En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 985.45 PTS
-0.79 %
4 959.5
-0.99 %
SBF 120 PTS
3 977.96
-0.88 %
DAX PTS
11 244.54
-0.85 %
Dowjones PTS
25 017.44
-1.56 %
6 642.92
-3.26 %
1.145
+0.29 %

Russie : le metteur en scène Serebrennikov clame son innocence à son procès

| AFP | 411 | 1 par 1 internautes
Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov (d) attend l'ouverture de son procès au tribunal de Moscou, le 7 novembre 2018
Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov (d) attend l'ouverture de son procès au tribunal de Moscou, le 7 novembre 2018 ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP )

"Je n'ai jamais rien volé" : le metteur en scène Kirill Serebrennikov a clamé son innocence mercredi lors de la première audience de son procès pour l'affaire de détournements de fonds qui lui vaut d'être assigné à résidence depuis plus d'un an.

Après plusieurs audiences techniques à huis clos, celle de mercredi constituait l'ouverture de la partie publique du procès, dénoncé dans le monde de la culture comme une nouvelle attaque des milieux conservateurs russes contre la création artistique. Elle a duré plus de cinq heures et a été ajournée jusqu'à jeudi.

Vêtu de noir avec des baskets violettes, l'homme de cinéma et de théâtre, dont les oeuvres abordant la religion ou la sexualité ont été critiquées par les autorités ou des représentants religieux, était accompagné de nombreuses personnalités du monde de la culture.

"Tout ce que je peux dire, est que je ne comprends rien. Je ne reconnais pas ma culpabilité. Je n'ai jamais rien volé", a déclaré M. Serebrennikov, qualifiant une nouvelle fois les accusations d'"absurdes".

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov attend l'ouverture de son procès au tribunal de Moscou le 7 novembre 2018
Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov attend l'ouverture de son procès au tribunal de Moscou le 7 novembre 2018 ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP )

Kirill Serebrennikov est accusé d'avoir détourné environ 130 millions de roubles (1,7 million d'euros) de subventions publiques destinées à son théâtre moscovite grâce à un système de devis et factures gonflés entre 2011 et 2014.

Le procureur l'a accusé mercredi d'avoir "coordonné un groupe criminel" à des fins d'enrichissement personnel.

Le metteur en scène affirme pour sa part n'avoir été responsable que des "processus artistiques et de la formation des programmes" de son projet, sans se préoccuper directement de la gestion des fonds alloués par le ministère de la Culture.

"Il est clair pour moi qu'il est innocent et que la vérité est de son côté", a déclaré à l'AFP le réalisateur russe Andreï Zviaguintsev, venu au tribunal pour le soutenir.

- Le travail continue -

Kirill Serebrennikov avait été arrêté dans la nuit du 21 au 22 août 2017 et assigné à résidence alors qu'il se trouvait en plein tournage d'un film à Saint-Pétersbourg.

Quatre mois plus tard, la justice russe ordonnait la saisie des biens et actifs du metteur en scène, notamment son appartement et sa voiture. Plusieurs de ses collaborateurs, qui clament également leur innocence et disent ne pas comprendre de quoi ils sont accusés, sont également poursuivis dans cette affaire.

Kirill Serebrennikov avait été nommé en 2012 à la tête du Centre Gogol, qu'il a transformé en un des centres névralgiques de la culture contemporaine à Moscou. Il y a notamment monté "Les Âmes mortes", d'après le roman de Nicolas Gogol, acclamé en 2016 au festival d'Avignon, dans le sud de la France.

L'équipe du film Leto pose avec une pancarte au nom du metteur en scène russe Kirill Serebrennikov, le 9 mai 2018 au Festival de Cannes
L'équipe du film Leto pose avec une pancarte au nom du metteur en scène russe Kirill Serebrennikov, le 9 mai 2018 au Festival de Cannes ( Valery HACHE / AFP/Archives )

Depuis son arrestation, de nombreux appels à la levée des charges pesant sur lui ont été lancés par des figures du monde des arts russe comme par des personnalités culturelles internationales, de l'actrice australienne Cate Blanchett, présidente du jury du festival de Cannes en 2018, à l'ancienne ministre française de la Culture Françoise Nyssen.

Pour ses partisans, Kirill Serebrennikov paie la montée en puissance des valeurs conservatrices en Russie, où les artistes sont confrontés à une pression croissante.

Sans s'opposer ouvertement au président Vladimir Poutine, Kirill Serebrennikov avait à plusieurs reprises critiqué ces pressions et ses oeuvres, abordant des thèmes rarement évoqués dans le monde culturel en Russie, sont parfois critiquées par les militants orthodoxes ou les autorités.

A cause de son assignation à résidence, Kirill Serebrennikov n'a pas pu participer en mai à la montée des marches à Cannes avec l'équipe de son film "Leto" ("L'été"), présenté en compétition et dont le réalisateur avait terminé le montage chez lui.

Il avait aussi manqué en décembre 2017 la première de son ballet "Noureev", consacré au danseur étoile soviétique passé à l'ouest en 1961 et monté au Bolchoï de Moscou. Le spectacle lui-même avait été pris dans une controverse, retardant la première de six mois.

La semaine dernière, Kirill Serebrennikov a été nommé dans trois catégories aux prestigieux "Masques d'Or", qui récompensent les spectacles montés la saison dernière en Russie. Dimanche a aussi eu lieu la première de sa mise en scène de "Cosi fan tutte" de Mozart à l'opéra de Zurich (Suisse), après plus d'un an de travail à distance.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2018

Emergent BioSolutions et Valneva annonçent des résultats positifs de Phase 1 pour leur candidat vaccin contre le virus Zika   GAITHERSBURG, Md. and Saint-Herblain, France, 19…

Publié le 19/11/2018

Les actionnaires ont validé la nomination de Luc Gerard, de Miguel de Pombo Espeche et de la société Brexia International SA en qualité d'administrateurs...

Publié le 19/11/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE NOMINATION DE MARC GRYNBERG EN QUALITE DE MEMBRE DU COMITE STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE     Paris-La-Défense, le 19 novembre 2018 - Le Conseil…

Publié le 19/11/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 19/11/2018

Communiqué de presse             Paris, le 19 novembre 2018 …