En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
-
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Attaque chimique en Syrie: HRW réclame des sanctions contre le régime

| AFP | 309 | Aucun vote sur cette news
Un enfant syrien est soigné dans un hôpital de Khan Cheikhoun, après une attaque au gaz sarin, le 4 avril 2017
Un enfant syrien est soigné dans un hôpital de Khan Cheikhoun, après une attaque au gaz sarin, le 4 avril 2017 ( Omar haj kadour / AFP/Archives )

Human Rights Watch (HRW) a réclamé vendredi des sanctions contre les responsables d'attaques chimiques en Syrie, au lendemain d'un rapport de l'ONU concluant à la responsabilité du régime syrien dans l'attaque au gaz sarin sur la localité de Khan Cheikhoun.

L'attaque survenue le 4 avril sur cette ville de la province d'Idleb (nord-ouest) a tué 83 personnes selon l'ONU. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) donne un bilan de 87 morts dont plus de 30 enfants.

Jeudi, un rapport d'experts de l'ONU et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a jugé le régime Assad responsable de cet assaut, qui avait poussé les Etats-Unis à lancer une attaque sans précédent contre une base aérienne en Syrie.

"Le Conseil de sécurité devrait agir rapidement pour assurer que des comptes soient rendus, en imposant des sanctions contre les individus et entités responsables d'attaques chimiques en Syrie", indique dans un communiqué HRW, ONG internationale basée à New York.

Elle a appelé à "mettre fin à la tromperie et aux théories fausses propagées par le gouvernement syrien".

"L'usage répété par la Syrie d'armes chimiques pose une sérieuse menace à l'interdiction internationale d'utilisation d'armes chimiques", estime Ole Solvang, directeur adjoint de la division Urgences chez HRW, qui précise que "tous les pays ont un intérêt à envoyer un signal fort montrant que ces atrocités ne seront pas tolérées".

Les images des habitants agonisants, dont de nombreux enfants, avaient fait le tour du monde et poussé l'administration Trump à lancer une attaque sur la base aérienne d'où, selon les puissances occidentales, était parti l'assaut sur la ville.

Début septembre, la Commission d'enquête de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme en Syrie avait déjà estimé que les forces syriennes étaient responsables de cette attaque au gaz sarin.

Le régime syrien a déjà été accusé par des experts de l'ONU d'avoir mené plusieurs attaques à l'arme chimique en Syrie, notamment en répandant du gaz de chlore sur trois localités du nord de la Syrie en 2014 et 2015.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar al-Assad, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Il a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

LYON, France et CAMBRIDGE, Mass., 17juillet 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- L'Assemblée Générale Mixte des actionnaires de la Société ERYTECH Pharma (Euronext:ERYP) (Nasdaq:ERYP)…

Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 18/07/2018

Hausse du chiffre d'affaires net de 5% (tcc[1], +7% USD), stimulée principalement par: Cosentyx, qui a progressé à USD 701 millions, (+40% tcc), enregistrant une…

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...