En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Neige: le plan "grand froid" activé dans 22 départements

| AFP | 1187 | 5 par 2 internautes
Des touristes sur la Butte Montmarte à Paris le 22 janvier 2019
Des touristes sur la Butte Montmarte à Paris le 22 janvier 2019 ( Zakaria ABDELKAFI / AFP )

Le plan "grand froid" était activé dans 22 départements mardi soir, des Hauts-de-France au Var, alors qu'un épisode neigeux de deux jours se déplaçait vers l'est du pays.

22 départements ont ouvert un total de 800 nouvelles places pour l'hébergement des sans-abri et renforcé la veille sociale et les maraudes, a annoncé le ministère de la Cohésion des territoires.

Les chutes de neige ont commencé mardi au petit matin sur la Normandie avant de toucher brièvement la région parisienne et les Hauts-de-France, entraînant des cumuls généralement de 2 à 5 cm.

Les chutes de neige se sont décalées vers l'est, vers la Bourgogne et la Champagne, avec 6 cm relevés par exemple à Liart (Ardennes), selon Météo-France, et des transports bloqués à Nevers.

Vingt-cinq départements du nord et du centre, dont Paris, étaient mardi soir en vigilance orange neige.

Ce premier épisode de quelques heures devrait être suivi par de nouvelles chutes de neige dans la soirée et dans la nuit de mardi à mercredi sur les mêmes régions, où des cumuls de 3 à 5 cm sont attendus.

Mercredi, ce sont les régions plus à l'est, des Ardennes à la Bourgogne, qui devraient être touchées, avec des cumuls de 5 à 10 cm, voire jusqu'à 15 cm localement sur les hauteurs, selon Météo-France.

Quelques centimètres de neige pouvant désorganiser les transports, les autorités ont lancé des appels à la prudence et pris des dispositions.

Les Hauts-de-France, l'Yonne, la Côte-d'Or et la Seine-et-Marne ont suspendu la circulation des transports scolaires pour mercredi, tout comme certains secteurs montagneux des Pyrénées-Orientales où de fortes chutes de neige sont prévues.

La ministre des Transports Élisabeth Borne a salué les services de l’État, "très mobilisés cette nuit pour faire du salage préventif et ce matin pour déneiger".

-Les métros roulent la nuit-

A Paris, la Tour Eiffel a fermé ses portes pendant quelques heures, avant de rouvrir à 17H00. Le trafic des autobus était redevenu "quasi-normal" en Île-de-France vers 18H00 selon la RATP, après l'interruption de près de 200 lignes d'autobus en fin de matinée.

En raison des nouvelles chutes de neige attendues dans la nuit, la régie prévoit de faire tourner des rames "toute la nuit" sur les lignes aériennes du métro parisien, sur les RER A et B, ainsi que sur les lignes de tramway, pour "limiter l'enneigement des voies" mercredi.

Dans les Hauts-de-France, la vitesse maximale a été abaissée à 110km/h sur les autoroutes jusqu'à mercredi à midi et les véhicules de plus de 7,5 tonnes n'ont pas le droit de doubler. En Bourgogne et en Ile-de-France la vitesse était limitée à 80 km/h pour les poids lourds.

Dans la Nièvre, les gendarmes dénombraient en fin de journée une dizaine d'accidents strictement matériels et quelques poids lourds bloqués.

La SNCF était en "préalerte" pour faire face à d'éventuelles difficultés. Plusieurs trains au départ de Lille-Europe connaissaient des retards ou ont été annulés en fin d'après-midi, de Londres et vers Bruxelles, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le groupe a assuré s'être préparé comme tous les ans: les stocks de sel sont vérifiés, les locomotives chasse-neige révisées, les stocks de nourriture et couvertures réapprovisionnés...

Chutes de neige en altitude

"C'est un épisode classique d'hiver, il n'y a absolument rien d'exceptionnel", a commenté le prévisionniste François Gourand, notant que la vigilance orange s'expliquait par les risques posés à la circulation par une neige "qui tiendra parce que le froid est là".

Lors de l'hiver 2017-2018, la France avait connu plusieurs épisodes neigeux exceptionnels qui avaient désorganisé les transports, prenant au piège de nombreux automobilistes sur les routes et autoroutes, sur la RN118 mais aussi dans le sud.

"Le phénomène le plus marquant, ce sera les grosses chutes de neige dans les Pyrénées où il n'y avait pas de neige du tout jusqu'à il y a quelques jours", a ajouté François Gourand, évoquant des chutes de 1 à 1,5 m de neige.

Pour cette raison, quatre départements (Ariège, Haute-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées) ont été placés mardi en vigilance orange avalanche. Ces chutes de neige importantes pourraient cependant relancer la saison dans les stations de ski pyrénéennes, après un début de saison marqué par un déficit d'enneigement record.

burs-tsz/ial/cam

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...