5 513.82 PTS
+0.08 %
5 490.5
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
+0.35 %
Dowjones PTS
25 915.03
+0.43 %
6 767.70
+0.14 %
Nikkei PTS
23 951.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Transat Jacques-Vabre: le skipper omanais, soupçonné de viol, toujours en garde à vue

| AFP | 322 | Aucun vote sur cette news
Fahad Al Hasni, le co-skipper d'Oman Sail, le 28 octobre 2017 au Havre
Fahad Al Hasni, le co-skipper d'Oman Sail, le 28 octobre 2017 au Havre ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Le skipper omanais Fahad Al Hasni était toujours en garde à vue dimanche au Havre, sous le coup d'une plainte pour viol d'une ex-petite amie dont le marin, contraint au forfait dans la Transat Jacques-Vabre, réfute les accusations.

Les faits se sont déroulés vendredi en début de soirée. "La victime, qui connaissait le skipper, présentait plusieurs traces de coups au visage", a indiqué une source policière.

"D'après son témoignage, elle aurait été contrainte de pratiquer une fellation au skipper", poursuit cette source. Il l'aurait ensuite violemment poussée hors de la chambre d'hôtel où il séjournait.

La femme est une ex-petite amie de Fahad Al Hasni, qui a insisté pour le rejoindre au Novotel du Havre, d'après les échanges de sms récupérés par les enquêteurs

Les employés de l'hôtel l'ont "retrouvée en pleurs dans le couloir" de l'hôtel, "affirmant avoir subi une agression sexuelle", a précisé François Gosselin, procureur du Havre. Le personnel de l'établissement a alerté les pompiers qui l'ont transportée à l'hôpital, selon une source policière.

Une confrontation a eu lieu vendredi soir entre la femme et le skipper. Ce dernier reconnaît la fellation, mais réfute la contrainte, selon cette même source.

Le marin a été interpellé vendredi peu après 20H30 et placé en garde à vue. Celle-ci a été prolongée samedi en début de soirée "en raison des contradictions entre le mis en cause et la victime", selon le magistrat.

- Retrait de l'équipe de la Transat -

Son équipe, Oman Sail, a décidé de se retirer de la Transat Jacques-Vabre. "Cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Fahad Al Hasni", ont affirmé les organisateurs dans un communiqué.

Fahad Al Hasni devait prendre le départ, à 13H35 dimanche, de la 13e édition de cette course transatlantique en double, qui relie le Havre à Salvador de Bahia (Brésil). Il était le coéquipier du skipper en titre, le Français Sidney Gavignet.

Dimanche matin, le bateau Oman Sail avait quitté le ponton bien avant le départ de la flotte, à constaté un photographe de l'AFP.

L'équipe Oman Sail, jointe par l'AFP dimanche matin, s'est refusée à tout commentaire.

Fahad Al Hasni, qui accompagnait les touristes pêcher à Muscat avant de devenir un compétiteur en voile, a été le premier Omanais à traverser l'océan Atlantique à bord d'un trimaran en équipage en 2012.

Perçu comme un héros dans son pays, il serait devenu, en prenant part à la Transat Jacques-Vabre, le premier représentant d'Oman à traverser l'Atlantique en course et en duo.

Le Sultanat a décidé en 2008 de se servir de la voile pour faire connaître le pays dans le monde, afin d'attirer touristes et investisseurs, dans un projet socio-économique.

Les Omanais prévoient de construire sept écoles de voile le long du Golfe arabo-persique et depuis 2011, s'attèlent à développer la voile féminine. Oman Sail a été fondée en ce sens, en prenant appui sur la culture maritime du pays et en s'entourant des meilleurs marins internationaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Vivendi entend protéger la valeur de sa participation de 11% du capital de Fnac Darty...

Publié le 16/01/2018

Jean-Louis Bouchard a cédé des titres à son fils Robert Bouchard...

Publié le 16/01/2018

Pierre & Vacances-Center Parcs a réalisé au premier trimestre 2017/2018 un chiffre d'affaires en hausse de 5,4% à 306,7 millions d'euros. Le chiffre d’affaires des activités touristiques…

Publié le 16/01/2018

Vivendi a conclu une opération de couverture avec Société Générale, afin de protéger la valeur de sa participation de 11 % du capital de Fnac Darty. Vivendi conserve la possibilité d’un…

CONTENUS SPONSORISÉS