En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 378.51 PTS
+0.62 %
4 337.50
-0.14 %
SBF 120 PTS
3 424.75
+0.29 %
DAX PTS
9 815.97
+1.9 %
Dow Jones PTS
21 966.64
+1.52 %
7 803.85
+2.84 %

Syrie: calme rare à Idleb au premier jour de la trêve turco-russe

| AFP | 737 | Aucun vote sur cette news
Vue aérienne du camp de déplacés syriens à Dayr Hassan, le 5 mars 2020 dans la proince d'Idleb
Vue aérienne du camp de déplacés syriens à Dayr Hassan, le 5 mars 2020 dans la proince d'Idleb ( Aaref WATAD / AFP )

La province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, s'est réveillée vendredi dans un calme relatif, aucun avion ne sillonnant son espace aérien pour la première fois depuis des mois après l'entrée en vigueur d'un accord de cessez-le-feu russo-turc.

La trêve, entrée en vigueur à minuit (22H00 GMT) semblait tenir vendredi matin après des violences intermittentes durant la nuit, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des correspondants de l'AFP sur place.

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a signalé vendredi matin "l'absence totale d'avions de guerre russes dans l'espace aérien d'Idleb".

Plut tôt dans la nuit, "des affrontements intermittents et des échanges de tirs ont eu lieu durant les trois premières heures de vendredi puis se sont arrêtés", a précisé M. Abdel Rahmane.

Six soldats syriens et au moins neuf jihadistes du Parti islamique du Turkestan (TIP) --dont les membres appartiennent majoritairement à la minorité musulmane ouïghoure de Chine-- ont été tués, selon l'OSDH.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sont parvenus jeudi à un accord de cessez-le-feu au terme d'une réunion marathon à Moscou.

L'accord doit mettre fin à des semaines de violences ayant provoqué une catastrophe humanitaire, avec près de 500 civils tués, selon l'OSDH, et près d'un million de déplacées, d'après l'ONU.

Selon le texte de l'accord, la Russie et la Turquie organiseront à partir du 15 mars des patrouilles communes sur une large portion de l'autoroute M4, un axe crucial pour le régime traversant la région d'Idleb.

Syrie
Syrie ( / AFP )

Ces patrouilles conjointes, une première dans cette zone, auront lieu entre la ville de Tronba à Idleb et un village de la province de Lattaquié, un bastion du régime situé plus au sud.

M. Poutine a dit espérer que cet accord serve de "base solide pour mettre un terme aux combats dans la zone de désescalade d'Idleb" et pour "stopper les souffrances de la population civile".

L'offensive lancée en décembre par Damas, avec l'appui de l'aviation russe, pour reprendre ce dernier grand bastion jihadiste et rebelle avait par ailleurs entraîné une poussée de fièvre inédite entre la Syrie et la Turquie.

L'armée turque est déployée dans le nord syrien depuis 2016 et soutient certains groupes rebelles à Idleb.

Le président russe Vladimir Poutine (d), son homologue turc Recep Tayyip Erdogan (c), et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 5 mars 2020 à Moscou
Le président russe Vladimir Poutine (d), son homologue turc Recep Tayyip Erdogan (c), et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 5 mars 2020 à Moscou ( Pavel Golovkin / POOL/AFP )

La situation a dégénéré ces dernières semaines, plus de 50 soldats turcs ayant été tué depuis février dans des affrontements directs avec l'armée syrienne ou dans des bombardements attribués au régime.

Des frappes turques de représailles ont abattu plusieurs avions du régime et fait des dizaines de morts parmi les soldats syriens.

Cette escalade a suscité des craintes sur d'éventuels affrontements directs entre Moscou et Ankara.

Déclenché le 15 mars 2011 par des manifestations prodémocratie, le conflit syrien a fait plus de 380.000 morts et n'a eu de cesse de se complexifier au cours des neuf dernières années, avec l'implication de multiples acteurs régionaux et internationaux.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/03/2020

"L'absence de visibilité sur le calendrier de sortie de cette crise sanitaire nous conduit à suspendre notre guidance", indique L'Oréal...

Publié le 30/03/2020

MacPhy Energy rappelle disposer de 13 ME de trésorerie à fin décembre 2019...

Publié le 30/03/2020

Au vu des récents changements mondiaux, il est devenu nécessaire pour Essilor d'accélérer son intégration avec Luxottica pour rendre la société plus...

Publié le 30/03/2020

"La trésorerie fortement positive, nette de toute dette financière du Groupe est un atout majeur pour traverser le ralentissement économique de l'année 2020"...

Publié le 30/03/2020

L'année 2019 a été marquée par le changement de dimension du Groupe grâce à l'acquisition du groupe Boston Limited...