En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

SNCF: chaos à Montparnasse en plein chassé-croisé des vacanciers

| AFP | 868 | Aucun vote sur cette news
Des passagers attendent à la gare Montparnasse le 30 juillet 2017
Des passagers attendent à la gare Montparnasse le 30 juillet 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Le chaos régnait dimanche en gare Montparnasse, où le trafic SNCF reprenait "très progressivement" mais restait "très perturbé" après avoir été interrompu dès le matin en plein week-end de chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens.

"Cela tombe naturellement très mal", a reconnu le porte-parole de la SNCF Matthieu Chabanel lors d'une conférence de presse, après "une panne du système signalisation en gare Montparnasse qui commande plusieurs centaines d'aiguillages et de signaux".

La compagnie ferroviaire a choisi de "privilégier la sécurité" en interrompant totalement le trafic dans cette gare qui dessert la Bretagne et le Sud-Ouest, au plus grand désarroi des voyageurs. Elle a invité sa clientèle à "reporter les déplacements".

Des personnes parlent à un employé de la SNCF à Paris le 30 juillet 2017
Des personnes parlent à un employé de la SNCF à Paris le 30 juillet 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Selon M. Chabanel, cinq trains TGV, soit un tiers des trains, ont été supprimés dimanche matin, touchant 3.000 voyageurs. "Mais 7.000 personnes ont pu voyager" grâce aux trains détournés sur la gare d'Austerlitz ou celle de Lyon, a-t-il dit, assurant que "les investigations reprendront d'arrache-pied cette nuit" pour déterminer les causes de l'incident.

Quant aux trains Intercités Paris-Granville, certains ont pu fonctionner en correspondance à Dreux.

Ecrans d'affichage noirs ou immobiles dans la matinée, grappes de voyageurs agglutinés autour des "gilets rouges" en quête d'informations, files d'attente de plusieurs centaines de mètres serpentant jusqu'à l'entrée de la boutique SNCF, la journée a été ponctuée d'informations contradictoires ou manquantes, a constaté l'AFP.

Cerise sur le gâteau, la SNCF a dû en plus "faire appel aux démineurs" pour faire exploser un sac à dos oublié donc suspect vers 11h, la moitié du hall de la gare ayant dû être évacué pour l'opération.

Communication laborieuse

Si le trafic a effectivement repris à 14h23 avec le départ d'un TGV à destination de Toulouse initialement programmé à 11h52, "on ne sait pas exactement le nombre de trains qui rouleront" sur l'ensemble de la journée, a prévenu le directeur de crise.

Sur Twitter, la ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé s'être rendue à 15h "en salle de crise au siège de la SNCF pour faire le point sur la situation" avec le PDG Guillaume Pepy.

Peu après midi, la SNCF avait annoncé une reprise "très progressive" de la circulation autour de 13h, au rythme de trois TGV au départ et à l'arrivée par heure, contre "jusqu'à 9" en temps normal.

Mais celle-ci s'est longuement fait attendre au grand dam des voyageurs excédés par des sons de cloche très différents en gare de Montparnasse.

"Les seules infos qu'on a eues, c'est qu'ils n'avaient pas plus d'info que ça", ironise Cyril Sayedhom, 22 ans, en partance pour Auray, en Bretagne.

"Il n'y a personne pour nous dire, juste un pauvre gars pris d'assaut", peste de son côté Eric Brumel, 68 ans, qui devait aller à Bordeaux avec son épouse par le train de 10h50.

"Tu ne vas pas rater un train qui ne part pas", ironisait un père, Guntram Fiala, venu accompagner son fils Jan, 10 ans, impatient de partir en colonie à Quimper.

"Je comprends votre agacement concernant le manque d'informations cohérentes mais nous n'en savons pas plus. La circulation des trains n'est toujours pas effective", s'excusait la SNCF via les hauts-parleurs de la gare vers 13h30.

Et même après le départ du premier train, la SNCF assurait à Montparnasse qu'il n'y avait eu "aucun" départ.

La SNCF a expliqué à l'AFP que l'attente du feu vert du poste d'aiguillage mais aussi la longue distribution des plateaux-repas à bord avaient contribué à retarder le départ du premier TGV.

La compagnie ferroviaire assure aussi avoir prévenu tous les clients qui devaient prendre le train dimanche à la gare Montparnasse via "des SMS et des courriers électroniques envoyés toute la nuit". Elle annonce que les échanges de billets "se feront de manière gratuite".

La circulation avait déjà été perturbée au départ et à l'arrivée de Paris-Montparnasse le 17 juillet en raison d'une panne d'alimentation électrique, provoquant des retards pour des centaines de voyageurs.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…