5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Texas: un homme inculpé après la mort d'immigrés clandestins dans son camion

| AFP | 172 | Aucun vote sur cette news
Un parking de la chaîne de supermarchés Walmart, à San Antonio, où neuf migrants sont morts dans une remorque de camion surchauffée, le 23 juillet 2017.
Un parking de la chaîne de supermarchés Walmart, à San Antonio, où neuf migrants sont morts dans une remorque de camion surchauffée, le 23 juillet 2017. ( SUZANNE CORDEIRO / AFP )

Dix migrants clandestins ont trouvé la mort dans la remorque surchauffée de son camion: un homme de 60 ans a été inculpé lundi par la justice américaine pour avoir acheminé des étrangers en situation irrégulière.

Huit personnes ont été retrouvées mortes dimanche peu après minuit dans cette remorque, garée sur un parking de supermarché de San Antonio, à deux heures de la frontière mexicaine.

Trente autres ont été hospitalisées, et deux d'entre elles sont décédées à l'hôpital.

Une autre personne a été retrouvée en vie dans des bois adjacents.

Plus d'une quinzaine de blessés - dont deux enfants - sont dans un état critique et souffrent de coup de chaleur et de déshydratation.

Le conducteur, James Matthew Bradley Jr, originaire de Floride, a été inculpé par un procureur fédéral dans cette affaire à laquelle pourrait être mêlé le cartel de la drogue mexicain des Zetas. Selon la loi fédérale, ce crime est passable de la prison à perpétuité ou de la peine de mort.

L'alerte a été donnée quand un des clandestins a demandé de l'eau à un employé sur le parking où était garé le camion, tôt dans la nuit dimanche.

L'employé a apporté de l'eau et a appelé la police, qui a fait cette macabre découverte: 38 personnes parquées dans la remorque d'un camion, sans climatisation, dans la fournaise estivale texane.

Les services d'immigration pensent qu'une centaine de personnes se trouvaient dans la remorque de ce camion, où la température peut avoir atteint 65 degrés Celsius, et que la plupart d'entre elles se sont échappées.

- "Un trou dans la remorque" -

Selon le compte-rendu qu'a fait un témoin aux autorités, certains d'entre eux sont entrés dans six SUV noirs qui attendaient le camion sur le parking.

La plainte déposée par les autorités devant le tribunal fédéral fait état de conditions de voyage épouvantables pour ces migrants: difficultés à respirer, évanouissements, etc.

"Les gens ont frappé sur le mur du camion et ont fait du bruit pour attirer l'attention du chauffeur. Il ne s'est jamais arrêté", a témoigné un migrant, uniquement identifié par les initiales J.M.M-J.

"Il y avait un trou dans la remorque, les gens se relayaient à tour de rôle pour y respirer", a-t-il ajouté.

J.M.M-J est un Mexicain qui voyageait avec un groupe de 28 autres personnes pour entrer en cachette aux Etats-Unis. Ils ont été mis dans la remorque de ce camion, où se trouvaient déjà 70 migrants.

Selon le témoignage de J.M.M-J, son passeur lui a signalé que "des gens liés aux Zetas" faisaient traverser la frontière américaine aux clandestins.

Une fois arrivé aux Etats-Unis, J.M.M-J devait payer 5.500 dollars.

Le conducteur a été retrouvé par la police dans la cabine de son camion. Il a expliqué ne pas avoir remarqué qu'il transportait une centaine de personnes dans sa remorque jusqu'à ce qu'il s'arrête sur le parking du supermarché. C'est alors qu'il a remarqué "des bruits et de l'agitation", selon le procureur.

L'homme de 60 ans s'est défendu en expliquant qu'il conduisait son camion depuis l'Iowa vers le Texas, et qu'il avait essayé d'aider les personnes retenues dans sa remorque quand il les a découvertes. Il n'a cependant pas appelé le service d'urgence.

Les noms et nationalités des victimes n'ont pas été rendus public. On ne sait également pas combien de temps ils sont restés dans ce camion.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS