En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 345.38 PTS
-1.32 %
5 369.00
-0.91 %
SBF 120 PTS
4 299.01
-0.83 %
DAX PTS
12 531.63
-1.22 %
Dowjones PTS
25 064.50
+0.00 %
7 352.36
+0.00 %
1.171
+0.58 %

Syrie: au moins 17 civils tués dans des raids sur la Ghouta orientale (ONG)

| AFP | 606 | Aucun vote sur cette news
Destructions à Hamouria, en Ghouta orientale en Syrie, après des bombardements du régime syrien et des forces russes, le 6 janvier 2018
Destructions à Hamouria, en Ghouta orientale en Syrie, après des bombardements du régime syrien et des forces russes, le 6 janvier 2018 ( ABDULMONAM EASSA / AFP )

Au moins 17 civils ont été tués samedi en Syrie dans de nouveaux raids aériens du régime et de son allié russe sur la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée près de Damas et bombardée quasi-quotidiennement, a rapporté une ONG.

Les frappes les plus meurtrières ont eu lieu à Hamouria, où 12 civils --dont quatre enfants-- ont péri, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Un correspondant de l'AFP dans cette ville a pu voir des immeubles résidentiels détruits par les raids du jour, les façades béantes, écroulées dans des rues couvertes de décombres.

Destructions après des bombardements à Hamouria, en Syrie, le 6 janvier 2018
Destructions après des bombardements à Hamouria, en Syrie, le 6 janvier 2018 ( ABDULMONAM EASSA / AFP )

Habitants et Casques blancs (secouristes travaillant en zone rebelle) participaient aux opérations de secours.

Courant devant une voiture en flammes, un homme portait dans ses bras un garçon en pleurs, un autre le corps apparemment sans vie d'un enfant, au milieu de rues jonchées de gravats, selon le correspondant de l'AFP.

"Un projectile est tombé tout près. Le souffle de l'explosion m'a projeté sur cinq mètres. Il y a eu sept blessés et un mort", a confié de son côté Moustafa Abou Badr, 33 ans, légèrement blessé au front.

Dans un service des urgences à Hamouria, un homme enroulait une victime dans un linceul, tandis qu'un membre du personnel médical, épuisé, enfouissait son visage dans ses paumes.

- 'Frappes intenses' -

Deux civils ont été tués dans la ville de Madira et trois autres à Erbine, selon l'OSDH. Les raids ont aussi fait 35 blessés.

Evacuation de blessés après des bombardements à Hamouria, en Syrie, le 6 janvier 2018
Evacuation de blessés après des bombardements à Hamouria, en Syrie, le 6 janvier 2018 ( ABDULMONAM EASSA / AFP )

"Les avions syriens et russes ont poursuivi samedi leurs frappes intenses contre la Ghouta orientale, prenant pour cible un plus grand nombre de zones résidentielles", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre.

Depuis plusieurs jours, le régime tente de briser le siège de sa seule base militaire dans la Ghouta orientale, située à l'est de Damas et assiégée depuis 2013 par les forces du président Bachar al-Assad.

Les 400.000 habitants de la Ghouta orientale, touchés par des pénuries de nourriture et de médicaments, vivent une grave crise humanitaire.

De la fumée après les bombardements menés par le régime syrien et les forces russes à Arbin, en Ghouta orientale, en Syrie, le 6 janvier 2018
De la fumée après les bombardements menés par le régime syrien et les forces russes à Arbin, en Ghouta orientale, en Syrie, le 6 janvier 2018 ( Ammar SULEIMAN / AFP )

Les rebelles répliquent aux frappes aériennes en tirant obus et roquettes sur Damas. Samedi, un civil est mort dans la chute d'un obus, selon la télévision d'Etat syrienne.

Déclenché en 2011 par la répression gouvernementale de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Il a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

La solide croissance enregistrée par Aubay au deuxième trimestre 2018 permet au groupe de gagner plus de 4% à 40,2 euros en cette fin de semaine...

Publié le 20/07/2018

Le numéro un mondial du secteur parapétrolier Schlumberger a présenté des comptes en nette amélioration grâce à la hausse des cours du pétrole. Au deuxième trimestre, le bénéfice net a…

Publié le 20/07/2018

State Street a présenté des résultats en amélioration au deuxième trimestre. Le prestataire de services financiers aux investisseurs institutionnels a vu son bénéfice net augmenter de 19,5% à…

Publié le 20/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 20/07/2018

Boiron est malmené à la mi-journée à Paris, en retrait de 4,3% à 69,7 euros...