En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.0
+1.25 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 013.97
+1.21 %
8 398.43
+1.08 %
1.105
-0.46 %

Retraites: deux syndicats policiers pour des "actions reconductibles" à partir du 5 décembre

| AFP | 297 | Aucun vote sur cette news
Deux des principaux syndicats policiers appellent lundi à des
Deux des principaux syndicats policiers appellent lundi à des "actions reconductibles" à partir du 5 décembre pour le maintien de leur régime spécifique de retraite. ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Deux des principaux syndicats policiers appellent lundi à des "actions reconductibles" à partir du 5 décembre pour le maintien de leur régime spécifique de retraite.

Alliance et UNSA Police appellent dans un tract les policiers à s'engager dans des "actions reconductibles" si des réponses "ne sont pas apportées sur le maintien de [leur] statut spécial".

Ils avaient déjà évoqué divers modes d'action, allant de la grève des PV à celle du zèle pour les contrôles dans les aéroports, en passant par des fermetures symboliques de commissariats.

Actuellement les policiers bénéficient d'une bonification spéciale dite "du cinquième" ou "quinquennale", qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans. Elle est plafonnée à cinq annuités et, pour y être éligible, le fonctionnaire doit avoir exercé 27 ans.

Les syndicats estiment que ce système est menacé par la réforme envisagée par le gouvernement.

Lundi, à leur initiative, une centaine de CRS avait déposé brièvement casques et matraques devant la caserne de Chevilly-la-Rue (Val-de-Marne) pour réclamer le maintien de leur système de retraite.

En outre, l'autre grand syndicat policier Unité SGP Police a appelé tous les agents travaillant de nuit "à ne sortir que sur appel au 17", afin de protester contre leurs conditions de travail et de rémunération.

Dans un communiqué intitulé "les nuiteux dans l'action", Unité SGP Police dénonce "les cycles horaires inadaptés, des retards de paiement, des effectifs insuffisants, le mépris", et appelle tous les agents de nuit à rejoindre le mouvement initié "depuis trois nuits" par les policiers du Maine-et-Loire.

Ces fonctionnaires sont invités à ne faire aucune ronde, et à n'aller sur le terrain que sur appel.

Le syndicat réclame "le versement immédiat des heures de nuit non réglées, une revalorisation du montant de l'heure de nuit, la mise en place d'une indemnité forfaitaire mensuelle, la prise en compte du statut du travailleur de nuit pour le calcul des retraites et des cycles de travail en adéquation avec les attentes des collègues".

Dans un télégramme adressé lundi à tous les services, le directeur général de la police nationale (DGPN), Eric Morvan a tenu à rappeler "les règles déontologiques qui s'imposent aux policiers dans l'exercice du droit de manifester en prévision de la journée du 5 décembre".

"Ce droit ne peut s'exercer sur le temps de service, en tenue d'uniforme, en portant le brassard ou encore en utilisant des moyens de service", a notamment précisé le DGPN.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...