5 501.88 PTS
-0.48 %
5 514.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-0.43 %
DAX PTS
13 010.55
-0.74 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
-0.33 %
Nikkei PTS
22 851.75
-

Roland-Garros: le ciel donne du répit à Nadal

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
L'Espagnol Rafael Nadal contre l'Argentin Diego Schwartzman en quarts de finale à Roland-Garros, le 6 juin 2018
L'Espagnol Rafael Nadal contre l'Argentin Diego Schwartzman en quarts de finale à Roland-Garros, le 6 juin 2018 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Le décuple vainqueur de Roland-Garros Rafael Nadal, mis en difficulté par l'Argentin Diego Schwartzman (12e) en quarts de finale, a vu le ciel venir à sa rescousse mercredi. Il faudra attendre jeudi pour savoir si ce répit l'aidera à se sortir d'une mauvaise passe.

Il y a comme une impression de déjà-vu. Une semaine avant Roland-Garros, en finale à Rome, Nadal était en fâcheuse posture avant que le ciel ne vienne lui donner un coup de pouce. Mené 3 jeux à 1 dans le set décisif par le N.3 mondial Alexander Zverev, il avait inscrit cinq jeux d'affilée une fois la pluie arrêtée.

Sur le court central mercredi, le Majorquin de 32 ans a beaucoup souffert pendant un peu moins de deux heures, le temps pour un entreprenant Schwartzman de créer un petit événement en lui chipant son premier set (6-4) à Paris depuis 2015, et même de prendre un break d'avance dans la deuxième manche (3-2).

- Premier set perdu depuis 2015 -

La dernière fois que Nadal avait perdu un set Porte d'Auteuil, c'était en quarts de finale en 2015, face à Novak Djokovic (vainqueur 7-5, 6-3, 6-1).

L'Argentin Diego Schwartzman contre l'Espagnol Rafael Nadal en quart de finale à Roland-Garros, le 6 juin 2018
L'Argentin Diego Schwartzman contre l'Espagnol Rafael Nadal en quart de finale à Roland-Garros, le 6 juin 2018 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Le petit Argentin (1,70 m) a installé d'entrée un combat âpre avec Nadal, ce que très peu de joueurs parviennent à faire sur ocre. Et au moment de conclure le premier set, à sa troisième occasion, il a prouvé qu'il avait les nerfs solides : un malaise d'un spectateur en tribunes a contraint les deux joueurs à patienter une poignée de minutes avant de jouer ce point décisif.

C'est alors que Schwartzman menait 3-2 dans la deuxième manche, service à suivre, que la pluie s'en est mêlée. Curieusement, entre deux averses, les organisateurs ont fait revenir les joueurs sur le court pour à peine plus d'un quart d'heure. Une quinzaine de minutes pleinement mises à profit par le champion espagnol pour redresser la barre : il a raflé les trois jeux disputés pour se mettre en position de revenir à hauteur de son adversaire. Il n'était plus qu'à deux points du set (30-15 sur son service) quand les gouttes ont fait leur retour.

Jeudi, tout reste à faire pour "Rafa" mais le péril est nettement moins pressant. Profitera-t-il de ce sursis ?

Dans le dernier quart de finale messieurs, l'Argentin Juan Martin Del Potro (6e) et le Croate Marin Cilic (4e) ont eux été stoppés dans un moment décisif, à cinq points partout en plein jeu décisif du premier set.

- Halep-Muguruza, qui sera la reine ? -

L'Espagnole Garbiñe Muguruza après sa victoire contre la Russe Maria Sharapova, le 6 juin 2018 à Roland-Garros
L'Espagnole Garbiñe Muguruza après sa victoire contre la Russe Maria Sharapova, le 6 juin 2018 à Roland-Garros ( Eric FEFERBERG / AFP )

Chez les dames, les rêves de troisième sacre parisien de Maria Sharapova se sont envolés en seulement 1h10. La double lauréate du tournoi (2012, 2014), qui avait bénéficié du forfait sur blessure de Serena Williams au tour précédent, n'a pas existé face à la championne de l'édition 2016, l'Espagnole Garbine Muguruza, victorieuse 6-2, 6-1.

"Au cours des quatre ou cinq dernières semaines, j'ai fait des pas dans la bonne direction. Mais ce match n'en est sûrement pas un", a commenté la "Tsarine", ex-N.1 mondiale aujourd'hui 30e, qui avait manqué les deux précédentes éditions.

En 2016, la Russe de 31 ans purgeait une suspension de quinze mois pour dopage au meldonium. L'année suivante, elle n'était pas assez haut dans le classement pour entrer directement dans le tableau et les organisateurs lui avaient refusé une invitation.

Muguruza, victorieuse aussi de Wimbledon l'an passé, a fait un pas de plus vers un troisième trophée majeur... et vers la première place mondiale, qu'elle avait déjà occupée quelques semaines de septembre à octobre 2017.

La Roumaine Simona Halep après son succès sur l'Allemande Angelique Kerber, le 6 juin 2018 à Roland-Garros
La Roumaine Simona Halep après son succès sur l'Allemande Angelique Kerber, le 6 juin 2018 à Roland-Garros ( CHRISTOPHE SIMON / AFP )

Jeudi, sa demi-finale face à l'actuelle N.1 et finaliste sortante Simona Halep sera décisive pour le trône.

Après un départ difficile, la Roumaine a renversé la situation face à l'Allemande Angelique Kerber (6-7 (2/7), 6-3, 6-2), ancienne N.1 mondiale descendue au 12e rang. "J'ai changé de tactique en mettant plus de lift pour la faire bouger et m'ouvrir le court. Les choses se sont alors améliorées", s'est félicitée Halep.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/06/2018

Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation le paiement des pertes supportées par le concessionnaire soit 150 ME à fin 2017...

Publié le 15/06/2018

De nouveaux administrateurs...

Publié le 15/06/2018

Retour d'assemblée générale ABC arbitrage...

Publié le 15/06/2018

Le géants des concessions et du BTP aurait d'ores et déjà contacté des investisseurs en vue de la privatisation d'ADP, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Publié le 15/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 108,58 euros...