En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Russie: commémorations modestes pour le centenaire de la Révolution

| AFP | 531 | 4 par 1 internautes
Des soldats russes lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou
Des soldats russes lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou ( Mladen ANTONOV / AFP )

La Russie commémore mardi sans éclat les cent ans de la Révolution bolchévique d'Octobre, séisme politique majeur du XXe siècle, le Kremlin craignant une glorification du changement de régime par la force.

Si l'anniversaire de la Révolution était célébré en grande pompe pendant la période soviétique, avec un grand défilé sur la Place Rouge tous les 7 novembre, le programme officiel se contente aujourd'hui très modestement d'expositions et de colloques entre spécialistes.

Un défilé a bien eu lieu mardi sur la Place Rouge, mais il s'agissait de la reconstitution en uniformes d'époque de la parade de 1941 lors de la bataille de Moscou, en pleine Seconde guerre mondiale, quand les soldats sont partis directement de la Place Rouge au front.

Et les rares commémorations impliquant le grand public sont pour les autorités l'occasion de mettre l'accent sur l'importance de l'unité nationale et de la réconciliation, en évitant d'évoquer les sujets sensibles.

Le président Vladimir Poutine traitera cette journée comme n'importe quel autre jour de travail, a indiqué son porte-parole Dmitri Peskov.

Octobre 1917
Octobre 1917 ( Sophie RAMIS / AFP )

Le Parti communiste, qui reste le plus large parti d'opposition au Parlement russe, a prévu pour sa part un rassemblement près d'une statue de Karl Marx non loin du Kremlin. Cet événement ne devrait pas rassembler plus de 5.000 participants.

Le mouvement de gauche nationaliste Autre Russie, mené par l'écrivain Edouard Limonov, a également prévu une manifestation à Moscou, autorisée par les autorités. Une vingtaine de ses partisans avaient été arrêtés lundi par la police à Saint-Pétersbourg.

Très peu de journaux russes ont choisi de titrer sur l'anniversaire de la Révolution mardi, se contentant de rappels des événements ou de commentaires d'historiens. "Grande célébration ou grande tragédie?", écrit en Une le tabloïd populaire Komsomolskaïa Pravda.

- 'Tirer un trait' -

Vladimir Poutine a jusqu'ici soigneusement évité la plupart des événements organisées pour le centenaire, y compris un spectacle lumineux en 3D projeté ce week-end sur la façade du Palais d'Hiver dans sa ville natale, Saint-Pétersbourg.

Des communistes russes devant un poster de Lénine lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou
Des communistes russes devant un poster de Lénine lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou ( Kirill KUDRYAVTSEV / AFP )

L'un des seuls événements liés aux commémorations auquel M. Poutine a participé a été l'ouverture d'une nouvelle église à Moscou, qu'il a qualifié de "profondément symbolique" alors que l'arrivée au pouvoir des communistes en 1917 a mené à la persécution du clergé et des croyants.

Fin octobre, M. Poutine a également inauguré un mémorial en hommage aux victimes des répressions politiques, assurant vouloir ainsi "tirer un trait" sur les divisions du passé.

La Révolution est "une partie intégrante et complexe de notre histoire", qui doit "être traitée objectivement et avec respect", a déclaré en novembre M. Poutine qui s'est efforcé, dès son arrivée au pouvoir, de réconcilier la société et la mémoire nationale.

Pas question pour lui de trancher entre la Russie tsariste, dont il vante la stabilité et les valeurs traditionnelles, et la Russie soviétique, dont il est le pur produit.

Des soldats russes lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou
Des soldats russes lors de la parade pour le 100e anniversaire de la Révolution bolchévique, le 7 novembre 2017 sur la place Rouge à Moscou ( Mladen ANTONOV / AFP )

Le comité créé pour les commémorations du centenaire de la révolution d'Octobre reflète la prudence de Vladimir Poutine en la matière. Y siègent des personnalités indépendantes et critiques du pouvoir, des ministres et des responsables de l'Eglise orthodoxe, mais aucun membre du Parti communiste actuel ou monarchistes.

- 'Silence assourdissant' -

Pour le Kremlin, les commémorations de la Révolution doivent servir à "tirer des leçons" du passé. Et ces "leçons à tirer" sont claires: il s'agit de se prémunir contre toute velléité de contestation du pouvoir par la rue, surtout à quelques mois de l'élection présidentielle de mars 2018 à laquelle personne ne doute que M. Poutine se représentera pour un quatrième mandat.

La moindre forme de contestation est immédiatement diabolisée par le pouvoir, qui voit en toute protestation sociale ou politique l'oeuvre de forces "antipatriotiques" plus ou moins liées à l'étranger.

La police russe a ainsi arrêté pendant le week-end des centaines de manifestants anti-Poutine descendus dans la rue à l'appel d'un opposant radical en exil, ainsi que des dizaines de membres de groupuscules nationalistes.

Pour une grande partie des Russes, le centenaire de la Révolution devrait passer quasiment inaperçu. Selon une étude commandée par le Parti communiste, 58% de la population n'est même pas au courant des commémorations.

"Le pays qui tirait autrefois son existence même d'Octobre observe désormais son centenaire dans un silence assourdissant", a résumé l'historien Ivan Kourilla dans le journal Vedomosti.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…