En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Russie: Poutine assouplit la très impopulaire réforme des retraites

| AFP | 501 | 5 par 1 internautes
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 29 août 2018
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 29 août 2018 ( Alexey DRUZHININ / SPUTNIK/AFP )

Le président russe Vladimir Poutine a proposé mercredi un assouplissement de la très impopulaire réforme des retraites, dont l'annonce avait provoqué des manifestations et une chute de sa popularité, lors d'une adresse télévisée à l'approche d'une nouvelle mobilisation.

Le projet de loi, annoncé le jour de lancement de la Coupe du monde de football en Russie le 14 juin et approuvé en première lecture au Parlement le mois dernier, a suscité une onde de choc à travers le pays et fait sortir des milliers de Russes dans les rues, notamment à l'appel du Parti communiste.

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, condamné lundi à 30 jours de prison, a également appelé à manifester contre ce projet de loi le 9 septembre, jour des élections régionales et municipales en Russie.

Dans un article publié sur son site internet après l'annonce du président, M. Navalny a affirmé que "Poutine panique et essaie de faire passer la pilule". Il appelle une nouvelle fois les Russes à manifester.

Au cours d'un long exposé défendant la réforme, M. Poutine a notamment proposé de ne relever l'âge de départ pour les femmes qu'à 60 ans (au lieu de 63 dans le texte initial, et 55 actuellement). Le relèvement de l'âge de départ à la retraite pour les hommes reste inchangé à 65 ans, contre 60 actuellement.

Les opposants à la réforme affirment que beaucoup de Russes, notamment les hommes - dont l'espérance de vie plafonne à 66 ans - ne pourront guère profiter de leur retraite.

Le président russe a également suggéré un départ anticipé pour les mères de familles nombreuses, le maintien d'avantages pour certaines professions comme les mineurs, et l'introduction de sanctions pénales pour les entreprises licenciant des employés proches de l'âge de la retraite.

Les propositions de M. Poutine seront introduites dans le projet de loi "le plus rapidement possible", a aussitôt indiqué le Premier ministre Dmitri Medvedev, cité par les agences russes.

"Un assouplissement de la réforme initiale par le président était une chose attendue. C'est une mesure tactique pour réduire le mécontentement. L'indignation au sein de la société va probablement légèrement diminuer", a estimé auprès de l'AFP Rouslan Grinberg, directeur de l'Institut économique de l'Académie des Sciences.

- "Injustice monstre" -

Dans cette adresse à la nation, Vladimir Poutine a longuement défendu et justifié le projet, affirmant qu'il ne pouvait "être reporté davantage".

Des manifestants défilent contre le projet de hausse de l'âge du départ à la retraite, à Moscou, le 28 juillet 2018
Des manifestants défilent contre le projet de hausse de l'âge du départ à la retraite, à Moscou, le 28 juillet 2018 ( Vasily MAXIMOV / AFP )

"Sur le long terme, si nous faisons preuve d'hésitation aujourd'hui, cela peut menacer la stabilité de la société et la sécurité du pays", a-t-il assuré.

Sans réforme, "nous détruirons tôt ou tard nos finances, nous serons contraints de nous empêtrer dans les dettes ou d'imprimer de l'argent sans provision, avec les conséquences qui en découlent: hyperinflation et hausse de la pauvreté", a poursuivi le président russe, estimant que le déséquilibre actuel du système des retraites était une conséquence directe des pertes de la Seconde guerre mondiale et du chaos économique et social des années 1990.

"On dirait que tout ne sera pas aussi mauvais qu'annoncé. Mais cela reste une injustice monstre. Je suis très déçue par le pouvoir. Il est clair qu'il n'en a rien à faire du peuple", a déclaré à l'AFP Irina Petrova, une habitante de Saint-Pétersbourg de 44 ans.

"J'ai écouté (Vladimir Poutine) dans ma voiture. C'était une manière pour lui d'évacuer le problème mais il y avait du bon sens", a pour sa part affirmé Viktor Lounine, 55 ans, jugeant que ce discours du président russe était dû à sa "peur de l'indignation des gens".

Vladimir Poutine, qui n'avait pas mentionné la question des retraites lors de la campagne ayant mené à sa réélection en mars et qui avait pris ses distances en laissant le gouvernement endosser la réforme, a vu sa cote de popularité, habituellement affichée à des niveaux très élevés, chuter à 64% en juillet, contre 80% en mai, selon le centre russe d'études de l'opinion (VTsIOM).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…