Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 710.61 PTS
-1.27 %
5 715.00
-1.12 %
SBF 120 PTS
4 519.93
-1.15 %
DAX PTS
13 823.98
-0.4 %
Dow Jones PTS
31 238.67
-0.52 %
12 904.95
+0.6 %
1.212
-0.53 %

Scandale des vaccins en Argentine: démission du ministre de la Santé

| AFP | 1189 | 4.71 par 7 internautes
Le ministre de la santé argentin Ginés Gonzàlez Garcia le 10 décembre 2020 lors d'une allocution au Parlement
Le ministre de la santé argentin Ginés Gonzàlez Garcia le 10 décembre 2020 lors d'une allocution au Parlement ( Juan MABROMATA / AFP/Archives )

Le ministre de la Santé argentin, Ginés González García, a démissionné vendredi à la demande du président Alberto Fernandez, après des révélations selon lesquelles il proposait à ses amis de se faire vacciner au ministère sans prendre rendez-vous dans un hôpital.

"Je démissionne de mon poste de ministre de la santé en réponse à votre demande expresse", a écrit González García vendredi dans une lettre au président.

Carla Vizzotti haute fonctionnaire au ministère de la Santé argentin , le 12 août 2020 lors d'une conférence de presse à Buenos Aires
Carla Vizzotti haute fonctionnaire au ministère de la Santé argentin , le 12 août 2020 lors d'une conférence de presse à Buenos Aires ( Juan MABROMATA / POOL/AFP/Archives )

Il a été remplacé par Carla Vizzotti, une spécialiste en médecine interne de 48 ans, connue pour avoir négocié le vaccin russe Spoutnik V pour l'Argentine, selon l'agence de presse officielle Telam.

González García, 75 ans, était à ce poste depuis 2019 et avait géré la pandémie depuis le début, mais son mandat a été terni par le sandale des "vaccins privilège".

C'est le journaliste Horacio Verbitsky, 71 ans - l'un des premiers à enquêter sur le mécanisme de "vols de la mort" pendant dans la dictature dans son livre "El Vuelo" publié en 1995 - qui a raconté lui-même à la radio s'être fait vacciner au ministère suivant les indications de son vieil ami le ministre.

Il a fait cet aveu le jour même où, à Buenos Aires, un site internet municipal mis en place pour permettre aux personnes âgées de plus de 80 ans de prendre rendez-vous pour se faire vacciner à partir de lundi a été presque immédiatement saturé par une demande gigantesque.

Selon la presse locale, outre M.Verbitsky, d'autres personnes proches du gouvernement ont été vaccinées au ministère de la Santé.

"Immoral"

Le scandale a provoqué une déferlante de réactions sur les réseaux sociaux sous le hashtag #vacunasvip ("vaccinsVIP").

Le président argentin  Alberto Fernandez (d) et une haute fonctionnaire au ministère de la Santé Carla Vizzotti, le 12 août 2020 lors d'une conférence de presse à Buenos Aires
Le président argentin Alberto Fernandez (d) et une haute fonctionnaire au ministère de la Santé Carla Vizzotti, le 12 août 2020 lors d'une conférence de presse à Buenos Aires ( Juan MABROMATA / POOL/AFP )

González García a souligné dans sa lettre de démission que "les personnes vaccinées appartiennent aux groupes inclus dans la population cible de la campagne actuelle", c'est-à-dire les personnes de plus de 70 ans, qui peuvent se faire vacciner depuis mercredi.

Le patron de la station de radio sur laquelle Horacio Verbitsky a révélé s'être fait vacciner, Roberto Navarro, a annoncé qu'il avait mis un terme aux contributions du journaliste, déclarant sur Twitter qu'il était "immoral qu'avec 50.000 morts, des VIP soient vaccinés. Il est immoral de savoir qui l'a autorisé et qui s'est fait vacciner".

L'Argentine a dépassé le 13 février le seuil des 50.000 décès liés au Covid-19 et compte plus de deux millions de cas de contamination par le coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé.

Jusqu'à présent, l'Argentine a reçu 1.220.000 doses de Sputnik V et 580.000 doses du vaccin indien Covishield, arrivées mercredi.

Le plan comprend ensuite des vaccins d'Oxford/AstraZeneca, pour un total de 62 millions de doses cette année entre les différents contrats, dont un avec le mécanisme de coopération internationale Covax.

La classe politique du Pérou est ébranlée par un scandale similaire autour de la vaccination en toute discrétion de 487 personnalités, parmi lesquelles un ex-président, deux ministres, des fonctionnaires, des universitaires, des hommes d'affaires et le nonce apostolique avant même le début de la campagne d'immunisation.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 4.71
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2021

Soditech publie pour son année 2020 un chiffre d'affaires total de 4,02 millions d'euros, contre 4,25 millions un an avant...

Publié le 26/02/2021

La tendance est dans le rouge toujours avant l’ouverture des marchés américainsMarchés américains attendus dans le rouge également à en croire les contrats futurs sur les indicesPour…

Publié le 26/02/2021

Salesforce, le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance, a présenté des objectifs de profits plus faibles que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin janvier, de…

Publié le 26/02/2021

Engie dévoile des comptes 2020 en repli mais mise sur une forte amélioration de ses performances financières cette année...

Publié le 26/02/2021

Portefeuille bien garni !

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne