En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.140
-0.12 %

Scandale sexuel à Haïti: Oxfam s'expliquera lundi avec le gouvernement

| AFP | 530 | 3 par 1 internautes
Selon une enquête du Times, des groupes de jeunes prostituées étaient invitées dans des maisons et des hôtels payés par l'ONG Oxfam à Haïti.
Selon une enquête du Times, des groupes de jeunes prostituées étaient invitées dans des maisons et des hôtels payés par l'ONG Oxfam à Haïti. ( Andy Buchanan / AFP/Archives )

Le gouvernement britannique rencontrera lundi des responsables d'Oxfam, dans la tourmente depuis la publication d'informations selon lesquelles des responsables de l'ONG ont engagé de jeunes prostituées à Haïti en 2011 au cours d'une mission consécutive au séisme qui avait ravagé le pays en 2010.

La secrétaire d'Etat du Développement international, Penny Mordaunt, a annoncé qu'elle s'entretiendrait lundi avec des responsables de l'ONG. "Je leur donne l'occasion de me dire en personne ce qu'ils ont fait après ces événements et je vais voir s'ils démontrent les qualités morales dont je pense qu'ils ont besoin", a déclaré dimanche matin Mme Mordaunt, interrogée par la BBC

"S'ils ne transmettent pas toutes les informations (qu'ils détiennent sur l'affaire), je ne travaillerai plus avec eux", a-t-elle prévenu.

Oxfam reçoit "moins de 10% de son financement total" du département britannique chargé du développement international, a indiqué samedi son PDG, espérant continuer à travailler avec le gouvernement.

Pour la ministre, Oxfam "a pris tout à fait la mauvaise décision" en omettant de transmettre en détails la nature des accusations visant ses employés aux autorités et à la Commission caritative, institution britannique qui contrôle les organisations humanitaires.

Selon une enquête du Times publiée vendredi, des groupes de jeunes prostituées étaient invitées dans des maisons et des hôtels payés par Oxfam. Une source citée par le quotidien dit avoir vu une vidéo d'une orgie avec des prostituées portant des T-shirts d'Oxfam.

Oxfam, confédération d'organisations humanitaires basée en Grande-Bretagne, a assuré avoir lancé immédiatement, en 2011, une enquête interne. Quatre employés ont été licenciés et trois autres ont démissionné avant la fin de cette enquête, a assuré Oxfam.

Dans un communiqué diffusé dimanche, la nouvelle présidente du conseil d'administration d'Oxfam, Caroline Thomson, a annoncé un ensemble de mesures visant à renforcer la prévention et le traitement des affaires d'abus sexuels.

"Nous avons honte de ce qui s'est passé. Nous nous excusons sans réserve", a déclaré Caroline Thomson.

La présidente du conseil d'administration a assuré qu'Oxfam avait fait de "grands progrès" depuis 2011 et s'est engagée à en faire encore, en particulier dans le recrutement du personnel. "Nous continuerons de nous attaquer aux problèmes culturels sous-jacents qui ont permis ce comportement", ajoute-t-elle. Oxfam a "maintenant une culture d'ouverture et de transparence et que nous apprenons pleinement les leçons des événements de 2011".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

L'opération SQLI s'effectue au prix de 18 euros par action...

Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

Veuillez trouver ci-dessous un communiqué de presse d'Aedifica (une société immobilière réglementée publique de droit belge, cotée sur Euronext Brussels), relatif à un rachat…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…