5 401.13 PTS
+0.27 %
5 397.50
+0.25 %
SBF 120 PTS
4 303.85
+0.17 %
DAX PTS
13 022.39
+0.15 %
Dowjones PTS
23 273.96
-0.23 %
6 067.83
+0.00 %
Nikkei PTS
21 805.17
+0.50 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Syrie: l'EI assiégé à Raqa, discussions pour évacuer les civils

| AFP | 182 | Aucun vote sur cette news
Des déplacés syriens aux abords de Raqa, en Syrie, le 11 octobre 2017
Des déplacés syriens aux abords de Raqa, en Syrie, le 11 octobre 2017 ( BULENT KILIC / AFP )

Des discussions étaient en cours mercredi à Raqa, ex-place forte du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, pour évacuer les civils pris au piège des combats, avant l'assaut final des forces appuyées par Washington pour déloger les derniers jihadistes.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, contrôlent désormais la quasi-totalité de Raqa, ville du nord de la Syrie qui était devenue la "capitale" de facto de l'EI dans ce pays en guerre. Elles sont appuyées dans leur offensive par une coalition internationale antijihadistes conduite par les Etats-Unis.

Avant de mener l'assaut final contre les derniers réduits tenus par l'EI dans le centre-ville, la coalition a indiqué mardi soir que des responsables locaux et des figures tribales menaient des discussions pour une évacuation des civils.

Bataille de Raqa : le groupe EI acculé
Bataille de Raqa : le groupe EI acculé ( Simon MALFATTO / AFP )

Selon l'ONU, environ 8.000 civils seraient toujours bloqués à Raqa.

"Le Conseil civil de Raqa mène des discussions pour déterminer le meilleur moyen de permettre aux civils pris au piège de Daech (acronyme arabe de l'EI) de quitter la ville", a indiqué la coalition dans un communiqué, en soulignant que certains civils "sont utilisés comme des boucliers humains" par l'EI.

Le Conseil civil de Raqa est un exécutif local en exil basé au nord de la ville. La coalition ne précise pas qui sont les interlocuteurs de ce Conseil.

Elle indique toutefois que "ceux qui quittent Raqa et qui ont combattu pour (l'EI) seront livrés aux autorités locales pour être traduits en justice".

Le Conseil civil de Raqa n'a pas souhaité commenter ces déclarations.

- 'Sortie des combattants' -

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, les discussions portent également sur la manière de permettre aux jihadistes de se rendre et à leur famille de sortir de Raqa.

"Les négociations portent sur une sortie des combattants de Daech (...) et pour que leurs familles puissent rejoindre Boukamal et l'est de la province de Deir Ezzor", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Un camp de réfugiés aux abords de Raqa, en Syrie, le 11 octobre 2017
Un camp de réfugiés aux abords de Raqa, en Syrie, le 11 octobre 2017 ( BULENT KILIC / AFP )

La ville de Boukamal, encore tenue par l'EI, est située à la frontière avec l'Irak.

Des accords permettant le retrait de combattants de l'EI ont déjà été négociés dans le passé, notamment en mai. Des dizaines de jihadistes avaient pu quitter Tabqa, à l'ouest de Raqa, avant l'entrée des FDS.

Un autre accord, qui n'impliquait cette fois-ci aucune force soutenue par la coalition internationale, avait également permis cette année à des jihadistes acculés dans une zone à cheval sur le Liban et la Syrie de partir vers l'est de la Syrie.

- 'Préserver' les civils -

Mardi, le général Jonathan Braga, directeur des opérations de la coalition internationale, a souligné que celle-ci avait "la responsabilité de vaincre Daech tout en préservant autant que possible la vie des civils", justifiant ainsi les négociations.

Selon l'OSDH, des centaines de civils auraient été tués dans les bombardements de la coalition à Raqa, un chiffre que cette dernière ne confirme pas.

Des déplacés syriens aux abords de Raqa, le 11 octobre, le 11 octobre 2017
Des déplacés syriens aux abords de Raqa, le 11 octobre, le 11 octobre 2017 ( BULENT KILIC / AFP )

Entre 600 et 700 combattants actifs de l'EI se trouveraient encore à Raqa, a indiqué à l'AFP la porte-parole des FDS pour l'offensive sur Raqa, Jihan Cheikh Ahmad. Entre 800 et 900 autres blessés seraient également encore dans la cité.

D'après elle, des membres de l'EI ont tenté de sortir de la ville mardi en se faisant passer pour des civils.

Les FDS avancent par les fronts est et nord de la ville vers les poches de résistance des jihadistes au centre, notamment l'hôpital public. Quand ces fronts se rejoindront, la bataille pourrait se terminer en une semaine, affirment les FDS.

Après avoir conquis un territoire aussi vaste que l'Italie entre l'Irak et la Syrie en 2014, l'EI a subi de lourdes pertes dans ces deux pays et ne contrôle plus que quelques territoires dans la vallée de l'Euphrate, près de la frontière entre les deux Etats.

En Syrie, le groupe est combattu à la fois par les FDS et la coalition internationale mais aussi par le régime de Bachar al-Assad et la Russie.

A Damas, bastion du régime, un triple attentat contre le quartier général de la police a fait mercredi au moins deux morts et six blessés, selon le ministère de l'Intérieur.

L'EI a revendiqué l'attaque, comme celle perpétrée le 2 octobre contre un commissariat de Damas qui avait fait 17 morts.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/10/2017

Eramet fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel de 877 millions d'euros, en hausse de 23%...

Publié le 24/10/2017

CNP Assurances acquiert la Tour de bureaux T11 située dans le quartier des affaires de Francfort CNP Assurances a confié à AEW un mandat pour...

Publié le 24/10/2017

Kroger poursuit le remaniement de son équipe de direction, quelques jours après avoir présenté son plan stratégique "Restock Kroger". La chaine américaine de supermarchés a annoncé le départ…

Publié le 24/10/2017

Le troisième trimestre de Thales est ressorti moins favorable que prévu, avec un chiffre d'affaires inférieur aux attentes...

Publié le 24/10/2017

Esker reste stable à 54,50 euros ce mardi, alors que la société poursuit le développement de sa solution de facturation électronique avec la...

CONTENUS SPONSORISÉS