En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
-
5 178.50
-
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.157
+0.01 %

Réformes université et bac: des rassemblements dans plusieurs grandes villes

| AFP | 588 | Aucun vote sur cette news
Manifestation à  Lyon, le 6 février 2018
Manifestation à Lyon, le 6 février 2018 ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP )

Des manifestations rassemblant chacune quelques centaines de lycéens se déroulaient mardi en milieu de journée dans plusieurs villes en région, avant un rassemblement à Paris, pour protester contre les réformes du bac et de l'accès à l'université.

A Paris, une dizaine de lycées ont vu leurs entrées perturbées mardi matin, a indiqué le rectorat de Paris. Des barrages filtrants ont été installés aux entrées de cinq établissements, mais les cours étaient assurés normalement dans tous les lycées de l'académie de Paris, a-t-on ajouté.

La manifestation parisienne partira à 14H00 du jardin du Luxembourg en direction du ministère de l'Education.

Une intersyndicale demande le retrait du projet de loi qui modifie les modalités d'accès à l'université, actuellement en discussion devant le Parlement, et du projet de réforme pour un baccalauréat resserré, qui sera présenté le 14 février par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

A Lille, la manifestation s'est déroulée en matinée. 300 personnes ont battu le pavé, brandissant des pancartes "Fac fermées aux intérêts privés, facs ouvertes aux enfants d'ouvriers" ou encore le dessin d'un flacon estampillé "Rapport Mathiot, ne pas avaler!", en référence à Pierre Mathiot, l'ancien président de Sciences Po Lille auteur des propositions sur la réforme du bac.

Olivier, professeur d'histoire géographie dans un lycée de Liévin (Pas-de-Calais), 45 ans, a déploré qu'avec cette réforme et une orientation plus précoce au lycée "on perde le but de l'enseignement, à savoir faire acquérir un enseignement généraliste de qualité et former des esprits critiques".

A Rennes, la police a estimé à un demi-millier les manifestants. "Il se passe quelque chose dans les lycées, l'inquiétude est grande. La sélection est en train de se mettre en place pour l'entrée à l'université. La logique de ces réformes est de mettre les jeunes en compétition les uns avec les autres", a déclaré Gwénaël Le Paih, du SNES-FSU Bretagne.

Manifestation contre la sélection à l'entrée de l'université, le 1er février 2018, à Lille
Manifestation contre la sélection à l'entrée de l'université, le 1er février 2018, à Lille ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le cortège rassemblait de 300 à 400 personnes à Bordeaux, avec en tête une banderole proclamant "Non au tri sélectif de la jeunesse", selon une journaliste de l'AFP.

Dans l'autre grande ville du sud-ouest, Toulouse, des étudiants en grève ont bloqué les accès à l'université Jean-Jaurès du Mirail dès 06H00 du matin. Ils protestent contre les modalités d'accès à l'université mais aussi contre la fusion d'universités toulousaines (Le Mirail, Paul Sabatier et deux écoles d'ingénieurs).

Jeudi dernier, plusieurs milliers de manifestants avaient déjà défilé dans toute la France.

fmp-burs/ito/mig/cb

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...