'éditeur de logiciels d'édition Adobe a dévoilé des résultats trimestriels meilleurs que prévu, mais des objectifs décevants. Au troisième trimestre, clos fin août, son bénéfice net s'est…

Publié le 18/09/2019

Facebook relance Portal, sa gamme d'écrans intelligents conçus pour passer des appels vidéo ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )Facebook relance Portal, sa gamme d'écrans intelligents conçus pour…

Publié le 18/09/2019

L'eurodéputé Nigel Farage, leader des partisans du Brexit, prenant la parole dans l'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg, le 18 septembre 2019 ( FREDERICK FLORIN / AFP )Les…

Publié le 18/09/2019

Le Conseil des prélèvements obligatoires est un organisme rattaché à la Cour des comptes ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )Pour atteindre ses objectifs climatiques, la France ne pourra pas faire…

Publié le 18/09/2019

Marwan Lahoud va succéder à Thierry Letailleur à la Présidence du Directoire d'ACE Management, filiale de Tikehau Capital, pour accélérer son...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2019

Ambitions à concrétiser

Publié le 18/09/2019

STMicroelectronics s'adjuge 1,5% à 18,1 euros en début d'après-midi à Paris...

Publié le 18/09/2019

FedEx est attendu en baisse à Wall Street dans le sillage d’un premier trimestre affecté par les tensions commerciales et l’affaiblissement de la conjoncture mondiale. Ainsi, sur la période, le…

Publié le 18/09/2019

Marwan Lahoud va succéder à Thierry Letailleur à la Présidence du Directoire d'ACE Management, filiale de Tikehau Capital, pour accélérer son...

Publié le 18/09/2019

Poxel annonce la présentation des résultats détaillés du programme de phase III TIMES 1 sur l'efficacité, l'innocuité et la tolérance de l'Imeglimine...