Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 724.32 PTS
+1.27 %
7 720.50
+1.16 %
SBF 120 PTS
5 844.23
+1.21 %
DAX PTS
18 748.18
+1.15 %
Dow Jones PTS
40 000.90
+0.62 %
20 331.49
+0.59 %
1.090
+0. %

Se baigner en Seine à Paris, une reconquête au long cours

| AFP | 184 | 5 par 1 internautes
La Seine dans le centre de Paris, le 20 août 2023
La Seine dans le centre de Paris, le 20 août 2023 ( Emmanuel DUNAND / AFP/Archives )

Piquer une tête dans la Seine, sous un ciel bleu, la tour Eiffel en arrière-plan.

Ce rêve, héritage promis des Jeux olympiques de Paris qui se tiendront du 26 juillet au 11 août, deviendra-t-il réalité dès cet été ?

L'heure de vérité approche après des semaines marquées par des pluies exceptionnelles qui ont engendré un débit largement supérieur à la normale et une pollution bactériologique élevée.

Star de ces Jeux, le fleuve doit accueillir la cérémonie d'ouverture et les épreuves de triathlon et de natation marathon. Et dès l'année prochaine, les Parisiens et leurs visiteurs devraient pouvoir s'y baigner, au détour d'une visite du Louvre ou par un de ces jours de canicule de plus en plus fréquents l'été à Paris.

Une reconquête au long cours, fruit d'un budget de 1,4 milliard de d'euros et de colossaux travaux de dépollution d'un fleuve longtemps considéré comme un dépotoir.

Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946
Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946 ( - / AFP/Archives )

Au XVIIe siècle, on se baignait nu dans la Seine à Paris, au XIXe priorité y était donnée à la circulation des bateaux en plein essor. Au XXe, la baignade y était interdite définitivement par une ordonnance préfectorale de 1923 en raison "des dangers causés par la navigation fluviale et la pollution".

En promettant de nager dans la Seine en 1990, l'édile de Paris et futur président Jacques Chirac avait lancé l'idée d'une réappropriation du fleuve par ses riverains.

L'actuelle maire de la capitale Anne Hidalgo en a pris l'engagement en 2016, en en faisant un pilier du dossier de candidature pour l'organisation des Jeux.

Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946
Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946 ( - / AFP/Archives )

Les aménagements datant du début du XXe siècle empruntent à l'imaginaire des stations balnéaires de Normandie ou Méditerranée pour offrir un parfum de vacances aux catégories populaires avec plages de sable et bals musettes. On les appelait "Le Petit Trouville" ou "Deauville à Paris".

A Champigny, la "plage" en bord de Marne comportait "comme un petit bain qui partait en pente douce, avec les enfants qui pouvaient avoir pied", se remémore Michel Riousset, 74 ans. "Chacun avait sa cabine."

Puis le temps a passé et le rapport au fleuve avec.

A Ris-Orangis, sur la Seine, les anciennes cabines sont à l'abandon, recouvertes de végétation et de tags. "On avait oublié l'existence du fleuve dans nos communes", résume le maire Stéphane Raffalli.

Mais depuis plusieurs années, la ville travaille à la réhabilitation de l'ancienne piscine fluviale construite vers 1930. "Nous avons fait des études de pollution sur une longue durée et côté sanitaire, c'est sans risque", assure le maire. Le site devrait être prêt pour 2025.

L'intérêt pour ces vestiges renaît à la faveur du changement climatique.

Les élus rappellent régulièrement que le climat de la capitale pourrait s'apparenter à celui de Séville d'ici quelques années, avec des températures atteignant 50°C.

Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946
Baignade dans la Seine près du pont d'Iéna à Paris lors d'une vague de chaleur en juin 1946 ( - / AFP/Archives )

Déjà, des intrépides n'hésitent pas à plonger. Comme ce dimanche soir de juillet dernier, quand une vingtaine de nageurs se jettent avec délectation dans la Seine à l'Ile-Saint-Denis en aval de la capitale.

Josué Remoué fait trois sorties par mois de mai à octobre, quand l'eau n'est pas trop froide, le courant pas trop fort.

"Je n'ai jamais été malade", assure ce fonctionnaire de 52 ans. L'eau "est plus dégradée au bord, en général je ne m'y attarde pas", dit-il, "je ne plonge pas, je ne vais pas sous l’eau".

Il y a quelques règles de sécurité : avoir bonnet et bouée de couleur vive, éviter de nager seul, privilégier le dimanche ou le soir pour éviter les bateaux. "J'ai dû en croiser deux fois des bateaux, un peu impressionnant."

Ce soir-là, l'eau n'est ni trouble ni limpide, la sensation pas visqueuse, juste un peu terreuse, la température à 25°C, les rives quasi-bucoliques à quelques encablures de cités bétonnées. Le paradis pour Josué Remoué.

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 06 juillet 2024 au vendredi 12 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 09/07/2024

Un triathlète plonge dans la Seine lors d'une épreuve test en amont des JO 2024 à Paris, le 18 août 2023 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Le plongeon historique d'Anne Hidalgo dans la Seine…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/07/2024

La Bourse de Paris a poursuivi son rebond, galvanisée par les anticipations de baisse de taux de la Fed en septembre, après le recul de l'inflation aux États-Unis.

Publié le 12/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,71% à 7627,13 points dans un volume de 2,583 MD€.

Publié le 12/07/2024

Il n'y aura pas de reprise de la cotation

Publié le 12/07/2024

L’assemblée générale de Laurent-Perrier du 11 juillet 2024 a entériné l’évolution de son conseil avec la nomination de Jean-Marie Barillère en qualité de membre du conseil de surveillance.…

Publié le 12/07/2024

Rapprochement en vue avec Cathay Capital Private Equity Les managers de Wedia avec l’appui financier de Cathay Capital Private Equity ont annoncé l’acquisition d’un bloc de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WELCOME DAYS

Offre
Assurance Vie

Jusqu'à
170€ DE PRIME OFFERTE*

Découvrir

*Voir conditions