En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Réunion de leaders européens d'extrême droite à Prague, Le Pen, Wilders attendus

| AFP | 437 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen le 8 décembre à Nanterre, au nord-ouest de Paris
Marine Le Pen le 8 décembre à Nanterre, au nord-ouest de Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Des dirigeants de partis d'extrême droite européens, dont Marine Le Pen et Geert Wilders, se réunissent samedi à Prague pour une conférence controversée, au milieu de mesures de sécurité renforcées face à l'annonce de manifestations contre la xénophobie.

Alliés au sein de l'Europe des nations et des libertés, un groupe politique du parlement européen fondé il y a deux ans, les partis déclarent se concentrer sur la coopération en Europe, en dehors des structures de l'Union européenne, lors de cette conférence intitulée "Pour une Europe des nations souveraines".

Marine Le Pen, qui a perdu la finale de l'élection présidentielle française au bénéfice d'Emmanuel Macron en mai, et Geert Wilders, à la tête du Parti néerlandais pour la Liberté, y siégeront aux côtés de Lorenzo Fontana de la Ligue du Nord italienne ou de Georg Mayer du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ).

Les organisateurs citent parmi les participants le Belge Gerolf Annemans, le Polonais Michal Marusik, ainsi que Marcus Pretzell de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) et Janice Atkinson, ancien membre du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip).

La police tchèque a renforcé ses mesures de sécurité suite à des annonces de manifestations de groupements de gauche, dont un blocus de la banlieue de Prague où la conférence doit se tenir.

La police devra aussi veiller à la sécurité personnelle de Geert Wilders, confronté à des menaces de mort pour ses propos hostiles à l'islam.

- Montée de l'extrême-droite -

La conférence se tient deux mois après que le parti d'extrême droite tchèque SPD (Liberté et Démocratie Directe) de l'homme d'affaires Tomio Okamura, né à Tokyo, a bénéficié du soutien de 10% des électeurs lors du scrutin législatif, grâce à son discours fermement anti-islam et anti-UE, dans un contexte de montée des mouvements d'extrême-droite en Europe.

Soutenu par Marine Le Pen, le SPD a gagné 22 sièges au parlement tchèque, qui compte 200 députés.

Tomio Okamura a bénéficié du soutien du président tchèque Milos Zeman, un homme de gauche connu pour son discours pro-russe, pro-chinois et anti-musulman, qui a assisté à un congrès du SPD le week-end dernier.

Milos Zeman, qui a déjà comparé la crise migratoire à "une invasion organisée" et considère les musulmans comme des gens "impossibles à intégrer", est le grand favori de l'élection présidentielle en janvier 2018.

La République tchèque, qui s'oppose avec véhémence au système européen des quotas de relocalisation des migrants, a accueilli seulement 12 migrants sur son sol, dans le cadre de ce programme.

La minorité musulmane est quasi inexistante dans ce pays de l'UE de 10,6 millions d'habitants.

Les différents partis tchèques comptent malgré tout capitaliser sur la crainte du terrorisme et des dépenses sociales potentielles, pour muscler leurs campagnes électorales avec des accents anti-musulmans et anti-immigrés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…