5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Tour de France: Barguil un feu d'artifice lors de la 13e étape

| AFP | 163 | Aucun vote sur cette news
Le Français Warren Barguil savoure sur le podium sa victoire dans la 13e étape du Tour de France, le 14 juillet 2017 à Foix
Le Français Warren Barguil savoure sur le podium sa victoire dans la 13e étape du Tour de France, le 14 juillet 2017 à Foix ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Les Pyrénées sont françaises ! Après Romain Bardet, Warren Barguil a enlevé la 13e étape du Tour, vendredi, à Foix, le quatrième succès d'un coureur français depuis le départ.

Dans ce second acte pyrénéen, passionnant de bout en bout, rapide et tactique, le champion d'Italie Fabio Aru a été souvent attaqué. Bien qu'esseulé, le Sarde est parvenu à conserver le maillot jaune de leader.

Pour gagner, Barguil -le 16e Français à gagner le 14 juillet depuis la reprise de l'après-guerre- a réglé au sprint ses trois compagnons d'échappée, le Colombien Nairo Quintana et les Espagnols Alberto Contador et Mikel Landa.

"J'avais de super jambes !", s'est exclamé Barguil, vainqueur pour la première fois sur le Tour. Dimanche dernier, il avait été battu de justesse par le Colombien Rigoberto Uran après examen de la photo-finish à Chambéry.

"Je prends du plaisir comme jamais sur mon vélo, à attaquer comme je le faisais en amateur", a ajouté le jeune Breton (25 ans), originaire du Morbihan et passé pro en 2013 dans son équipe actuelle.

Barguil a conforté sa position en tête du classement de la montagne et a laissé exploser sa joie après cette victoire de prestige, la première pour lui depuis ses deux étapes de la Vuelta 2013: "J'aime bien ces étapes courtes, nerveuses. On ne calcule pas, ça attaque de partout !"

Cette étape longue à peine de 101 kilomètres mais comportant trois cols de première catégorie, a été très tôt enflammée par Contador et Landa.

- L'équipe de Froome à l'attaque -

Tour de France 13e étape
Tour de France 13e étape ( Marimé BRUNENGO / AFP )

Les duettistes, partis à 71 kilomètres de l'arrivée, sont passés en tête au sommet du col d'Agnes mais ont été rejoints avant le sommet du mur de Péguère, la dernière difficulté, par Barguil et Quintana.

Dans Péguère, puis dans la longue descente vers Foix, les quatre premiers du Tour (Aru, Froome, Bardet, Uran) se sont neutralisés malgré maints démarrages.

Sur le final, l'Irlandais Dan Martin puis le Britannique Simon Yates ont faussé compagnie à leurs compagnons pour grignoter quelques secondes.

Aru et ses rivaux ont franchi la ligne avec un retard de 1 min 48 sec. L'Italien, attaqué par l'équipe de Froome qui a essayé de l'affaiblir, n'a rien cédé à ses adversaires directs.

En revanche, il a vu se rapprocher Landa, le lieutenant de Froome. L'Espagnol, dont le meilleur résultat dans un grand tour est une troisième place dans le Giro 2015, s'est hissé à la cinquième place, à 1 min 09 sec d'Aru.

"C'était une journée difficile pour moi hier (jeudi)", a déclaré Froome. "Aujourd'hui, je me sentais beaucoup mieux. Avec notre équipe, on a joué un peu car Landa n'est pas loin au classement général. Peut-être dans les prochains on peut jouer la même chose".

"Il y a eu des attaques mais j'ai résisté à chaque fois", a constaté Aru. "J'ai gardé mon calme. Je savais que j'allais me retrouver seul (sans équipiers). Les prochains jours, ils iront mieux".

Comme prévu, Aru a perdu son lieutenant, le Danois Jakob Fuglsang. Deux jours après la chute qui lui a occasionné deux micro-fractures à un poignet, le vainqueur du dernier Dauphiné a fini par abandonner.

- Le danger Landa -

Mikel Landa (d), Nairo Quintana (c) et Alberto Contador (g) entre Saint-Girons et Foix lors de la 13e étape du Tour de France, le 14 juillet 2017
Mikel Landa (d), Nairo Quintana (c) et Alberto Contador (g) entre Saint-Girons et Foix lors de la 13e étape du Tour de France, le 14 juillet 2017 ( PHILIPPE LOPEZ / AFP )

Bardet a évoqué "une étape très tactique" et a regretté "des calculs d'apothicaire". Non sans raison, l'Auvergnat a souligné que Landa "va être très dangereux".

"On laisse revenir dans le jeu beaucoup de monde. J'espère qu'on s'en mordra pas les doigts à Paris", a-t-il glissé.

Nairo Quintana, désormais à 2 min 07 sec du maillot jaune, a dressé un bilan satisfaisant de cette chaude journée ariégeoise. "Je reviens dans le classement général. Ne perdons pas espoir et espérons qu'il y ait des jours semblables", a déclaré le "Condor" colombien.

Contador, combatif du jour, s'est dit surtout en quête, pour sa part, d'un succès d'étape: "Je donne tout ce que je peux et je lutte. J'aime tellement le Tour !"

Barguil a porté à quatre les succès d'étape français depuis le départ de Düsseldorf. Arnaud Démare (4e étape, Vittel), Lilian Calmejane (8e, Les Rousses) et Romain Bardet (12e, Peyragudes) l'ont précédé au tableau d'honneur de cette 104e édition qui sourit franchement au cyclisme national.

David Moncoutié, en 2005, était le dernier Français à s'être imposé le jour de la Fête Nationale.

Samedi, la 14e étape relie sur 181,5 kilomètres Blagnac à Rodez et se conclut par un "mur" de 570 mètres à 9,6%, à l'avantage des puncheurs. En 2015, le Belge Greg Van Avermaet, futur champion olympique, avait devancé Peter Sagan.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/07/2017

Le Français Warren Barguil franchit en vainqueur la ligne d'arrivée de la 13e étape du Tour de France, le 14 juillet 2017 à Foix ( Lionel BONAVENTURE / AFP )Warren Barguil (Sunweb) a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS