En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 401.95 PTS
-0.28 %
5 404.00
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 326.23
-0.21 %
DAX PTS
12 646.36
-0.31 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.164
-0.01 %

Ski: Dominik Paris en pleine lumière lors de la descente de Bormio

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
La joie de l'Italien Dominik Paris dans l'aire d'arrivée après sa victoire dans la descente de Bormio, le 28 décembre 2018
La joie de l'Italien Dominik Paris dans l'aire d'arrivée après sa victoire dans la descente de Bormio, le 28 décembre 2018 ( Tiziana FABI / AFP )

Dominik Paris a remporté jeudi un deuxième succès de prestige lors du retour sur le circuit de la mythique piste Stelvio de Bormio, au terme d'une course très engagée et bénéficiant, contrairement à ses plus sérieux rivaux, d'une meilleure luminosité.

Devant son public, le skieur de Merano, dans le Haut-Adige, s'est imposé de peu devant les favoris norvégiens Aksel Lund Svindal et Kjetil Jansrud, partis un peu plus tôt dans des conditions de moindre visibilité, et relégués à respectivement 04/100 et 17/100.

"J'avais un bon élan, la piste est dans un bon état, mais la trajectoire était difficile, ça montait et descendait", a expliqué Paris au micro de la télévision publique autrichienne ORF après sa victoire rendue certaine, à partir du passage du dossard 25, à la faveur de bourrasques gênantes pour les derniers concurrents.

"L'entraînement m'avait donné beaucoup de confiance et j'ai bien négocié les sauts", reprenait le vainqueur.

Spécialiste des descentes exigeantes, vainqueur notamment à deux reprises de la Streif de Kitzbühel (2015 et 2017), Paris signe à 28 ans son deuxième succès sur la Stelvio, après un premier succès, le tout premier de sa carrière, en 2012, partagé avec l'Autrichien Hannes Reichelt.

A 28 ans, il porte à neuf son total de victoires en Coupe du monde - huit descentes et un Super-G - et monte pour la première fois de la saison sur un podium, à l'orée d'un mois de janvier où sont programmées les mythiques descentes de Wengen (Suisse) et "Kitz".

Lauréat des deux dernières descentes disputées, à Beaver Creek (Colorado) et Val Gardena (Italie), Svindal accroît lui son avance au classement de la Coupe du monde de descente, bénéficiant de son 2e rang du jour.

- Trajectoire idéale -

Le Norvégien Aksel Lund Svindal lors de la descente de Bormio, le 28 décembre 2017
Le Norvégien Aksel Lund Svindal lors de la descente de Bormio, le 28 décembre 2017 ( andrea solero / AFP )

"Je suis satisfait de ma course. Avec la neige fraîchement tombée, ça freinait un peu", a souligné le Scandinave, content de l'évolution de l'état de son genou, opéré en janvier, ce qui l'avait éloigné des pistes la saison dernière.

"J'ai tenté de tenir une ligne plus serrée, comme à l'entraînement", a poursuivi Svindal. "Ca allait plus lentement (que d'habitude), c'était plus facile à skier et il fallait du coup attaquer".

Les organisateurs ont en effet travaillé longuement jeudi matin, afin d'évacuer la neige fraiche tombée les heures précédentes sur la piste, repoussant même le départ de 45 minutes.

Pour autant, la neige repoussée sur les côtés a fait nombre de victimes parmi tous les concurrents ayant eu le malheur de sortir de la trajectoire idéale. A commencer par l'Autrichien Vincent Kriechmayr, plus rapide que Paris jusqu'à l'avant-dernier chrono intermédiaire, avant d'aller à la faute.

La descente de jeudi signait le retour de la Stelvio, mythique piste de Bormio, au calendrier de la Coupe du monde de ski alpin après trois ans d'absence en raison de travaux sur les équipements d'enneigement.

En 2013, pour la dernière descente disputée dans la station, Svindal s'était imposé, avant que l'épreuve ne soit délocalisée dans la station voisine de Santa Caterina.

Meilleur Français à Bormio, Adrien Théaux a pris la 7e place, à 85/100 de Paris.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Le titre poursuit son rebond après un bel accord de distribution

Publié le 20/07/2018

Rémy Cointreaufait état d'une légère croissance en début d'exercice avec un chiffre d'affaires de 241,5 millions d'euros sur son 1er trimestre...

Publié le 20/07/2018

Thales a réalisé au premier semestre 2018 un résultat net ajusté en hausse de 39% à 539 millions d'euros. L'Ebit a atteint 762 millions, en progression de 30%. En organique, la croissance atteint…

Publié le 20/07/2018

Altur Investissement annonce son investissement dans la société BIOBank, 1ère banque française d'os d'origine humaine

Publié le 20/07/2018

Faurecia a réalisé au premier semestre 2018 un résultat net en hausse de 10,2% à 342 millions d'euros. Le résultat opérationnel de l'équipementier automobile a grimpé de 11,1% à 647,2…