En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.17 %

Ski: Pinturault roi du combiné à Bormio

| AFP | 314 | Aucun vote sur cette news
Le Français Alexis Pinturault à l'issue de sa victoire lors du combiné e de Bormio, le 29 décembre 2017
Le Français Alexis Pinturault à l'issue de sa victoire lors du combiné e de Bormio, le 29 décembre 2017 ( TIZIANA FABI / AFP )

A la peine depuis sa victoire lors du slalom de Val d'Isère il y a trois semaines, le Français Alexis Pinturault a retrouvé le chemin du succès vendredi à Bormio lors du combiné, épreuve où il règne en maître.

Pinturault, qui a devancé l'Italien Peter Fill de 42/100 et le Norvégien Kjetil Jansrud de 45/100, a décroché en Lombardie sa deuxième victoire de la saison, la 21e de sa carrière. Sept de ces 21 succès ont été signés en combiné et le skieur de Courchevel en est à six victoires lors des neuf derniers combinés disputés.

Ces statistiques sont évidemment très encourageantes alors qu'il n'y aura qu'un seul autre combiné à disputer, le 12 janvier à Wengen (Suisse), avant celui des jeux Olympiques de Pyeongchang, dont Pinturault sera le grand favori.

Lors de la descente disputée dans la matinée sur la Stelvio, le Français avait signé le 19e chrono à 1 sec 65/100 de l'Italien Dominik Paris, un résultat très correct qui lui laissait de très bonnes chances de s'imposer à l'issue du slalom.

"Pour la descente, j'étais hyper satisfait. Avoir 1 sec 60 de retard, c'est une de mes meilleures performances, surtout que c'était une grosse descente, difficile, exigeante. C'est une des pistes les plus redoutées", a-t-il déclaré à l'AFP après l'épreuve.

"La course, je pense que je la gagne plus grâce à la descente qu'au slalom", a-t-il ajouté.

- Rageant pour Paris -

Entre les piquets serrés, Pinturault a ensuite logiquement pris les commandes puis a vu les 17 skieurs partis après lui buter sur son temps ou sortir de la piste, sur un parcours pourtant pas très compliqué.

"Le tracé en slalom n'était pas très difficile, d'ailleurs il n'y a pas eu trop de sorties dans les 30 premiers. Donc ce n'était pas facile pour nous techniciens de créer des écarts par rapport aux purs descendeurs, qui savent quand même prendre des virages", a-t-il expliqué.

Pinturault, auteur du meilleur chrono en slalom, a tout de même vu Jansrud et Fill se rapprocher à moins d'une demi-seconde et rien n'était sûr avant le départ de l'Italien Paris, vainqueur jeudi de la descente et encore meilleur temps de celle du combiné vendredi.

Mais alors qu'il pouvait encore espérer un beau doublé à Bormio puisqu'il comptait encore 46 centièmes de seconde d'avance au dernier temps intermédiaire, l'Italien a enfourché et a laissé la victoire à Pinturault.

Au classement général de la Coupe du monde, Pinturault reste cinquième, mais il est à moins de 100 points du podium et à 150 du leader, l'Autrichien Marcel Hirscher, absent vendredi.

En dehors de Pinturault, cette deuxième journée à Bormio a été décevante pour les Français. Auteur du 6e temps en descente, Adrien Théaux a enfourché lors du slalom. Maxence Muzaton a pris la 24e place, Victor Muffat-Jeandet la 25e et Nils Allègre la 32e.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...