En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
+0.00 %
5 375.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 261.07
-
DAX PTS
11 603.89
-
Dowjones PTS
25 745.67
-0.55 %
7 380.75
+0.00 %
1.143
+0.05 %

Six nations: le Pays de Galles s'offre un Grand Chelem en écrasant l'Irlande

| AFP | 164 | Aucun vote sur cette news
Le pays de Galles s'offre un Grand Chelem en écrasant l'Irlande lros du Tournoi des Six Nations le 16 mars 2019
Le pays de Galles s'offre un Grand Chelem en écrasant l'Irlande lros du Tournoi des Six Nations le 16 mars 2019 ( GEOFF CADDICK / AFP )

Le Pays de Galles impressionnant: à six mois de la Coupe du monde, le XV du Poireau est allé chercher le douzième Grand Chelem de son histoire en étouffant l'Irlande samedi sous la pluie de Cardiff (25-7).

Warren Gatland, qui faisait ses adieux au Tournoi des six nations après onze ans de bons et loyaux services (agrémentés de deux tournées à la tête des Lions), remporte lui son troisième Grand Chelem après ceux de 2008 et 2012: un record pour un sélectionneur.

Les Gallois enchaînent une quatorzième victoire consécutive, un record national qui leur permet de doubler l'Irlande au classement de World Rugby. A six mois du Mondial au Japon (20 septembre-2 novembre), voilà la Principauté sur les talons des doubles champions du monde All Blacks.

"C'est difficile de mettre des mots sur ce qu'on a fait, on a travaillé de façon incroyablement dur depuis un an. On a pris l'habitude de gagner. C'est un groupe spécial, on travaille dur les uns pour les autres", a exulté le buteur gallois Gareth Anscombe.

"Les garçons méritent d'écrire l'histoire. On a été exceptionnel dans la gestion du match et dans le défi physique. L'émotion a joué un grand rôle dans ce match", a réagi Gatland, après avoir versé sa larme sur le podium. "Je suis enthousiaste pour la Coupe du monde."

"Je suis fier de ce que j'ai accompli en tant que coach, avec mon staff", a-t-il lancé. "C'est quand même assez spécial. Les matches comme aujourd'hui vont me manquer... les célébrations comme aujourd'hui aussi."

Le sélectionneur du pays de Galles Warren Gatland lors de la victoire sur l'Irlande à Cardiff 25-7 en dernière journée du Tournoi des Six Nations le 16 mars 2019
Le sélectionneur du pays de Galles Warren Gatland lors de la victoire sur l'Irlande à Cardiff 25-7 en dernière journée du Tournoi des Six Nations le 16 mars 2019 ( GEOFF CADDICK / AFP )

Côté Verte Erin, c'est la grise mine. Le XV du Trèfle, qui sortait lui-même du Grand Chelem 2018, a commencé l'édition 2019 avec une défaite à Dublin contre l'Angleterre (32-20) et termine avec presque un zéro pointé chez son cousin celte.

Qui aurait pu prévoir un tel final? Pas forcément favoris au début du Tournoi, les Gallois ont réalisé un sacré parcours, sinueux en diable.

Il y a d'abord eu cette remontée lors de la première journée en France, avec cette victoire arrachée après un retard de seize points à la mi-temps (24-19). Il y a aussi eu ce succès contre la favorite Angleterre, construit patiemment grâce à une défense hermétique (la meilleure du Tournoi), une discipline de fer et un essai après 35 temps de jeu.

Et tout ça sans un véritable buteur. Anscombe, même s'il a tout réussi samedi (20 points), n'a pas la précision de Leigh Halfpenny, laissé à la maison, ou encore de Dan Biggar, laissé sur le banc. Jusqu'à cette "finale", le N.10 avait manqué plusieurs pénalités, refusant même d'en tenter certaines que ses deux aînés auraient réussies sans trop y penser...

Toit ouvert, match fermé

Au Millennium Stadium, les Irlandais ont coulé avant même la 80e seconde. Hadleigh Parkes a marqué le premier essai, à la réception d'un petit coup de pied d'Anscombe par-dessus le premier rideau irlandais.

Le sélectionneur du pays de Galles Warren Gatland lors de la victoire du pays de Galles au tournoi des Six Nations le 16 mars 2019
Le sélectionneur du pays de Galles Warren Gatland lors de la victoire du pays de Galles au tournoi des Six Nations le 16 mars 2019 ( Paul ELLIS / AFP )

Le reste a été une affaire de précision, de discipline et de défense, des domaines dans lesquels les Gallois excellent en ce moment.

Même sous la pression verte autour de la 25e minute, les Gallois n'ont pas cédé, laissant le XV du Trèfle se tirer une balle dans le pied, à l'image de ce bras cassé joué vite et échappé par CJ Stander (28e) ou de cet en-avant en suivant (31e). Et dire que Joe Schmidt avait demandé que le toit reste ouvert malgré les intempéries prévues...

Sous "leur" pluie, les Gallois ont gagné les mêlées, dominé les touches, forçant les Irlandais à donner des munitions à Anscombe, irréprochable à plus de 40 mètres (35e, 40e) pour donner seize longueurs d'avance à la pause (16-0).

Et le XV du Poireau n'a pas ralenti en seconde période, Anscombe agrandissant encore l'écart de trois nouvelles pénalités (49e, 54e, 70e) sans réplique jusqu'à l'essai de Jordan Larmour après la sirène.

Les Irlandais étaient venus gâcher la fête comme ils avaient mis fin à la série de 18 victoires des All Blacks en 2016 ou annihilé les chances de Grand Chelem anglais en 2017. Ils repartent de Cardiff avec des doutes. Pas idéal à six mois du grand rendez-vous planétaire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

Le groupe de gestion d'actifs alternatifs et d'investissement, Tikehau Capital a vu ses actifs sous gestion au 31 décembre 2018 se répartir entre 20,4...

Publié le 21/03/2019

Fermentalg annonce l'inauguration d'un nouveau puits de carbone par le Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne...