En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 366.5
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 254.27
+0.74 %
7 510.75
+1.02 %
1.167
-0.14 %

Top 14: le Racing entre dans son arène en vainqueur

| AFP | 474 | Aucun vote sur cette news
Teddy Iribaren (g) du Racing 92 passe le ballon lors du match face au Stade Toulousain à la U Arena, le 22 décembre 2017
Teddy Iribaren (g) du Racing 92 passe le ballon lors du match face au Stade Toulousain à la U Arena, le 22 décembre 2017 ( Thomas SAMSON / AFP )

Débuts réussis: le Racing 92 a étrenné son entrée dans sa nouvelle maison, la U Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine), par un succès étriqué face au Stade Toulousain (23-19), vendredi en ouverture de la 13e journée de Top 14 dans un match terne.

Les Franciliens ont joint l'utile à l'agréable, en revenant provisoirement à hauteur de Montpellier à la deuxième place du championnat, synonyme de demi-finale directe.

Les Toulousains restent eux sixièmes et pourraient, après cette deuxième défaite de rang en championnat, être éjectés du wagon des qualifiés à l'issue de cette dernière journée de la phase aller.

Ils en ont trop peu fait pour revenir du quartier d'affaires de La Défense en ayant fait sauter la banque, du moins avec autre chose que le point de bonus défensif, face à des Ciel et Blanc qui avaient peu le droit à l'erreur et se sont crispés au fil du match.

Il est en effet préférable d'emménager de bonne humeur dans une nouvelle maison, surtout quand elle a coûté temps et argent au propriétaire, leur président Jacky Lorenzetti.

D'autant plus quand le premier souvenir qu'en ont eu les invités amateurs de rugby est le triste et historique match nul concédé par le XV de France face au Japon (23-23), le 25 novembre.

Un mois après des spectacles beaucoup plus rock: les trois concerts des Rolling Stones pour l'inauguration de la plus grande salle couverte modulable d'Europe (40.000 places, 30.000 en configuration rugby).

Mais vendredi, dans une enceinte quasiment pleine, les animations ont beaucoup plus égayé cette pendaison de crémaillère que le match en lui-même.

- Le spectacle, guère sur le terrain -

Par un DJ, des jeux de lumières, des danseurs et danseuses avant le match ou à la mi-temps, des statistiques individuelles et collectives pendant la rencontre, sur l'écran géant derrière l'un des en-buts... Le spectacle était davantage rodé que pour le match des Bleus face au Japon.

Sur le terrain, en revanche, on n'a que trop peu aperçu le jeu rapide d'arrières qu'est censé favoriser la pelouse synthétique.

Certains spectateurs ont même sifflé, en milieu de première période et en fin de match, des échanges de coups de pied entre les deux équipes. Et c'est une bonne partie du stade qui a hué le dégagement en touche de Zack Holmes à la fin du match, qui a préféré dans son camp sécuriser le point de bonus défensif plutôt que de continuer à attaquer pour un éventuel essai de la gagne.

Deux essais précoces de Wenceslas Lauret (10e), qui restera donc comme le premier Racingman à avoir aplati derrière la ligne de la U Arena, et Virimi Vakatawa (15e), ont pourtant parfaitement lancé la soirée, et les Ciel et Blanc sur le chemin du succès (14-3).

Mais ensuite.... pas grand chose à se mettre sous la dent, le Racing déjouant face à des Rouge et Noir grappillant petit à petit leur retard par la botte de Thomas Ramos.

Mais qui ont manqué l'occasion de revenir à portée à la pause après la demi-heure de jeu: alors menés 14 à 9, ils ont manqué une pénalité abordable (Ramos, 33e) avant que deux fautes évitables permettent à Teddy Iribaren de creuser l'écart à la mi-temps (20-9).

Peu ou prou même scénario après le repos: un essai de Yoann Huget (46, 20-16) a laissé augurer d'une deuxième période débridée, qui aura finalement seulement valu par son suspense.

Résultats de la 13e journée du Championnat de France Top 14 de rugby:

vendredi

Racing 92 - Toulouse (bd) 23 - 19

samedi

(14h00) Agen - Brive

(16h00) Bordeaux-Bègles - La Rochelle

(18h00) Montpellier - Lyon

(20h45) Castres - Stade Français

Pau - Clermont

Toulon - Oyonnax

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...

Publié le 18/09/2018

Visiativ est tombé dans le rouge au premier semestre 2018. Le groupe a accusé une perte nette de 3,6 millions d'euros contre un bénéfice de 0,6 million au 30 juin 2017. L'éditeur et intégrateur…