En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 416.92 PTS
-0.56 %
5 423.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 339.29
-0.44 %
DAX PTS
12 694.15
-0.56 %
Dowjones PTS
25 143.53
-0.22 %
7 385.13
-0.07 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Saad Hariri a quitté Paris pour Le Caire

| AFP | 341 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre libanais Saad Hariri, après une rencontre à l'Élysée avec Emmanuel Macron, le 18 novembre 2017
Le Premier ministre libanais Saad Hariri, après une rencontre à l'Élysée avec Emmanuel Macron, le 18 novembre 2017 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a quitté mardi Paris pour Le Caire, selon une source aéroportuaire, où il doit rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour des entretiens sur la crise politique provoquée par sa démission surprise.

Saad Hariri a décollé mardi peu après 13H30 de l'aéroport du Bourget près de Paris, deux semaines après l'annonce surprise de sa démission depuis Ryad et à l'issue d'une visite de trois jours en France, pendant laquelle il s'est entretenu avec le président Emmanuel Macron.

La rencontre entre Abdel Fattah al-Sissi et Saad Hariri "doit porter sur les derniers développements dans la région ainsi que les développements au Liban", a écrit la présidence égytienne dans un court communiqué mardi.

M. Hariri doit ensuite rejoindre Beyrouth, au plus tard mercredi, pour clarifier sa position sur sa démission.

La visite de M. Hariri en Egypte interviendra en pleine tension entre l'Arabie saoudite, parrain de M. Hariri, et l'Iran, soutien de son grand rival libanais le Hezbollah chiite armé.

L'annonce de sa démission depuis Ryad avait très rapidement été perçue comme un nouveau bras de fer entre les deux poids lourds de la région.

Le fait que M. Hariri, à la tête d'un gouvernement dont fait partie le Hezbollah, ait annoncé sa démission de Ryad et qu'il soit resté en Arabie Saoudite pendant deux semaines avait soulevé de nombreuses questions. Le président libanais Michel Aoun avait accusé les Saoudiens de le retenir en "otage", ce que l'intéressé a démenti.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, Airbus annonce avoir engrangé 431 commandes d’avions et engagements. Le groupe aéronautique européen a recensé 93…

Publié le 19/07/2018

Les autorités européennes de la concurrence vont ouvrir une enquête approfondie sur l'offre de Thales sur le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, selon les informations de Reuters. La…

Publié le 19/07/2018

Avec 528 nouvelles commandes et engagements.

Publié le 19/07/2018

La CE entendrait ouvrir une enquête approfondie sur l'offre d'acquisition de Thales sur Gemalto pour 4,8 milliards d'euros

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), Airbus a fait part d’une commande additionnelle de 34 avions A330-900neo de la part de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia. Au…