En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Soupçonné d'avoir braqué une arme factice sur sa professeure, un élève toujours en garde à vue

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Un lycéen soupçonné d'avoir braqué une arme factice sur sa professeure toujours en garde à vue à Créteil
Un lycéen soupçonné d'avoir braqué une arme factice sur sa professeure toujours en garde à vue à Créteil ( JEFF PACHOUD / ARCHIVES/AFP/Archives )

Un lycéen, soupçonné d'avoir braqué sa professeure avec une arme qui s'est révélée factice, des faits condamnés par les ministres Christophe Castaner et Jean-Pierre Blanquer, était toujours en garde à vue samedi soir à Créteil, tandis qu'un second jeune homme interpellé a lui été remis en liberté.

Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux et relevée par le Parisien montre un adolescent debout dans une salle de classe, menaçant l'enseignante avec un pistolet en lui demandant de l'inscrire "présent" et non "absent" sur la feuille de présence.

Sur ces images tournées jeudi, l'enseignante, assise devant un ordinateur, semble plus lasse que paniquée, alors qu'un certain chahut est perceptible dans la classe. Elle a porté plainte le lendemain, accompagnée de sa hiérarchie, a indiqué le rectorat de Créteil.

Un adolescent de 16 ans, soupçonné d'être celui qui brandit la réplique d'arme, s'est rendu avec son père au commissariat vendredi. Il était toujours en garde à vue samedi en fin d'après-midi et devait être présenté dimanche (bien dimanche) à un juge pour enfants, a déclaré le parquet.

Un autre adolescent du même âge, soupçonné d'avoir introduit l'arme dans l'établissement, a été interpellé vendredi à son domicile et placé en garde à vue, selon le parquet. Il a ensuite été remis en liberté sans poursuites samedi en fin de journée, l'arme de la vidéo s'avérant bien être un pistolet à billes "de type airsoft", a précisé une source proche du dossier.

Des poursuites sont aussi engagées à l'encontre de la personne qui a enregistré et diffusé la vidéo, qui est "en cours d'identification", et une "évaluation du retentissement psychologique de la victime" va être menée, a indiqué le parquet.

Le rectorat de Créteil a condamné "très fermement cet acte" tout comme le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, qui a assuré sur Twitter que "les mesures les plus rigoureuses ont été prises immédiatement" et qui a témoigné de sa "solidarité avec le professeur".

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui adressé sur le même réseau social "tout (son) soutien à la professeure lâchement menacée", dénonçant des "actes odieux".

La vidéo a aussi suscité des réactions politiques à droite et l'extrême droite.

La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse s'est dite sur Twitter "scandalisée par ce nouvel acte de violence commis par des élèves mineurs" tout en demandant des "sanctions exemplaires".

"Ce n'est pas un lycée qui est habitué à ce genre de choses", a cependant nuancé Didier Sablic, professeur depuis près de 25 ans au sein de l'établissement concerné, le lycée Edouard-Branly de Créteil, où il y a selon lui "beaucoup de projets" et de "travail avec les élèves sur la communication et le respect".

Les élèves concernés ont été "à titre conservatoire retirés des cours et il y aura un conseil de discipline à la rentrée, ce qui ne préjuge pas du reste de la procédure judiciaire", a-t-il ajouté.

Une réunion est prévue après les vacances scolaires avec l'équipe du lycée "pour que tout le monde puisse donner son ressenti" et pour "essayer d'avoir un message commun envers les élèves et les parents", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…