En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 814.0
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 493.14
+0.29 %
6 723.77
+0.61 %
1.132
-0.29 %

Trump annule in fine sa rencontre avec Poutine au G20 à cause de l'Ukraine

| AFP | 424 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump embarque dans Air Force One à la base militaire d'Andrews, près de Washington, le 29 novembre 2018
Le président américain Donald Trump embarque dans Air Force One à la base militaire d'Andrews, près de Washington, le 29 novembre 2018 ( SAUL LOEB / AFP )

Le président américain Donald Trump a finalement annulé sa rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine en marge du sommet du G20, qui s'ouvre vendredi à Buenos Aires, environ une heure après avoir estimé que leur entrevue se déroulerait à un "moment très opportun", sur fond d'escalade avec l'Ukraine.

"En partant du fait que les navires et les marins n'ont pas été restitués par la Russie à l'Ukraine, j'ai décidé qu'il serait mieux pour toutes les parties concernées d'annuler ma rencontre préalablement prévue en Argentine avec le président Vladimir Poutine", a tweeté M. Trump.

"J'ai hâte (de participer) de nouveau à un Sommet constructif (avec M. Poutine) dès que la situation sera résolue!", a-t-il ajouté.

Il a fait cette annonce quelques dizaines de minutes après avoir décollé en hélicoptère de la Maison Blanche pour embarquer à bord d'Air Force One, à destination de Buenos Aires.

Selon la porte-parole de l'exécutif Sarah Sanders, il a pris sa décision d'annuler cette rencontre après avoir discuté dans l'avion avec le secrétaire général de la Maison Blanche John Kelly et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, et par téléphone avec son conseiller à la sécurité nationale John Bolton, qui se trouve actuellement au Brésil.

Juste avant de quitter la Maison Blanche, le milliardaire républicain avait estimé que le sommet du G20 représentait un "moment très opportun" pour discuter avec son homologue russe.

"Je vais probablement rencontrer le président Poutine. Nous n'avons pas annulé cette rencontre. J'y songeais mais nous ne l'avons pas fait", avait-il dit.

Une "agression"

Un peu plus tôt, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait fait savoir que Washington avait "confirmé la rencontre" bilatérale en marge du sommet du G20, précisant qu'elle était fixée à samedi "autour de midi" et "pourrait durer près d'une heure".

M. Peskov avait énuméré les sujets qui auraient pu être abordés par les deux chefs d'Etat: "Les relations bilatérales, la sécurité stratégique, le désarmement et les conflits régionaux".

La confrontation entre l'Ukraine et la Russie, réactivée par l'arraisonnement au large de la Crimée de trois navires militaires ukrainiens dimanche, menaçait d'avoir des répercussions sur le sommet de Buenos Aires.

"Je vais avoir un rapport complet dans l'avion sur ce qu'il s'est passé en la matière et cela déterminera ce que nous allons faire", avait relevé M. Trump jeudi avant son départ, qualifiant de "très importantes" les discussions avec M. Poutine.

Dans un entretien au Washington Post mardi, le président américain avait menacé d'annuler la rencontre avec le président russe. "Peut-être que je ne ferai pas cette entrevue", avait-il déclaré, soulignant "ne pas aimer cette agression" en Ukraine.

En revanche, a précisé Mme Sanders, M. Trump va participer à une réunion trilatérale avec les Premiers ministres japonais Shinzo Abe et indien Narendra Modi. Elle a également souligné que ces rencontres en tête à tête avec d'autres dirigeants, citant explicitement le président turc Recep Tayyip Erdogan, seraient des apartés en marge du sommet et non des bilatérales formelles.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 11/12/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par marché   Nom…

Publié le 11/12/2018

Cette technologie de localisation terrestre, à faible consommation d'énergie, peut être facilement utilisée pour des équipements déjà connectés...

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…