En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 808.00
+0.46 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
-0.02 %
1.139
+0.01 %

Quatre mineurs juifs assignés à résidence après le meurtre d'une Palestinienne

| AFP | 165 | 4.20 par 5 internautes
Des hommes transportent le corps d'une mère de famille palestinienne, tuée selon les forces de sécurité palestiniennes par des jets de pierre de colons israéliens, lors de ses funérailles à Bidya, en Cisjordanie occupée, le 13 octobre 2018
Des hommes transportent le corps d'une mère de famille palestinienne, tuée selon les forces de sécurité palestiniennes par des jets de pierre de colons israéliens, lors de ses funérailles à Bidya, en Cisjordanie occupée, le 13 octobre 2018 ( JAAFAR ASHTIYEH / AFP/Archives )

Les autorités israéliennes ont assigné à résidence jeudi quatre mineurs juifs soupçonnés d'être impliqués dans la mort d'une Palestinienne tuée par des jets de pierre en Cisjordanie occupée en 2018, ont indiqué leurs avocats et les services de sécurité.

La garde à vue d'un cinquième mineur a été prolongée de six jours, a dit la sécurité intérieure (Shin Beth).

Les cinq mineurs, élèves d'un établissement religieux dans une colonie de Cisjordanie, ont été arrêtés le 30 décembre et sont soupçonnés d'être impliqués dans le meurtre d'Aïcha Mohamed Rabi, 48 ans.

Cette mère de famille est décédée le 12 octobre après avoir été blessée par des jets de pierres sur la voiture dans laquelle elle se trouvait avec son mari, au sud de Naplouse, en Cisjordanie.

Environ 450.000 colons israéliens vivent de manière souvent conflictuelle aux côtés de plus de 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée.

L'arrestation des cinq mineurs n'a été rendue publique qu'une semaine après en raison d'un embargo imposé par la justice sur l'enquête.

L'assignation à résidence des quatre mineurs prouve leur innocence, ont dit leurs avocats.

"Ces jeunes, qui n'ont absolument rien à voir avec cet événement, n'auraient jamais dû être arrêtés", a expliqué l'avocat Adi Kedar, de l'association Honenou, qui défend les Israéliens accusés d'attaques contre des Palestiniens. Il a dit travailler à la libération du cinquième suspect.

Les quatre jeunes sont sortis de garde à vue parce que l'enquête peut se poursuivre alors qu'ils sont assignés à résidence et soumis à d'autres restrictions, non-précisées, a dit le Shin Beth.

Le Shin Beth a été accusé par les avocats d'avoir maltraité les suspects pendant leur garde à vue, ce qu'il a nié. Il a mis en garde contre les tentatives d'entrave, notamment "en publiant des informations sur l'enquête tout en calomniant le Shin Beth".

Aïcha Rabi a été blessée à la tête près de son village de Bédia, lui même proche de la colonie de Rehalim, là où étudient les cinq mineurs.

Les enquêtes sur ce que les médias appellent souvent le "terrorisme juif" sont sensibles en Israël. Les autorités israéliennes sont accusées par les défenseurs des Palestiniens de traîner les pieds contrairement aux attaques commises contre des Israéliens, et par les supporteurs des suspects de détention arbitraire ou de mauvais traitements.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 4.20
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…