En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 836.00
-
SBF 120 PTS
3 859.34
-
DAX PTS
11 071.54
-
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.139
+0.07 %

RDC: privée d'élection, Béni défie Kinshasa avec "son" propre vote

| AFP | 369 | Aucun vote sur cette news
Des hommes s'inscrivent pour participer à un vote symbolique à Béni, en RDCongo,  le 30 décembre 2018. Cette région est privée d'élections en raison de problèmes de sécurité et de la maladie d'Ebola
Des hommes s'inscrivent pour participer à un vote symbolique à Béni, en RDCongo, le 30 décembre 2018. Cette région est privée d'élections en raison de problèmes de sécurité et de la maladie d'Ebola ( ALEXIS HUGUET / AFP )

Des milliers d'habitants de Béni, ville de l'est de la République démocratique de Congo assaillie par de fréquentes attaques armées et une épidémie d'Ebola, ont organisé dimanche "leur" vote avec fierté pour protester contre leur exclusion du processus électoral par Kinshasa.

Le vote s'est déroulé dans deux stades et une école de la ville, dans une atmosphère joyeuse, euphorique même, a constaté un journaliste de l'AFP. Vieux en habits du dimanche et jeunes mêlés.

Les élections ont été reportées dans la région de Beni-Butembo officiellement pour des raisons sécuritaires (tueries de civils) et sanitaires (épidémie d'Ebola qui a tué 360 personnes).

L'opposition a ensuite protesté contre la mise à l'écart de plus d'un million d'électeurs.

"Nous sommes venus ici au terrain de Kalinda pour voter. Nous avons le droit de voter comme les gens de la ville de Goma ou de Bukavu", a déclaré Manix.

Des Congolais font la queue pour voter symboliquement à Béni (est de la RDC) le 30 décembre 2018 où le véritable vote n'a pas lieu
Des Congolais font la queue pour voter symboliquement à Béni (est de la RDC) le 30 décembre 2018 où le véritable vote n'a pas lieu ( ALEXIS HUGUET / AFP )

"C'est la raison pour laquelle vous voyez ici ces gens qui sont pour voter. La ville de Beni est dans la République démocratique du Congo. On ne ne peut pas nous priver (du droit de vote", a-t-il insisté.

D'anciennes urnes en plastique, datant des dernières élections de 2011, ont été dépoussiérées pour servir, de même que les tenues des agents électoraux. Car Béni a voté dimanche sous la supervision d'agents électoraux de la Commission électorale, comme à Goma, Lubumbashi et Kinshasa.

Parfois, ce sont de grands sacs en plastique qui ont servi d'urnes.

Bouts de papier

Un homme tient sa carte d'électeur après avoir voté symboliquement à Béni le 30 décembre 2018 en RDCongo
Un homme tient sa carte d'électeur après avoir voté symboliquement à Béni le 30 décembre 2018 en RDCongo ( ALEXIS HUGUET / AFP )

Ici, évidemment, pas de machines à voter si décriées dans le reste du pays par l'opposition. Seulement de modestes bouts de papier vierge sur lesquels les électeurs inscrivaient leurs choix pour le président du pays, le députés national, et le député régional.

Et pas d'isoloirs. Mais de l'encre violette indélébile pour marquer le pouce gauche, afin d'éviter les fraudes, comme dans les "vraies" élections qui se tiennent ailleurs dans le reste du pays.

Et cette élection avait des allures de vérité, celle des exclus vivant aux marges du pays, si loin de la capitale, qui ne comprennent pas les raisons de ce qu'ils considèrent comme un ostracisme de plus à leur encontre.

"Sur la prévention contre Ebola, nous avons pris toutes les mesures nécessaires de protection. On nous a demandé de nous laver les mains, nous avons été vaccinés, nous avons prévu même le désinfectant, le Bactigel pour les mains", affirme Kitonga Benshirak, habitant du quartier Malepe.

"Nous voudrions dire à la Céni (commission électorale) de considérer ces élections. Et le cas contraire nous allons considérer qu’il y a une balkanisation, c’est-à-dire que le Grand Nord sera considéré comme un pays à part entière. Le régime nous écarte de la République démocratique du Congo.", estime un autre habitant du quartier.

A la nuit tombée, une fois le vote terminé, le dépouillement a commnencé à la lueur de téléphones portables et des lampes de fortune alimentées par des générateurs. Là aussi on se croirait à Kinshasa ou Lubumbashi, où l'on vote pour de vrai.

Lundi les votes seront réunis, comptés, puis annoncés. Un peu plus tôt que dans le reste de l'immense pays. Et il semble bien que l'opposant Martin Fayulu, le numéro 4, sortira grand vainqueur de ce vote populaire, qui ne sera pas pris en compte officiellement.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…