En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 111.24 PTS
-
6 102.00
-
SBF 120 PTS
4 832.59
+0. %
DAX PTS
13 789.00
-
Dow Jones PTS
29 348.03
+0.4 %
9 718.73
+0. %
1.079
-0.11 %

Soudan: des ONG appellent à la remise "immédiate" de Béchir à la CPI

| AFP | 273 | 1 par 1 internautes
Photo d'archives montrant l'ex-chef d'Etat soudanais Omar el-Béchir le 28 janvier 2018, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba
Photo d'archives montrant l'ex-chef d'Etat soudanais Omar el-Béchir le 28 janvier 2018, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba ( SIMON MAINA / AFP/Archives )

Des organisations de défense des droits humains ont appelé mercredi les autorités soudanaises à remettre immédiatement Omar el-Béchir à la Cour pénale internationale (CPI), après que Khartoum eut annoncé la veille sa volonté de livrer le président déchu, recherché depuis plus d'une décennie.

Mardi, des hauts responsables soudanais ont indiqué que les nouvelles autorités du pays s'étaient entendues avec des groupes rebelles du Darfour pour remettre M. Béchir à la CPI, où il est recherché depuis 2009 pour "génocide", "crimes de guerre" et "crimes contre l'humanité" dans le cadre du conflit au Darfour (ouest).

M. Béchir, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 1989 et chassé par la rue l'an dernier, récuse l'ensemble des chefs d'accusations.

"Les autorités soudanaises devraient traduire ces mots en actes et transférer immédiatement Béchir et d'autres individus recherchés par la CPI à la Haye", a déclaré Julie Verhaar, secrétaire générale par intérim d'Amnesty International.

Selon elle, "une décision de le remettre à la cour serait une étape bienvenue vers la justice pour les victimes et leurs familles".

Depuis le début du conflit ayant éclaté au Darfour en 2003 entre le pouvoir central et des insurgés issus de minorités ethniques, 300.000 personnes ont été tuées et des millions déplacées, selon l'ONU.

Omar el-Béchir
Omar el-Béchir ( / AFP )

Outre M. Béchir, trois de ses anciens proches sont poursuivis par la CPI: Ahmed Haroun, ancien secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Abdelrahim Mohammad Hussein, ex ministre de la Défense et de l'Intérieur, et Ali Kosheib, chef des milices Janjawid, accusées d'atrocités au Darfour.

"Plus que temps"

"Nous sommes tombés d'accord sur le fait que nous supportions totalement la CPI et nous sommes convenus que les quatre criminels devaient lui être remis", a affirmé mardi Mohamed al-Taayichi, membre du Conseil souverain soudanais, en référence à M. Béchir et à ces trois ex-responsables.

S'exprimant depuis la capitale du Soudan du Sud, Juba, où une délégation du gouvernement a rencontré des groupes rebelles, il n'a pas précisé quand la mesure serait mise en oeuvre.

"Les attaques généralisées des forces de sécurité soudanaises contre des civils lors de la campagne de terreur de Béchir, dont l'usage de la violence sexuelle comme arme de guerre, ont eu un impact dévastateur" sur les victimes, a de son côté rappelé Physicians for Human Rights, une ONG basée aux Etats-Unis.

"Il est plus que temps que justice soit rendue".

Mardi, M. Taayichi a affirmé que la justice et la réconciliation au Darfour avaient été au coeur des discussions avec les rebelles.

Des femmes soudanaises construisent une hutte en bois le 10 octobre 2019 dans leur village de Shattaya, au Darfour, dans l'ouest du Soudan
Des femmes soudanaises construisent une hutte en bois le 10 octobre 2019 dans leur village de Shattaya, au Darfour, dans l'ouest du Soudan ( ASHRAF SHAZLY / AFP )

Celles-ci ont abouti à un accord pour la mise en place de plusieurs mécanismes de pacification de la région, dont une cour spéciale pour enquêter sur les crimes commis au Darfour, d'après la même source.

M. "Béchir et les autres seront présentés à la CPI. C'est une décision du gouvernement", a confirmé mardi le porte-parole du gouvernement, Fayçal Mohamed Saleh.

Le Conseil souverain, instance composée de civils et de militaires, est chargé depuis août de superviser la transition, selon les termes d'un accord entre le Conseil militaire, qui avait succédé à M. Béchir, et les meneurs de la contestation.

- "Efficace" -

Selon la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), la CPI est devant une lourde tâche.

La Cour "doit revenir vers les victimes (...) et promouvoir son travail efficacement" afin que justice soit faite, a affirmé dans un communiqué Alice Mogwe, présidente de la FIDH.

La remise de M. Béchir à la CPI est une exigence du mouvement de contestation l'ayant chassé du pouvoir avec le soutien de l'armée en avril 2019, des habitants du Darfour et des groupes rebelles de cette région.

Pendant plusieurs années avant sa destitution, et malgré le mandat d'arrêt international de la CPI, l'ex-chef d'Etat s'était rendu en visite officielle dans plusieurs pays.

Depuis sa destitution, M. Béchir est incarcéré à Khartoum, où il a été condamné en décembre à une peine de deux ans en institution pénitentiaire pour "corruption".

Des Soudanais font la queue devant une boulangerie dans la capitale Khartoum, le 11 février 2020
Des Soudanais font la queue devant une boulangerie dans la capitale Khartoum, le 11 février 2020 ( ASHRAF SHAZLY / AFP )

Le soulèvement contre son régime a démarré en décembre 2018 pour protester contre le triplement du prix du pain, et plus largement une économie exsangue.

Dix mois après le départ de M. Béchir, la pénurie de pain, de devises étrangères et d'essence continue toutefois de freiner la relance de l'économie.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2020

Richard Ferrand à l'Assemblée nationale, le 19 février 2020 à Paris ( Alain JOCARD / AFP )L'examen de la réforme des retraites a viré au quasi-blocage à l'Assemblée nationale: au…

Publié le 19/02/2020

Violette Spillebout, l'ex-directrice de cabinet de la maire sortante (PS) Martine Aubry, candidate (LREM) à la mairie de Lille dans son QG de campagne, en octobre 2019 ( DENIS CHARLET /…

Publié le 19/02/2020

Wall Street monte à l'ouverture, rassérénée par un apparent ralentissement de la propagation de l'épidémie de coronavirus apparue en Chine ( Johannes EISELE / AFP/Archives )La Bourse de New…

Publié le 19/02/2020

Catherine Perret secrétaire confédérale de la CGT (G) quitte la conférence de financement sur les retraites, le 19 février 2020 ( CHARLES PLATIAU / POOL/AFP )Nouvelles crispations sur le…

Publié le 19/02/2020

La maire LR d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, le 15 novembre 2013 à Aix-en-Provence ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP/Archives )La maire LR d'Aix-en-Provence Maryse Joissains-Masini…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2020

Le résultat net d'Axway ressort 5,4 ME sur l'année représentant 1,8% du chiffre d'affaires. Le résultat de base par action est de 0,25 euro sur l'exercice...

Publié le 20/02/2020

L'actif de Dinove est actuellement testé en clinique et les données de cette étude seront disponibles pour le lancement officiel...

Publié le 20/02/2020

Le résultat net de la société s'établit à -0,4 ME en 2019...

Publié le 20/02/2020

Roctool effectue un nouveau point sur son émission de BSA...

Publié le 20/02/2020

A fin 2019, le ratio d'endettement retraité de Vallourec tel que défini dans les contrats bancaires et testé une fois par an le 31 décembre, est de 81%...