En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 122.66 PTS
-0.43 %
5 133.00
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 116.01
-0.18 %
DAX PTS
11 642.57
-0.62 %
Dowjones PTS
25 574.12
-0.52 %
7 203.44
-1.03 %
1.149
-0.09 %

Rajoy juge "absurde" que Puigdemont veuille gouverner la Catalogne depuis l'étranger

| AFP | 693 | Aucun vote sur cette news
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy lors d'une conférence de presse à Madrid, le 29 décembre 2017
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy lors d'une conférence de presse à Madrid, le 29 décembre 2017 ( JAVIER SORIANO / AFP )

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a estimé vendredi "absurde" que le président catalan destitué Carles Puigdemont veuille gouverner la Catalogne depuis la Belgique où il s'est réfugié pour échapper aux poursuites judiciaires.

"Il est absurde de prétendre être président d'une région en vivant à l'étranger et plus absurde encore de prétendre exercer ces fonctions depuis l'étranger", a déclaré M. Rajoy devant la presse, une semaine après que les partis indépendantistes ont renouvelé leur majorité au Parlement régional.

M. Rajoy a annoncé qu'il convoquait la première session du nouveau Parlement le 17 janvier. Le premier tour de vote pour élire le président de la région doit avoir lieu dans les dix jours qui suivent, a-t-il rappelé.

La liste de M. Puigdemont est celle qui a recueilli le plus de voix indépendantistes aux élections régionales du 21 décembre. Ses partisans étudient la possibilité qu'il présente sa candidature comme chef de l'exécutif régional à distance.

Le parti indépendantiste rival, Gauche républicaine de Catalogne (ERC), l'exhorte en revanche à revenir en Espagne, où il serait arrêté et incarcéré comme leur chef, Oriol Junqueras.

Tous deux ont été inculpés pour "rébellion" et "sédition", comme une vingtaine d'autres dirigeants séparatistes, pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne dont le Parlement a proclamé l'indépendance le 27 octobre.

M. Rajoy avait immédiatement placé la région sous tutelle, destituant son gouvernement et dissolvant le Parlement pour convoquer immédiatement de nouvelles élections.

M. Puigdemont avait quitté l'Espagne en secret et était réapparu en Belgique quelques jours plus tard.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Casino se reprend après avoir été malmené depuis la mi-journée, suite à des informations circulant dans la presse : Rallye, la maison mère du groupe aurait manipulé les comptes. C’est en…

Publié le 18/10/2018

L’Observatoire français des conjonctures économiques a réduit ses prévisions de croissance de 0,3 point pour 2018 et 2019 pour la France en raison des résultats décevants affichés au premier…

Publié le 18/10/2018

Par courrier reçu le 18 octobre 2018 par l'AMF, la société FIL Limited (Pembroke, Iles des Bermudes) a déclaré à l'Autorité française des marchés...

Publié le 18/10/2018

Casino remonte la pente après avoir décroché un peu plus tôt en séance suite à une information révélée par 'Challenges'...

Publié le 18/10/2018

Les valeurs bancaires sous-performent les marchés en Europe, plombées par les établissements espagnols qui décrochent fortement suite à une décision...