5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Face à la Corée du Nord, Trump vante son "alchimie" avec Xi

| AFP | 445 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le 9 novembre 2017 à Pékin
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, le 9 novembre 2017 à Pékin ( Nicolas ASFOURI / AFP )

Le président américain Donald Trump a loué jeudi à Pékin sa "bonne alchimie" avec Xi Jinping, qu'il a exhorté à faire monter la pression sur le régime nord-coréen et son programme nucléaire.

Au deuxième jour de sa visite en Chine, M. Trump a dénoncé un excédent commercial chinois "choquant", en rejetant la faute non pas sur Pékin mais sur ses prédécesseurs.

Se félicitant de la signature d'une cascade de contrats "fabuleux" et "créateurs d'emplois", le magnat de l'immobilier a insisté sur ses excellentes relations avec l'homme fort du régime communiste, qu'il a chaudement félicité. "Votre peuple est très fier de vous", a-t-il assuré.

Mais il a aussi indiqué qu'il attendait davantage de ce dernier sur le dossier nord-coréen

"La Chine peut régler ce problème facilement et rapidement", a assuré le président américain, debout au côté de son homologue chinois qui a insisté sur la nécessité de donner la priorité à la négociation.

Xi Jinping et Donald Trump attend le 9 novembre 2017 à Pekin
Xi Jinping et Donald Trump attend le 9 novembre 2017 à Pekin ( JIM WATSON / AFP )

"Le temps presse, nous devons agir vite", a martelé M. Trump, lors de cette troisième étape d'une tournée marathon en Asie qui l'a déjà conduit au Japon et en Corée du Sud et le mènera encore au Vietnam et aux Philippines.

Corée du Nord - 'Régime meurtrier' -

Le locataire de la Maison Blanche a appelé la Chine, qui assure la quasi-totalité du commerce de la Corée du Nord, mais aussi la Russie, à former un front uni face au régime de Kim Jong-Un, qui a procédé début septembre à un nouvel essai nucléaire.

"Le monde civilisé doit s'unir pour affronter la menace nord-coréenne", a-t-il dit, appelant à cesser de financer ou de commercer avec "le régime meurtrier" de Pyongyang.

De son côté, M. Xi, sorti encore renforcé le mois dernier du Congrès quinquennal du Parti communiste chinois, a rappelé son attachement au respect des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Donald Trump en Asie
Donald Trump en Asie ( Gal ROMA / AFP )

Interrogé sur l'efficacité des sanctions internationales, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a reconnu que ce type de mesures prenaient "toujours du temps".

Mais il a assuré que les Etats-Unis disposaient de "signaux clairs" démontrant qu'elles avaient un impact sur l'économie nord-coréenne.

La Corée du Nord, omniprésente dans cette première tournée asiatique de M. Trump, avait quelques heures plus tôt fait l'objet d'un tweet présidentiel, dans une Chine où Twitter, mais aussi Facebook et Google, sont bannis.

"Ne nous sous-estimez pas. NE NOUS POUSSEZ PAS A BOUT", avait-il écrit à l'adresse de Pyongyang.

- Tapis rouge -

Melania Trump et Peng Liyuan, l'épouse de Xi Jinping le 9 novembre 2017 à Pékin
Melania Trump et Peng Liyuan, l'épouse de Xi Jinping le 9 novembre 2017 à Pékin ( FRED DUFOUR / AFP )

Evoquant la nécessité de faire évoluer les relations commerciales entre Washington et Pékin, M. Trump a, dans une formule singulière, insisté sur le fait que Pékin ne pouvait être montré du doigt.

"Après tout, qui peut reprocher à un pays de profiter d'un autre pays pour le bien de ses citoyens?" s'est interrogé le président des Etats-Unis, qui bat des records d'impopularité un an tout juste après son élection.

A défaut d'annonces marquantes sur la façon de rééquilibrer les échanges, il s'est félicité d'une moisson d'accords commerciaux pour un montant total de plus de 250 milliards de dollars -- un montant à rapprocher de l'excédent de la Chine avec les Etats-Unis depuis le début de l'année (223 milliards).

L'avionneur Boeing a en particulier annoncé la signature d'un accord portant sur l'achat de 300 appareils.

"Il y a encore beaucoup de travail à faire", a reconnu peu après Rex Tillerson, insistant sur le fait que la situation actuelle n'était "pas tenable".

Après une visite privée de la Cité interdite mercredi, le milliardaire américain et sa femme Melania avaient eu droit jeudi matin à une impressionnante cérémonie d'accueil en bordure de la place Tiananmen, au coeur de Pékin.

Enchevêtrement de tapis rouges, foule d'enfants aux mines réjouies, passage en revue des troupes: rien n'avait été oublié.

M. Trump devait quitter Pékin vendredi matin pour rejoindre le Vietnam, où il doit décliner sa vision d'une "région Indo-Pacifique libre et ouverte".

Or, c'est sur son positionnement par rapport au géant chinois qu'il est très attendu par les pays de la zone.

Ces derniers sont encore sous le choc du retrait américain de l'accord de libre-échange Asie-Pacifique (TPP), vu précisément comme un contrepoids à l'influence grandissante de Pékin.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS