En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
-0.14 %

Syrie: 28 civils tués dans un raid sur un réduit jihadiste dans l'est

| AFP | 202 | Aucun vote sur cette news
Destructions à Deir Ezzor lors des opérations des forces gouvernementales syriennes contre les jihadistes du Groupe Etat islamique, le 5 novembre 2017
Destructions à Deir Ezzor lors des opérations des forces gouvernementales syriennes contre les jihadistes du Groupe Etat islamique, le 5 novembre 2017 ( STRINGER / AFP/Archives )

Au moins 28 civils ont été tués dans un raid aérien contre l'un des derniers réduits du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a annoncé vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le raid a touché jeudi soir "un rassemblement de civils" près de la localité de Soussa, dans la province de Deir Ezzor, non loin de la frontière avec l'Irak, a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Nous ne savons pas s'il s'agit d'une frappe de l'aviation irakienne ou de la coalition internationale" anti-EI emmenée par Washington, a-t-il dit.

Ces derniers mois, l'aviation irakienne a mené des raids dans l'est syrien près de sa frontière contre des positions jihadistes. La coalition internationale intervient en soutien à une alliance de combattants kurdes et arabes qui lutte au sol contre l'EI.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014 et la proclamation d'un califat à cheval sur les territoires conquis en Irak et en Syrie, l'EI est désormais acculé dans de derniers réduits désertiques dans ces deux pays.

Les autorités irakiennes ont proclamé la victoire face aux jihadistes chassés de tous les centres urbains fin 2017, tandis qu'en Syrie l'organisation ultraradicale ne contrôle plus que moins de 3% du territoire selon l'OSDH.

L'alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) a lancé début mai la dernière phase son offensive pour mettre fin à la présence de l'EI dans l'est syrien.

Frappes en Syrie
Frappes en Syrie ( Gillian HANDYSIDE / AFP/Archives )

Dans cette zone, les jihadistes pourront être défaits militairement d'ici à "quelques semaines", a estimé jeudi le général français Frédéric Parisot, qui représente la France auprès du commandement de la coalition internationale.

"Il reste encore deux poches et d'ici quelques semaines, je pense qu'on peut dire assez sereinement que Daech (acronyme en arabe de l'EI) ne contrôlera plus aucun territoire dans notre zone d'opérations", selon lui.

L'agence officielle Sana a rapporté le drame de jeudi, évoquant la mort d'une trentaine de civils et accusant directement la coalition.

Déclenché en 2011, le conflit en Syrie s'est ensuite complexifié avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes. Il a fait plus de 350.000 morts.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…