En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Tour de France: Alaphilippe ouvre les Alpes par la 1re victoire française

| AFP | 236 | Aucun vote sur cette news
La 10e étape du Tour de France: avec la victoire de Julian Alaphilippe au Grand-Bornand, le maillot jaune Greg Van Avermaet, Chris Froome dans le peloton et la caravane dans le brouillard, le 17 juillet 2018
La 10e étape du Tour de France: avec la victoire de Julian Alaphilippe au Grand-Bornand, le maillot jaune Greg Van Avermaet, Chris Froome dans le peloton et la caravane dans le brouillard, le 17 juillet 2018 ( Philippe LOPEZ, Jeff PACHOUD, Marco BERTORELLO / AFP )

L'entrée dans les Alpes a coïncidé avec le premier succès français: Julian Alaphilippe a gagné la 10e étape du Tour de France, mardi au Grand-Bornand, où le Belge Greg Van Avermaet a prolongé son bail avec le maillot jaune.

Alaphilippe, qui a hérité du maillot à pois du meilleur grimpeur, a signé sa première victoire dans le Tour, lui qui était passé à plusieurs reprises près du succès en 2016 lors de ses débuts.

La première des trois étapes alpestres, au lendemain de la journée de repos, a laissé les écarts inchangés entre la plupart des favoris. Hormis pour le grand perdant du jour, le Colombien Rigoberto Uran, dauphin de Chris Froome l'an passé dans le Tour.

Uran, couvert de pansements après sa chute dimanche sur les pavés de l'étape de Roubaix, a lâché prise sur le haut du col de la Colombière, la dernière ascension du jour. Il a cédé finalement plus de deux minutes et demie à ses adversaires directs.

D'autres outsiders ont également fléchi quand l'allure a été relancée par les coéquipiers de Froome dans les derniers hectomètres de la Colombière, où le vent soufflait de face. Le Polonais Rafal Majka, le Russe Ilnur Zakarin, le Luxembourgeois Bob Jungels et le Néerlandais Bauke Mollema ont limité la casse à une cinquantaine de secondes.

- "J'ai mis mes tripes sur la table" -

"Aller chercher une victoire sur le Tour de France, c'était un rêve pour moi. Je l'ai réalisé aujourd'hui, avec la manière en plus. J'ai tout qui se mélange dans ma tête, le travail pour en arriver là, la famille. Je pense à eux et je suis content", a réagi Alaphilippe après la ligne.

Le triomphe de Julian Alaphilippe au Grand-Bornand, terme de la 10e étape du Tour de France, le 17 juillet 2018
Le triomphe de Julian Alaphilippe au Grand-Bornand, terme de la 10e étape du Tour de France, le 17 juillet 2018 ( Marco BERTORELLO / AFP )

"Je savais que c'était une étape où, si je voulais gagner, je devais être en échappée", a expliqué le Français. "J'ai tout donné dans le final, j'ai puisé au fond de moi-même, j'ai mis mes tripes sur la table".

A 26 ans, le puncheur de Montluçon a mis fin à une série de fustrations. Première classique, la Flèche Wallonne, en avril. Et première étape du Tour, la 12e victoire de sa carrière.

"Des frustrations, j'en ai eu pas mal depuis quelques saisons. Que ce soit ma chute aux JO, le fait d'être repris à la flamme rouge aux Championnats du monde, d'être battu par Peter Sagan dès la deuxième étape de mon premier Tour, d'avoir enchaîné les places de deuxième derrière Alejandro Valverde dans les classiques", a énuméré le vainqueur du jour.

"Ce sont des choses qui font grandir et qui rendent plus fort dans la tête", a conclu le Français, qui court pour l'équipe Quick-Step depuis ses débuts en 2014.

Pour l'anecdote, il avait enlevé l'année précédente l'étape du Tour de l'Avenir arrivant (dans le sens inverse) au Plateau des Glières, qu'il a franchi en tête, mardi, sur le parcours de 158,5 kilomètres menant au Grand-Bornand.

Pour gagner, Alaphilippe a rejoint avant le sommet de Romme, l'avant-dernier col de la journée, l'Estonien Rein Taaramae qui avait pris les devants. Dans la Colombière, dernière difficulté, "Alafpolak" (son surnom sur Twitter) a creusé l'écart et a basculé au sommet avec une marge d'une minute et demie.

- Le cran de Van Avermaet -

Le Belge Greg Van Avermaet, dans l'ascension du col de la Colombière, vers Le Grand-Bornand, lors de la 10e étape du Tour, le 17 juillet 2018
Le Belge Greg Van Avermaet, dans l'ascension du col de la Colombière, vers Le Grand-Bornand, lors de la 10e étape du Tour, le 17 juillet 2018 ( Jeff PACHOUD / AFP )

Les 14,5 derniers kilomètres, en descente pour l'essentiel, n'ont été qu'une formalité sous le soleil des Alpes pour celui qui est l'un des meilleurs spécialistes du peloton.

Dans sa volonté de défendre son maillot jaune, Van Avermaet a eu le cran de se mêler à l'échappée du jour. Il a suivi une tactique déjà adoptée en 2016 dans les Pyrénées, lors de l'étape du lac de Payolle.

Le champion olympique de Rio a lâché prise dans le col de Romme. Mais il a franchi la ligne, bien avant le premier peloton regroupant la plupart des favoris.

"J'ai de bonnes jambes encore", s'est félicité le Belge (4e de l'étape) qui a porté à 2 min 22 sec son avance sur le Gallois Geraint Thomas.

Résultats et classements de la 10e étape du Tour de France
Résultats et classements de la 10e étape du Tour de France ( Sabrina BLANCHARD / AFP )

Jusqu'où ira-t-il ? "Je sais que je suis capable d'aller au-delà des limites au lendemain d'une journée de repos, mais généralement je le paye le surlendemain", a répondu Van Avermaet, pessimite sur ses chances.

La 11e étape, ramassée à 108,5 kilomètres entre Albertville et La Rosière, alterne montées et descentes pour se conclure sur les pentes du col du Petit-Saint-Bernard.

"Trois ascensions dures, c'est trop pour moi", a annoncé le Belge. "J'ai zéro chance d'être en jaune à La Rosière".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…