En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 281.37 PTS
-1.81 %
5 226.5
-1.89 %
SBF 120 PTS
4 168.70
-1.85 %
DAX PTS
11 952.41
-1.78 %
Dowjones PTS
25 358.18
-1.62 %
7 277.26
-1.93 %
1.118
+0.26 %

Tennis: Federer, Nadal et Djokovic en quarts à Rome, Osaka sauve son trône

| AFP | 141 | Aucun vote sur cette news
Roger Federer face au jeune Croate Borna Coric à Rome, le 16 mai 2019
Roger Federer face au jeune Croate Borna Coric à Rome, le 16 mai 2019 ( Andreas SOLARO / AFP )

Au bout du suspense, la légende suisse du tennis Roger Federer s'est qualifiée jeudi pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome en disposant en trois sets du Croate Borna Coric, avant d'y être rejoint par Novak Djokovic et Rafael Nadal, plus expéditifs.

Chez les dames, la journée a été marquée par la qualification de la Japonaise Naomi Osaka pour les quarts de finale, qui lui permettra de conserver son trône au classement WTA à la fin de la semaine.

La reine du tennis féminin a éliminé la Roumaine Mihaela Buzarnescu (N.29) en deux sets secs, 6-3, 6-3, et affrontera la N.4 à la WTA, la Néerlandaise Kiki Bertens, au prochain tour.

La Tchèque Petra Kvitova, tête de série N.2, a elle abandonné dans le troisième set face à la Grecque Maria Sakkari, issue des qualifications, dans ce qui était son deuxième match de la journée.

En effet, à cause des matchs annulés la veille à cause de la pluie, la journée de jeudi a eu des airs de marathon pour plusieurs joueurs et joueuses. Et ainsi Federer a dû d'abord écarter en début de journée le Portugais Joao Sousa pour pouvoir ensuite affronter quelques heures plus tard Coric, et le battre 2-6, 6-4, 7-6 (7) au bout d'un combat de plus de deux heures et demie.

Face à un joueur qualifié depuis mardi pour les huitièmes, le Suisse a rapidement concédé le premier set, avant de se reprendre dans le deuxième et d'écarter deux balles de match dans le troisième pour arracher l'ultime manche au tie-break.

Remonté sur le court quelques minutes avant la victoire laborieuse de Federer, Rafael Nadal (N.2) a été plus expéditif et s'est débarrassé 6-1, 6-0 du Géorgien Nikoloz Basilashvili (N.18) en à peine une heure.

Il a été imité plus tard dans la soirée par le N.1 mondial Novak Djokovic, qui a écarté facilement l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.56) sur le score de 6-3, 6-0.

Rafael Nadal, vainqueur en début de journée de Jérémy Chardy, a surclassé le Géorgien Nikoloz Basilashvili au Masters de Rome, le 16 mai 2019
Rafael Nadal, vainqueur en début de journée de Jérémy Chardy, a surclassé le Géorgien Nikoloz Basilashvili au Masters de Rome, le 16 mai 2019 ( Andreas SOLARO / AFP )

Plus tôt dans la journée, le Serbe avait balayé le Canadien Denis Shapovalov (N.22) 6-1, 6-3, et Nadal (N.2) avait lui humilié le Français Jérémy Chardy (N.42) 6-0, 6-1.

Un rythme éreintant dont Djokovic a semblé bien s'accommoder après sa première victoire de la journée: "Je n'ai pas passé trop de temps sur le court lors du premier match. Dans ces circonstances, c'est évidemment positif. Mais ce n'est ni la première fois et, probablement, ni la dernière, que je vais disputer deux matches le même jour", a déclaré le Serbe, qui s'est dit "très confiant".

Jet de chaise

L'Autrichien Dominic Thiem a lui bien moins apprécié sa conversion forcée au stakhanovisme.

Après sa défaite (4-6, 6-4, 7-5) face à l'Espagnol Fernando Verdasco (N.38), qui affrontera "Rafa" au prochain tour, l'Autrichien a mis en cause les organisateurs du tournoi, contraints d'annuler tous les matches mercredi.

"Je n'apprécie vraiment pas la manière dont nous, les joueurs, sommes traités à ce tournoi, car ce qui s'est passé hier est à mon avis inacceptable", a fulminé Thiem.

"Ils savaient qu'aucune balle de tennis n'allait être jouée et ils nous ont retenus jusqu'à 19h30", a protesté l'Autrichien. Des joueurs de tennis ont ensuite été bloqués dans la soirée en raison d'affrontements de rue entre supporters de football avant la finale de la Coupe d'Italie au stade olympique, non loin des courts de tennis, a ajouté Thiem.

Le fanatsque australien Nick Kyrgios au Foro Italico, le 14 mai 2019
Le fanatsque australien Nick Kyrgios au Foro Italico, le 14 mai 2019 ( Andreas SOLARO / AFP )

"Le retour jusqu'à l'hôtel a pris une heure et demie. Quand on sait qu'il va pleuvoir toute la journée, on laisse les joueurs partir vers deux ou trois heures de l'après-midi quand il n'y a pas de circulation et qu'il n'y a pas de gens qui se battent dans la rue", a encore lâché l'Autrichien.

Autre mécontent du jour, l'Australien Nick Kyrgios (N.36), qui a une nouvelle fois laissé exploser sa colère sur un court, après avoir reçu un jeu de pénalité face au Norvégien Casper Ruud au début du troisième set. Il a jeté sa raquette, lancé une chaise sur le court et quitté le terrain. Ce qui lui vaut d'être disqualifié.

Parmi les autres "multi-vainqueurs" de jeudi, l'Argentin Juan Martin del Potro (N.9) a passé deux tours, battant d'abord David Goffin (6-4, 6-2) dans la matinée avant d'enchaîner en terassant Casper Ruud (6-4, 6-4), pour s'offrir un quart de finale contre "Djoko".

Et le Grec Stefanos Tsitsipas, récent finaliste à Madrid, s'est défait du qualifié italien Jannik Sinner (6-3, 6-2), puis du vainqueur du Masters de Monte-Carlo, l'Italien Fabio Fognini (6-4, 6-3). Il doit retrouver vendredi Federer, qu'il a éliminé à l'Open d'Australie en janvier.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2019

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 23 mai 2019     COMMUNIQUE     MODALITES DE MISE A DISPOSITION DES DOCUMENTS PREPARATOIRES A   L'ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE DU…

Publié le 23/05/2019

Eurazeo Patrimoine, pôle d'investissement d'Eurazeo spécialisé dans l'immobilier et dans les sociétés détenant et exploitant leurs actifs physiques,...

Publié le 23/05/2019

AXA a publié aujourd'hui le rapport du Groupe sur la solvabilité et la situation financière (SFCR) pour l'exercice clos le 31 décembre 2018, en vertu...

Publié le 23/05/2019

Ce jeudi matin, Sophie Boissard, Directrice générale du groupe Korian et Olivier Wigniolle, Directeur général d'Icade ont posé la première pierre de...