5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Soupçons de corruption: Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse

| AFP | 86 | Aucun vote sur cette news
A Berne, le siège du Police du procureur général de Suisse, lieu de l'interrogation de Nasser Al-Khelaïfi, président de beIN Media et du Paris SG, le 25 octobre 2017
A Berne, le siège du Police du procureur général de Suisse, lieu de l'interrogation de Nasser Al-Khelaïfi, président de beIN Media et du Paris SG, le 25 octobre 2017 ( Fabrice COFFRINI / AFP )

Nasser Al-Khelaïfi, président de beIN Media et du Paris SG, était entendu mercredi à Berne par la justice suisse, qui le soupçonne d'avoir corrompu Jérôme Valcke, ex-N.2 de la Fifa, pour l'attribution des droits de diffusion de deux Coupes du monde.

C'est en qualité de patron de beIN Media que le Qatari de 43 ans doit s'expliquer. Ce proche de l'émir du Qatar est arrivé en toute discrétion, échappant aux caméras qui l'attendaient à l'extérieur.

"Nous avons commencé à interroger le prévenu vers 9h45 (heure française) ce matin dans le bureau du procureur général de Suisse", a indiqué André Marty, porte-parole du procureur, à la vingtaine de journalistes, dont l'AFP, présents devant le bâtiment.

André Marty, porte-parole du procureur général de Suisse, qui interroge le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, le 25 octobre 2017 à Berne
André Marty, porte-parole du procureur général de Suisse, qui interroge le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, le 25 octobre 2017 à Berne ( Fabrice COFFRINI / AFP )

"Cela va prendre des heures, pour des raisons de traduction mais aussi en raison des nombreuses questions que nous avons et des réponses que nous souhaitons avoir de la part du prévenu", a poursuivi M. Marty, précisant que le président du PSG était arrivé vers 9h30 (heure française).

L'affaire a éclaté le 12 octobre, quand la justice suisse a révélé l'ouverture d'une enquête pour "corruption privée" présumée dans l'attribution des droits médias des Coupes du monde 2026 et 2030, visant Al-Khelaïfi, corrupteur présumé, et Valcke, corrompu présumé.

Mais ce n'est pas le début de l'histoire. Le ministère public de la Confédération (MPC) a en réalité lancé sa procédure le 20 mars 2017, une enquête qui a conduit à une opération "coordonnée", menée simultanément en France, en Grèce, en Espagne et en Italie.

- Villa sarde saisie -

Pour le volet français, le 12 octobre, les bureaux parisiens de la chaîne de télévision qatarie beIN Sports ont été perquisitionnés par les services du parquet national financier (PNF) français.

Le lendemain, une villa à Porto Cervo, marina de carte postale en Sardaigne, estimée à 7 M EUR, a été perquisitionnée et saisie par la police italienne. Cette dernière soupçonne que cette résidence "constitue le +moyen de corruption+ utilisé par Nasser Al-Khelaïfi (...) à l'encontre (de Jérôme Valcke) pour acquérir les droits télévisés" incriminés.

Nasser Al-Khelaïfi, le 24 août 2017 lors du tirage au sort de la Ligue des champions à Monaco
Nasser Al-Khelaïfi, le 24 août 2017 lors du tirage au sort de la Ligue des champions à Monaco ( VALERY HACHE / AFP/Archives )

Nasser Al-Khelaïfi ne s'est pas exprimé publiquement jusqu'ici. Me Francis Szpiner, son avocat, avait expliqué mercredi dernier à l'AFP que son client "contestait toute corruption" et "souhaitait être rapidement entendu à sa demande par le ministère public de la Confédération suisse".

Les grandes lignes de défense de celui que tout le monde appelle "Nasser" dans le milieu du ballon rond sont néanmoins connues dans les grandes lignes.

Son entourage affirme depuis le début que beIN Media n'avait pas de concurrent pour l'acquisition des droits concernés, pour les zones Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Et un porte-parole du groupe audiovisuel a soutenu à l'AFP que le contrat passé était "le plus avantageux possible" pour la Fifa.

- 'Je n'ai rien reçu de Nasser' -

L'ancien N.2 de la Fifa Jérôme Valcke et le président du PSG et de beIN Media Nasser Al-Khelaïfi
L'ancien N.2 de la Fifa Jérôme Valcke et le président du PSG et de beIN Media Nasser Al-Khelaïfi ( STF / AFP/Archives )

Valcke a déjà été entendu par la justice suisse et s'est également défendu de tout délit ou toute infraction. "Je n'ai rien reçu de Nasser", a clamé dans L'Equipe le Français de 57 ans, déjà suspendu, par la Fifa, pour dix ans de toute activité liée au football, pour d'autres affaires.

"Nasser" n'est pas seulement visé par la justice civile suisse. La justice interne de la Fifa a dévoilé le 13 octobre l'ouverture d'une enquête préliminaire le concernant le boss de beIN Media.

Une autre instance sportive s'intéresse à lui, pour d'autres motifs cette fois. L'UEFA enquête ainsi depuis la fin du marché des transferts pour savoir si le PSG a enfreint ou non le fair-play financier (FPF). Sont visés le recrutement des attaquants Neymar et Kylian Mbappé pour les sommes records de 222 M EUR (payés pour le transfert du premier en provenance de Barcelone) et 180 M EUR (dans le cadre d'un montage pour un prêt de Monaco).

Le FPF stipule qu'un club ne doit dépenser plus qu'il ne gagne, même s'il est adossé à un actionnaire/mécène richissime, comme le Qatar, propriétaire du PSG par le biais d'un fonds d'investissement souverain depuis l'été 2011.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS