En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 330.40 PTS
+0.27 %
5 326.50
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 269.71
+0.00 %
DAX PTS
12 511.91
-
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Ski: Hirscher, un avion à réaction au slalom de Val d'Isère

| AFP | 298 | Aucun vote sur cette news
L'Autrichien Marcel Hirscher savoure sur le podium sa victoire au slalom de Val d'Isère, le 10 décembre 2017
L'Autrichien Marcel Hirscher savoure sur le podium sa victoire au slalom de Val d'Isère, le 10 décembre 2017 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )

Chapeau Marcel Hirscher. Quelconque en 1re manche, l'Autrichien a remporté sous de fortes chutes de neige le slalom de Val-d'Isère, pour signer un 47e succès en Coupe du monde de ski alpin, le 21e dans la discipline technique et le sixième sur la Face de Bellevarde dont il a fait son jardin.

Le sextuple lauréat record de la Coupe du monde, en possession du gros globe depuis mars 2012, n'était pourtant que huitième de la première manche, courue sous une neige sèche et des écarts resserrés, à 55/100es de l'Italien Stefano Gross.

En embuscade et groupés à mi-parcours à six dixièmes de seconde du scratch, les Français ont baissé d'un cran en seconde manche. Vainqueur du géant la veille, Alexis Pinturault est notamment parti à la faute.

Benjamin du groupe, le Vosgien Clément Noël (20 ans) s'est lui qualifié pour la première fois en seconde manche, 20e à 2 sec 25/100es.

"J'ai fait beaucoup de fautes sur le premier tracé. On a procédé à quelques ajustements sur le matériel entre les deux manches et cela a fonctionné", a expliqué Hirscher.

En seconde manche, le Salzbourgeois, qui n'a pas son pareil sur les tracés tournants, à la limite de l'ennui, a lâché les chevaux. "J'ai essayé de me donner à cent pour cent, avec le risque de sortir." Seul son jeune compatriote Marco Schwarz, qui s'était raté en première manche (28e), a été plus rapide sur la seconde, pour remonter à la 9e place.

- Classement général -

Déjà troisième du géant samedi, Hirscher s'est hissé à la 2e place du classement général, à 11 points (274 à 285) de Henrik Kristoffersen, deuxième dimanche à 39/100e, alors que le Suédois Andre Myhrer a complété le podium à 40/100e.

Le Norvégien, qui restait sur deux victoires nettes en slalom sur la Face, en 2015 et 2016, chaque fois devant Hirscher, a fait contre mauvaise fortune bon coeur.

"J'ai commis deux grosses fautes en seconde manche. Quand vous devez lutter avec un des plus grands skieurs de tous les temps, il faut aussi prendre des risques pour viser la première place", a souligné Kristoffersen, âgé de 23 ans.

Douzième et meilleur Français, le vétéran Julien Lizeroux (38 ans) n'a pas tari d'éloges à propos de l'ogre de la Face, dont le retour au sommet moins de quatre mois après une fracture de la malléole gauche, ne l'a pas surpris.

"Il a une intelligence d'entraînement et de course. Quand on a son palmarès, son expérience, son physique, on compense le manque d'entraînement par de la fraîcheur, de la fraîcheur physique et mentale, mais aussi de l'envie."

- Gentil et respectueux -

La joie de l'Autrichien Marcel Hirscher dans l'aire d'arrivée après sa victoire au slalom de Val d'Isère, le 10 décembre 2017
La joie de l'Autrichien Marcel Hirscher dans l'aire d'arrivée après sa victoire au slalom de Val d'Isère, le 10 décembre 2017 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )

Et le vétéran d'ajouter: "C'était une course rendue encore plus exigeante par les conditions, mais aussi technique. En seconde manche, au bout de 10-15 portes, j'étais en aveugle. La neige collait sur le masque. Il fallait être patient, juste dans les timings. Hirscher a juste respecté les fondamentaux. Avec lui, rien n'est impossible, c'est un champion et une personnalité incroyables. C'est une star, mais aussi quelqu'un de gentil, de respectueux. Respect et chapeau."

En écho, le grand champion n'avait pas manqué dans l'aire d'arrivée de remercier tous les volontaires qui avaient permis, "en nettoyant sans relâche la piste", pour que l'épreuve puisse se disputer.

Au-delà des résultats, Hirscher n'a pas caché ses doutes. "Avant la course, j'étais vraiment nerveux parce que j'ai manqué de nombreux jours d'entraînement à cause de ma blessure. Je me pose continuellement des questions: +suis-je prêt ou pas ?+ Mais chaque course vous rend plus fort."

Alors Hirscher veut enchaîner les courses, balayant d'un revers de main l'idée même de manquer quelques courses en janvier en vue des jeux Olympiques. "J'ai beau avoir 28 ans et 23 ans de ski, il faut toujours continuer de s'entraîner. Et une manche de compétition équivaut à trois manches d'entraînement".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Somfy annonce qu'il va sortir la société chinoise Dooya, qu'il contrôle à 70%, de son périmètre d’intégration globale pour la consolider selon la méthode de la mise en équivalence. Les…

Publié le 22/06/2018

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite se redresse en juin à 55,6 après 54,2 en mai. Le consensus Reuters était de 54,2. Dans le détail, le PMI Manufacturier passe de…

Publié le 22/06/2018

L'Association internationale du transport aérien (IATA) s'est dit dans un communiqué "inquiète" des propositions du gouvernement français concernant la privatisation d'ADP. "La privatisation doit…

Publié le 22/06/2018

Une sursouscription de 4,2 fois l'offre proposée et une demande globale de 160 ME : c'est le résultat de l'introduction de 2CRSI qui va donc...

Publié le 22/06/2018

Vinci Energies, à travers sa filiale australienne Electrix, a remporté le contrat de gestion du réseau d'éclairage public de la région de Canberra, auprès de l'ACT (Australian Capital Territory…