En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 757.5
-0.73 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 798.80
+0.87 %
6 494.99
+0.72 %
1.136
+0.11 %

Syrie: une centaine de cas de suffocation après une attaque aux "gaz toxiques" à Alep selon les médias d'Etat

| AFP | 236 | Aucun vote sur cette news
Un médecin soigne une femme dans un hôpital d'Alep, le 24 novembre 2018
Un médecin soigne une femme dans un hôpital d'Alep, le 24 novembre 2018 ( George OURFALIAN / AFP )

Une centaine de cas de suffocation ont été rapportés après une attaque aux "gaz toxiques" en Syrie dans la métropole d'Alep, selon un nouveau bilan fourni dans la nuit par les médias d'Etat qui ont accusé les insurgés.

Le Front national de libération, l'alliance rebelle la plus importante présente dans les provinces d'Alep et d'Idleb (nord-ouest), a démenti toute implication.

Citant des "sources médicales", l'agence officielle Sana a rapporté dans la nuit de samedi à dimanche "107 cas de suffocation", après un premier bilan d'une cinquantaine de blessés. De son côté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté "94 cas de suffocation".

Syrie
Syrie ( AFP / AFP )

Samedi soir, un photographe de l'AFP à Alep a pu voir arriver dans un hôpital des dizaines de civils ayant du mal à respirer, principalement des femmes et des enfants, qui ont été soignés à l'aide de masques à oxygène.

Cité par Sana, le chef de la police d'Alep, Essam al-Chili, indique que "les groupes terroristes ont visé les quartiers résidentiels de la ville avec des roquettes contenant des gaz toxiques, entraînant des cas de suffocation parmi les civils" samedi soir.

"Nous démentons les allégations mensongères du régime sur une attaque contre Alep qui aurait été menée par les révolutionnaires à l'aide de projectiles, encore plus à l'aide de projectiles contenant du gaz de chlore", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la coalition rebelle du Front national de libération, Naji Moustapha.

"Les hôpitaux ont reçu 94 cas de suffocation", a indiqué de son côté à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Ils ont été soignés et la majorité sont sortis. Il y a toujours 31 cas dans les hôpitaux mais leur état n'est pas critique", a-t-il souligné.

Les sources de l'Observatoire ont évoqué une "odeur de gaz de chlore", selon M. Abdel Rahmane.

Samedi soir, un responsable de la santé dans la ville d'Alep avait évoqué une "possible" utilisation de "gaz de chlore".

Depuis fin 2016, Alep, la grande métropole du nord syrien, est sous le contrôle total du pouvoir de Bachar al-Assad.

Mais des secteurs à la périphérie ouest de la ville sont tenus par des groupes rebelles et jihadistes, qui contrôlent la province voisine d'Idleb, ultime grand bastion insurgé de Syrie.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Le groupe Casino annonce la clôture de l’opération relative à l’accord signé avec Tikehau Capital et Bpifrance le 12 octobre dernier, aux termes duquel les investisseurs entrent au capital de…

Publié le 18/12/2018

Vinci se rétracte. Après avoir décidé de faire payer, a posteriori, les tickets des automobilistes profitant des péages gratuits établis par les "gilets jaunes", le groupe de BTP y renonce.…

Publié le 18/12/2018

                                                     Un contrat d'environ 360 millions d'euros Alstom fournira de…

Publié le 18/12/2018

                          Le groupe Casino a finalisé l'opération d'augmentation de capital de sa filiale GreenYellow auprès de Tikehau…

Publié le 18/12/2018

Gaussin s'envole de 32% en clôture à 0,281 euro dans un volume épais représentant 8% du tour de table, alors que le groupe a annoncé en pleine séance...